Aller au contenu

Et si on parlait bouquins de Fantasy ?


Kroc
 Partager

Messages recommandés

  • Chef mécano

Comme beaucoup d'entre vous, j'aime beaucoup lire. Et en matière de lecture, je suis très exclusif car je suis insomniaque et j'ai besoin de lire pour m'endormir (le signal c'est lorsque les lignes commencent à se mélanger). Mais si le livre que je suis en train de lire me rappelle ma vraie vie, c'est mort : mes yeux continuent de lire mais mon esprit ressasse et le sommeil me fuit.

Ma solution : ne lire que des bouquins de Science Fiction et de Fantasy car les situations ont fort peu de chance de me rappeler mes journées. 😉

Le problème, c'est qu'il y a quand même pas mal de daube production de qualité médiocre dans cette catégorie. Alors je vous propose de lister ici ce que nous avons lu comme Fantasy qui tienne vraiment la route (évitons tout ce qui est moyen, genre Dragonlance et compagnie).

On va également exclure tout Tolkien : tout le monde connait, tout ce qu'il a écrit est excellent et Bilbo le Hobbit est et restera toujours mon livre favoris. Ça ne souffre aucune discussion.

Voilà ma sélection (sans ordre) :

  • L'Assassin royal de Robin Hobb (toute la série)
  • La Compagnie Noire de Glen Cook
  • La couronne des sept Royaumes de David B. Coe
  • La geste du sixième royaume d'Adrien Tomas (youhou ! un français !!)
  • La trilogie des joyaux et La trilogie des périls de David Eddings
  • Les Lames du Roi de Dave Duncan
  • Les sept lames de David Chandler
  • Orcs de Stan Nicholls
  • Tout le cycle de Ténébreuse de Marion Zimmer Bradley (un peu F et un peu SF)
  • Tout le cycle de Tschaï de Jack Vance (également un peu F et un peu SF)
  • Tout le cycle de Majipoor de Robert Silverberg

À vous ! 🙂

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Président

Excellente idée !

Bon, sauf que moi, même si je suis comme toi et que je préfère m'évader en lisant (les policiers ou les trucs réalistes ne m'attirent pas), je m'endors très vite en lisant allongé sur le canapé pour faire la coupure entre l'écran et le lit, et du coup j'avance trèèès lentement sur mes lectures (hors congés), du coup j'ai peu de références. Ceci dit, même si ma culture SF est faible en dehors d'Asimov et quelques autres auteurs, j'ai tendance à plus être intéressé maintenant par la SF parce que la Fantasy, ça tourne un peu en rond, j'ai l'impression.

Et je ne dis pas ça parce que je mets Tolkien sur un piédestal. J'ai tout lu de lui en français (et une partie de ce qui n'a pas été traduit) et pour moi aussi son oeuvre reste fabuleuse, mais ses successeurs ont su développer pas mal d'autres approches sans se contenter de faire de la repompe, par contre j'ai l'impression quand même, avec la profusion Fantasy (en BD aussi) que ça devient compliqué de raconter quelque chose d'original... et avec du style. Bon après, je ne demande qu'à être convaincu du contraire, et du coup cette discussion est bien utile !

Comme belle référence Fantasy, moi j'ai toute la série des Aventuriers de la Mer de Hobb (même univers que l'Assassin Royal, en moins épique et plus "réaliste" mais j'avais bien accroché à cette saga familiale). Mais aussi le one-shot Le Dieu dans l'Ombre, publiée sous son vrai nom Megan Lindholm (et c'est appréciable, les one-shots, chez un auteur habitué des longues séries), par contre c'est pas de la Fantasy, c'est du fantastique, ça se passe en Alaska.

Farmer c'est très bien aussi, la Saga des Hommes-Dieux, sur le thème des univers de poche. J'ai même acheté le jdr Thoan derrière, mais ça fait partie des jeux que je n'ai fait que lire (et encore) faute d'avoir du temps pour jouer (et des joueurs !). Enfin bon, là aussi, je ne classerais pas ça dans la Fantasy, c'est un mélange Fantasy / aventures / SF.

Chez les auteurs français, j'ai adoré lire la série hélas inachevée des Sardequins (3 bouquins avec le 1er livre Frère Aloysius et le petit prince), qui s'inspire d'ailleurs un peu du thème de Farmer. C'est de Philippe Monot, un libraire aixois, et j'ai toujours regretté qu'il n'ait pas écrit le dernier volume – ça fait un moment que je me dis qu'il faut que je demande à Nestiveqnen, ou que j'essaye de reprendre contact avec le gars (j'avais un peu discuté avec lui quand ça venait de sortir).

Chez cet éditeur, un livre que je cite car il m'a fait flipper, il m'a vraiment mis le malaise, ce qui est rare, c'est Leh'Cim, l'Ombre des remparts de Didier Quesne. Je ne sais pas si je le conseillerais, car on sort de là un peu mal, mais ça doit vouloir dire que l'auteur a des qualités. 😄

Dans le genre Fantasy qui se lit, bien écrite mais sans que ça décolle, y'a la trilogie de Stéphane Marsan dans l'univers du jdr Guildes, que j'avais bien aimé en parallèle de la découverte de l'univers de ce jeu, mais je dois reconnaître qu'il manquait quelque chose, une étincelle, une dynamique.

Ma dernière lecture Fantasy en date c'est La Guerre des Elfes de Brennan (que nous avons interviewé pour AV3, c'est d'ailleurs dans cette optique que je l'avais lu 🙂) et même si je suis allé au bout (du moins de la 1re anthologie) et que c'était plaisant à lire, c'est quand même plus pour un lectorat plus jeune, ado, et ça patine un peu dans la semoule aussi au bout d'un moment. Et puis les personnages manquent de relief, c'est un peu basique à vrai dire, même si le style humoristique de Brennan fait toujours effet (bien moins présent néanmoins que dans la Quête du Graal). Du coup, ça me fait penser que je n'ai même pas ajouté de question dessus dans l'interview de Brennan, rhaaaa...

Pour revenir à la SF, je citerais Van Vogt, mais les 4 ou 5 bouquins que j'ai lus ne se valent pas, loin de là (j'ai bien aimé L'Homme multiplié).

Le Monde inverti de Christopher Priest était sympa aussi, avec sa guilde des Topographes du Futur.

Chez les français, je citerais Les Pousse-Pierres et Les Ombres de Torino d'Arnaud Duval (qui se suivent).

Dernière lecture en date, cet hiver : La Vague de Corinne Guitteaud, un voyage interstellaire, mais comme je n'en garde pas de souvenir, ça ne devait être ni bon ni mauvais, du coup, pas sûr qu'il faille le conseiller... ou alors je le relirai avant. 😁

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

Dans ma pile lue et à lire (je lutte contre le sundoku), je m'oriente en ce moment vers les débuts de la SFFF (parce que je trouve que séparer la s.-f. de la fantasy et du fantastique n'a pas toujours de sens, en particulier au XIXe siècle). Donc là, en déjà lu :

  • Samuel Taylor Coleridge, La Ballade du vieux marin et autres textes, 1817 ;
  • Edgar Alan Poe, Nouvelles Histoires extraordinaires, 1845 ;
  • Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles, 1864 et De l'autre côté du miroir, 1871 ;
  • Robert Louis Stevenson, L'Étrange cas du Dr. Jekyll et de Mr. Hyde, 1886.

À lire :

  • Savinien Cyrano de Bergerac, Les États et empires de la Lune et du Soleil, 1665 ;
  • Mary Shelley, Frankenstein ou le Prométhée moderne, 1818 ;
  • Emily Brontë, Hurlevent, 1847 ;
  • Robert W. Chambers, Le Roi en jaune, 1895.

Sinon, tout en haut de la montagne, pour moi il y a Ursula K. Le Guin avec le cycle de Terremer et derrière Mickael Moorcock avec les cycles d'Elric et de Dorian Hawkmoon (pas lu le reste). Bizarrement, certains disent qu'hawkmoon a été bâclé mais je le préfère à Elric. Vient ensuite le cycle de Conan par Robert E. Howard et bien sûr Tolkien.

Tolkien, je suis en train de le redécouvrir (je l'ai lu il y a 35 ans), c'est la lecture du dimanche soir avec les enfants (j'en suis aux Deux Tours). C'est lourd et lent mais avec le recul et tout ce que j'ai lu autour de lui, je redécouvre plein de trucs dans les textes qui sont d'une richesse incroyable. Avoir lu Le Silmarillion par exemple permet de comprendre des bouts de paragraphes à gauche et à droite. Mais ce que je préfère, ce sont les textes édités récemment : Les Enfants de Húrin et La Chute du Gondolin, parce que l'on découvre l'Histoire des Terres du Milieu mais avec des textes courts et cadrés.

En fantasy moderne, je kiffe Harry Potter grave. Si les premiers tomes sont « gentils », on bascule vite dans une histoire sombre et torturée.

En auteurs français, j'ai beaucoup apprécié

  • Fabien Fernandez, Dust Bowl, 2018, de la fantasy aux US années 1950 ;
  • Yal Ayerdhal, Parleur ou les chroniques d'un rêve enclavé, 1997 : pas de la fantasy (puisqu'il n'y a pas d'élément de merveilleux) mais ça se passe dans un monde imaginaire qui ressemble à Marseille pendant la Renaissance.
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Cdang a dit :

Sinon, tout en haut de la montagne, pour moi il y a Ursula K. Le Guin avec le cycle de Terremer

Ha Terremer... Un pur chef-d'oeuvre, une ambiance incroyable et une grande profondeur, la preuve que la fantasy n'est pas qu'un truc pour ados comme certains critiques ont pu le dire. Sinon au sommet de la montagne je mettrai Jack Vance, avec Cugel (une sorte de Candide à l'envers) et Lyonnesse (seul bémol le troisième tome "Madouc" est un poil inférieur), Robert Howard avec Conan (les nouvelles écrites par lui, pas les trucs de Carter et De Camp) mais aussi Solomon Kane, Kull (et le reste aussi j'adore même si tout n'est pas fantasy), Clark Ashton Smith avec Zothique surtout, Fritz Leiber pour le cycles des épées et même Lovecraft (!?) avec "La quête onirique de Kadath l'inconnue". Moorcock avec Elric bien sur (même si les tomes rajoutés par la suite au corpus de base ne sont franchement pas nécessaires à mon humble avis) et Hawkmoon que je trouve sympa aussi. Et Tolkien ? Oui bon d'accord, on peut difficilement ne pas le citer même si j'en suis revenu depuis mes quinzes ans.

Ça fait beaucoup de monde au sommet de la montagne (et que des anciens je m'en rends compte), mais c'est surement un sommet assez vaste pour y mettre quelques autres que j'aurais oublié.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Alors, dans le désordre et outre ce qui a déjà été cité

Tout Philippe Jaworski, excellemment écrit et très inventif. Et pour qui aime les Gaulois, son magistral cycle des Rois du Monde.

Le Dévoreur de Stéfan Platteau. J'ai acheté mais pas encore lu sa trilogie Les sentiers des astres

Les bouquins de China Mieville. Dans la pile achetée, j'ai lu Kraken (fantasy moderne bizarroïde), The city and the city (qui peut donner une dimension incroyable au jeu Paranoïa), Legationville (SF très originale)

Tout le cycle des mythagos de Robert Holdstock, extraordinairement évocateur.

Les annales de la compagnie noire, de Glen Cook, en fantasy crasseuse, idéale pour Warhammer ou Zweihänder.

La Forteresse de Ismaïl Kadaré. Pas de la fantasy mais un roman historique court et très prenant, dans lequel une forteresse est véritablement le personnage principal. Et il y a des ottomans, c'est exotique.

La trilogie Sénéchal de Grégory Da Rosa. Assez court, très bien écrit et construit avec un monde médiéval fantastique très original. Lu d'une traite sans respirer.

Le dit de la terre plate de Tanith Lee, fantasy poétique avec plein d'idées directement adaptable à RdD (le #1 des grimoires des gratteurs de lune s'en est lourdement inspiré).

Les nouvelles de Lord Dunsany, notamment autour des dieux de Pegana.

Les livres de Guy Gavriel Kay, avec des cycles fortement inspirés de diverses périodes historiques (particulièrement la mosaïque de Sarance)

Les royaumes d'épines et d'os (quadrilogie) de Greg Keyes, très bonne fantasy.

Dans le genre horreur prélovecraftienne, La maison au bord du monde de WH Hodgson.

Toujours dans l'horrible et l'étrange, tout Jean Ray.

Modifié par udhessi
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans l'horreur psychologique lapinesque, Watership down de Richard Adams (écrit du temps où on ne prenait pas les enfants pour des chochottes). Son Shardik est très bon aussi (je ne sais pas s'il est traduit).

Pas vraiment de la Fantasy, pas vraiment de la SF mais vraiment bien, Antartique de Martial Caroff.

En SF, incontournable à mon avis, les livres de Robert Charles Wilson (Blind Lake, Darwinia, les Chronolithes, la trilogie Spin, Julian).

En SF post-apo néo-médiéval, un cantique pour Leibowitz de Walter M. Miller, et sa suite :  L'héritage de St Leibowitz

Post-apo déprimant fantasoïde : le cycle de Viriconium de M. John Harrisson

Beaucoup de livres d'Orson Scott Card valent le coup : la rédemption de Christophe Colomb (uchronie, voyage dans le temps), Espoir-du-cerf (fantasy), les maîtres chanteurs (SF), le cycle d'Alvin le faiseur

Modifié par udhessi
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Personne pour Terry Pratchett? Au guet! est un de mes meilleurs souvenirs/découvertes, mon premier bouquin de la série des Annales du Disque-Monde qui est superbement traduit par Patrick Couton (pas facile de retranscrire l'esprit plein d'humour décalé et référentiel du monsieur). Le grand livre des gnomes est également une pépite.

Après dans la fantasy policière, San Antonio, est indémodable of course!

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Super sujet qui donne plein de bonnes idées. Quelques propositions :

Tout Michael Moorcock, des plus mauvais livres au plus géniaux. Auteur d'une production pléthorique et très variée (fantasy, sf, mélange des genres, inspirations littéraire classique, culture rock, etc.), il y a toujours au moins une idée ou une fulgurance qui vaut bien plus que de nombreux livres dans leur entier. Expérimentateur, opportuniste, jemenfoutiste, appliqué, punk, torturé, révolté, il est doté d'une personnalité complexe que reflète parfaitement son œuvre.

Les neuf princes d'Ambre de Roger Zelazny. Une saga épique sous acide qui raconte l'histoire d'une famille royale capable de manipuler la réalité et le multivers. Au passage, mes 60 premières pages préférées d'un livre de ce genre.

L'arcane des épées de Tad Williams. La saga pourrait souffrir de gros handicaps (classicisme, tolkienisme, quête initiatique d'un jeune garçon, l'avenir du monde en danger, etc.). Mais  la profondeur de ces personnages, la maitrise de son intrigue de début à la fin (un modèle d'épilogue), et la fluidité de son écriture emportent le plus blasé et le plus cynique dans un torrent d'émotions. 

Modifié par Vladimir Otouski
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Président

Bon ben ça va, on a de quoi lire pendant 10 ou 15 ans. 😄

Et je suis sûr que c'est loin d'être fini, en plus !

Le 09/06/2021 à 12:11, Cdang a dit :

Edgar Alan Poe, Nouvelles Histoires extraordinaires, 1845 ;

Ah, oui, effectivement, très bon aussi même si ancien !

Il y a 20 heures, E.J. a dit :

Ha Terremer... Un pur chef-d'oeuvre, une ambiance incroyable et une grande profondeur, la preuve que la fantasy n'est pas qu'un truc pour ados comme certains critiques ont pu le dire.

Pas taper, mais moi pour l'instant je n'ai fait que voir le film qui, j'imagine, comme toutes les adaptations cinématographiques, doit être bien décevant pour ceux qui ont tout lu, mais ce film a suffi à me laisser entrevoir quelque chose d'intéressant, d'original, des personnages fins. Un jour, je me les lirai !

Il y a 15 heures, udhessi a dit :

Les nouvelles de Lord Dunsany, notamment autour des dieux de Pegana.

Excellent oui, là encore malgré l'âge (plus récent que Poe quand même). Les Fabuleux Voyages de Mr Jorkens ou La Fille du roi des elfes. En général plus du fantastique dans le monde réel que de la fantasy, même si ça se mélange (avec des touches de SF aussi parfois), mais à conseiller.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Vladimir Otouski a dit :

Tout Michael Moorcock, des plus mauvais livres au plus géniaux.

En effet, il en est certains (cycle d'Elric par exemple)  qu'il vaut mieux avoir lus très jeune et ne plus jamais ouvrir, parce que c'est plein d'idées, mais ça fait un peu saigner les yeux.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans les vieilleries encore, et même si ce n'est pas exactement de la fantasy puisque ça se passe dans notre monde, le cycle de "She" ou "Elle-qui-doit-être-obéie" de Rider Haggard, l'histoire d'une femme, Ayesha, qui vit depuis 2000 ans recluse dans une cité perdue d'Afrique dans l'attente de son amour défunt qu'elle a assassinée par jalousie. Le personnage d'Ayesha est, je trouve, assez incroyable: pretresse d' Isis ou esprit céleste, sorcière puissante et si belle qu'aucun homme ne peut poser les yeux sur elle sans en tomber immédiatement amoureux. C'est malheureusement assez difficile à trouver puisque non réédité à ma connaissance, il y a une intégrale dans la collection "Bouquins" et des vieilles éditions de la collection Néo.

Et puisqu'on déborde franchement j'ajouterai un auteur que personne (à part moi) n'irai classer dans la fantasy: Carlos Castaneda. Alors ok on le trouve plutôt au rayon philosophie mais ça m'a toujours fait penser à une sorte de fantasy moderne: après tout c'est l'histoire d'un type (Castaneda) qui devient l'élève d'un puissant sorcier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Membre

Je suis plus orienté Fantasy dans mes loisirs mais bizarrement j'ai lu beaucoup plus de SF. Pas vraiment d'auteur favori j'ai pioché les 2-3 meilleurs livres des noms les plus connus comme Asimov, Dick, Herbert, Heinlein, Vance, Vogt, Orson Scott Card, Bradbury, Clarke, Huxley, Silverberg, Simmons.... Ah oui quand même Hyperion de Simmons c'est du tout bon et je l'ai un peu dévoré.

J'avais aussi lu la série la Compagnie des Glaces de G.J Arnaud, pas de la grande littérature mais ça se lit tout seul et franchement très divertissant et dépaysant, en plus c'est français. Pour se donner une idée de l'ambiance, Snowpiercer est un bon comparatif.

Mais tout ça est un peu loin pour moi j'ai sacrément ralenti depuis mon retour aux LDVELH il y a 6-7 ans, c'est que ça prend du temps de se faire l'intégrale des DF 😆

Niveau Fantasy j'ai passé beaucoup de temps à lire la série des Drizzt de RA Salvatore dans les Royaumes Oubliés (d'où vient mon pseudo). Un peu le même trip que la Compagnie des Glaces, ça se lit tout seul. J'aime beaucoup les 3 premiers tomes où la société très spéciale des Elfes Noirs est présentée et l'Outreterre le monde souterrain qui change un peu des ambiances habituelles.

Elric j'ai adoré mais seulement le début, j'ai un vague souvenir d'histoires sans grand intérêt qui ont été rajoutées à l'histoire originale (ça remonte à une quinzaine d'années pour moi alors c'est un peu vague).

Tout Tolkien bien sûr et plusieurs fois pour certains livres.

J'ai vu quelques titres de Fantasy dans ce fil que je pense essayer depuis un moment, avec ce que j'ai vu là je pense que Terremer sera une de mes prochaines cibles. Conan aussi je pense, je n'ai vu que les films.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Chef mécano
Le 13/06/2021 à 16:57, Baldassare a dit :

Que de bonnes idées! Je ne vois pas grand'chose à ajouter, à part insister un peu sur Fritz Leiber qui n'a été mentionné qu'en passant

Tu as raison : le Cycle des épées (Fafhrd et le Souricier Gris) c'est quand même une œuvre majeure du style !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je rajoute un peu de C.S. Lewis (avertissement : contient des traces d'apologétique, il est recommandé aux lecteurs fortement allergiques au christianisme de prendre un antihistaminique à titre préventif).

- Le lion, la sorcière blanche et l'armoire magique (anciennement Le lion et la sorcière blanche) et Le prince Caspian (anciennement Prince Caspian). Pas lu les autres. Alors, certes, c'est sorti dans la Bibliothèque Rose, mais dans un temps où les enfants 1° savaient lire des textes avec du passé simple ; 2° étaient des géants intellectuels par rapport aux jeunes adultes d'aujourd'hui (ils allaient, quelques années plus tard, se débrouiller avec des règles de JdR confuses, en anglais, dans laquelle l'auteur ne précisait pas son Intention et n'expliquait pas aux joueurs comment jouer). 

- La trilogie cosmique : Au-delà de la planète silencieuse / Perelandra / Cette hideuse puissance. Un peu SFoïde, un peu fantasy, beaucoup la Genèse, avec une entrée progressive du fantastique dans la vie d'un universitaire de Cambridge.

Modifié par udhessi
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je crois qu'on ne l'a pas encore cité mais il y a aussi William Morris qui est considéré comme un des ancêtres du genre avec Le Pays creux (1856 quand même), La Forêt d'Outre-Monde et La Source au bout du monde, entre autre. Il a aussi écrit des romans de SF utopique et socialiste et il a été designer textile, décorateur d'intérieur, imprimeur... et pas mal d'autres choses.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Dans le genre post-apocalyptique sombre et sale, assez loin de la fantasy pour le second, mais utilisable en JdR :

Dans la maison du ver, de GRR Martin (une œuvre de jeunesse). Ne pas confondre avec Dans la maison du petit ver, dont le genre est très différent.

Plop, de Rafael Pinedo (âmes sensibles et estomacs délicats, s'abstenir).

Modifié par udhessi
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello,
Bon, pour contribuer au sujet, je me sers un café (je dormirai en 2045) et je parle de ceux dont je n'ai pas trouvé la trace dans vos recommandations (ou pas).

Je commence par m'excuser auprès de Udhessi que je demanderai sûrement en mariage un de ces jours, juste pour avoir évoqué Holdstock dont je suis dingue !

Holdstock, donc ! J’ai tout lu ou presque, chaque fois ce fut un ravissement et j’aurais aimé le lire en VO. Son écriture m’envoûte et ses histoires me font rêver éveillé et c’est pas donné à tout le monde !
Neil Gaiman, pour Neverwhere au moins. Bouquin que j’ai adoré pour son côté Alice in Wonderland et sa proximité avec Le Royaume des Devins de Clive Barker, mon auteur fétiche. Ces trois bouquins sont un peu trois fois la même histoire racontée (très) différemment. Et ces trois livres doivent être lus absolument, ça va de soi.
Clive Barker, justement. Je conseille de tout lire tellement ce mec m’a fait voyager mais, bon, dis comme ça ça ne veut rien dire. Pour la fantasy, si on veut, je parlerais du Royaume des Devins ; pour la SF, Imajica ; Secret Show suivi de Everville pour une histoire vertigineuse, un affrontement binaire bien-mal mais, perverti par l'auteur, qui commence dans un bureau de poste ; Hellraiser, bien sûr et j’ajouterais Cabale avec une galerie de monstres à écarquiller les yeux du début à la fin. Ce mec est un conteur exceptionnel et je ne connais pas d’auteur dont les descriptions me sont autant suggestives. Une sensualité rare et un amour des monstres (qui ne sont pas toujours les plus affreux) qui confine à l’obsession.
Poul Anderson a écrit Hrolf Kraki (2 tomes), j’ai l’antique édition Garancière et je me souviens d’une épopée galvanisante en mode viking.
Lolita Pile, Crépuscule Ville qui peut se rapprocher de l'ambiance de Dr Adder de KW Jeter, un bouquin incontournable de SF/anticipation. Le Dr Adder, le Lolita Pile est sympa mais, un peu dans la pose Marilyn Manson à mon goût donc un peu outrancier mais, ça peut plaire.
Van Vogt et Simak, plein de bouquins très facilement adaptables, j'ai pensé longtemps adapter Au Pays du Mal de Simak pour RdD et puis…
Brussolo a écrit un très bon planet-opera adaptable, je n'ai plus le titre et le bouquin est hors de ma vue proche du plafond, je peux pas voir le dos du livre (véridique)
Joan vinge, La Reine de l'été (cycle), bien sympa et, de toute façon, l'écriture féminine a toujours quelque chose de singulier qui me sied.
Georges Fauveau, L'épée du pouvoir dans une veine hommage à Howard, sympa.
Michel Moorcock, Corum, j'ai bien aimé mais j'ai rerelu Elric il y a deux ans, et lu Corum il y a... 20 ans, je ne saurais dire lequel m'a le plus plu. Au sujet de Moorcock et son écriture, j'ai bien analysé la chose il y a deux ans, donc et je ne vois pas en quoi il est moins bon que d'autres auteurs, disons, vintage. Sauf pour les couleurs, ça ça m'a sauté à la gueule, on dirait qu'il a décidé un jour d'habiller ses persos et de colorer ses descriptions de la pire façon qui soit ;-)
Moorcock toujours, j’ai adoré Voici L'Homme dont le titre dévoile le sujet, on sent arriver la chute de loin mais, c’est tellement bien amené à mon sens que ça se lit comme une curiosité bien sympa.
Richard Matheson, genre LE auteur d’Hollywood qui a tout inventé en matière de récit à chute. Lire les trois (gros) tomes de nouvelles, du petit lait !
Une belle surprise, conseillée il y a vingt ans par le médecin de rééducation dans le service duquel j’allais faire soigner (pour la même cicatrice qui continue de me forcer à m’aliter et interrompre mes AvH) : le fils de Richard, Richard-Christian Matheson. Il a publié deux recueils de nouvelles qui, à mon sens ont tout pour passer à la postérité (mais, ce ne fut pas le cas) : Dystopia. Du must-have de chez Tu-dois-les-posséder (et surtout lire) !
Surpris de ne pas avoir trouvé de mention de Graham Masterton dont les bouquins d’horreur sans prétention, sont des livres qui se lisent avec beaucoup de plaisir. J’ai toujours l’idée d’adapter Rituel de Chair, un jour, pour Maléfices (mon jdr fétiche avec Rêve) et puis…
Boudicca de je-sais-plus-qui, un très beau roman sur la reine Boudicca (celte, la reine, je suis un poil bloqué sur cette civilisation, si je ne me retenais pas depuis vingt ans, je ne ferai jouer qu’à Légendes Celtiques qui est probablement le jeu que j’ai le plus maîtrisé). Trop court à mon goût, pour une fois que j’aurais aimé plus de développement…
Jaworski, je suis d’accord, c’est excellent à bien des niveaux, notamment le style qui m’a séduit.
Claude Ecken (from Béziers), écrit des livres d'aventure SF (pas que) très sympas. C’est souvent rythmé comme une aventure et je maintiens son site, vous pouvez donc faire vos choix : https://ecken.noosfere.org/bibliographie
(l’occasion pour moi de voir une coquille sur la page d’accueil :-)
Roger Zelazny, c’est souvent bon. Ambre c’est le mythe absolu, peut-être le seul truc que je pourrais qualifier de « Dallas » (genre 25 tomes avec des préquelles, des séquelles, des trucs qui n’en finissent jamais, 200 personnages, etc.) qui m’a happé. J’ai lu le premier par curiosité, je me souviens, j’étais dans ma chambre, j’ai fini le tome dans l’après-midi, le lendemain j’ai acheté l’intégrale.
Norman Spinrad pour du Cyberpunk. Spinrad c’est quasi-toujours très bon.
Vance, ça va de soi. À la réflexion, Lyonesse est l’autre série de type Dallas qui m’ait totalement envouté. Et le Cycle de Tschaï, j’avais passé des jours à l’adapter à… AD&D et mes joueurs ont tout foutu en l’air dès la première soirée ! C’est ce jour-là en plus du soir où ils m’ont pourri une partie de Maléfices que j’ai décidé de ne plus jouer avec des gens qui fument. Bon, c’est pas vrai puisque tous les rôlistes que j’ai connus à la fac fumaient comme des feux de forêt et je n’ai jamais connu de meilleurs joueurs…
Theodor Sturgeon, très beaux livres notamment Des Fleurs pour Algernon, SF poétique presque. C’est du vintage mais, c’est très souvent bon.
Frederic Pohl, La grande porte : un chef d’œuvre à mon sens MAIS il ne faut pas tout lire. Le problème c’est que j’ai lu ça à la fac donc il y a plus de trente ans et que je ne sais plus à la fin de quel tome il faut arrêter la lecture parce que, clairement, au bout d’un moment c’est du foutage de gueule (« on a trouvé un filon, vite, ajoutons un tome ! »)  mais, je dirais que vous pouvez vous jeter sur les deux premiers sans prendre de risque, c’est excellent et mystérieux, le truc qu’on a envie de continuer à lire « pour savoir ».
Tim Powers, auteur faramineux à mes yeux. Lire Les Voies d'Anubis et mourir. Pourtant, le reste est très très bon aussi. C’est de la SF mais ça brasse des genres en pagaille et c’est toujours rythmé.
Jean Ray, tout ! Toujours d’accord avec Udhessi (la bague, pour bientôt!)
Silverberg, il a écrit plein de bouquins, beaucoup de très bons, de tous les genres ou presque, des idées révolutionnaires, souvent.
Lovecraft, bien sûr. D’ailleurs, je revends des (vieux) bouquins de lui, j’ai acheté l’intégrale Omnibus il y a 3-4 ans, si vous êtes intéressé, faites-moi signe.
Karim Berrouka, pour des parodies échevelées et bourrées d’humour keupon (c’est le chanteur de Ludwig Von 88).
Ira Levin, Un bonheur Insoutenable notamment, un livre très émouvant, un des plus beaux bouquins que j'aie lus – c'est lui qui a écrit Les Femmes de Stepford, thème proche mais, UBInsoutenable, pour moi, c’est proche d’un mythe.
Stanislas Lem, c’est un peu Dieu de la SF pour moi, incontournable, Solaris et Eden, a minima ! (pour Solaris, surtout ne pas regarder le « film » de Soderbergh mais bien celui de Tarkovski, autrement je me fâche !)
Christophe Lambert (pas l’acteur), La brèche, une très bonne uchronie bien rythmée, sans prétention.
Sylvie Lainé (from Lyon), une auteure (j’ai horreur de ces féminisations à la con) fabuleuse ! Une très belle rencontre pour moi au festival de Lambesc, très belle plume, très beaux thèmes, une plume trop rare. Faut tout lire, vraiment, c’est de la SF (rigoureuse comme doit l’être la SF et comme le fait à merveille Ecken aussi) mais, toujours avec une sensibilité rare et un style très… sensible. Non, vraiment, l’essayer c’est l’adopter.

Aparté : les voisins (l’appart mitoyen du mien) ont laissé un petit mot à l’entrée de l’immeuble que j’ai vu en rentrant, qui disait « chers voisins, nous fait-on un anniversaire de 18h à 22h... » (la faute est authentique !) pour s’excuser (oui, ces gens s’excusent eux-mêmes, présenter des excuses c’est un truc de vieux con) du bruit à venir. Depuis 20h à peu près (il est 23h40), ils hurlent et scandent des conneries comme une harde de supporters de jeu de balle au pied + deux clébards qui hurlent et aboient en écho. Pour un anniversaire… Soit je suis vraiment très con et incapable de le voir, soit je suis entouré de crétins absolus.

Michel Jeury, que des bouquins intéressants, de la SF à la Fantasy.
John sladek, Tik Tok. L’histoire d’un robot serial-killer. Hilarant. J’avais pris ce pseudo pour faire mes championnats aixois de Formule Dé : « Tik-Tok, le premier robot pilote de F1 ».
KW Jeter, tout lire, même les suites de Blade Runner sont biens !
William Gibson, incontournable, immense, l’origine et le meilleur du cyberpunk. Un style incomparable, pas toujours facile mais, une fois qu’on est installé dans la lecture, on n’en sort plus. Neuromancien, à lire de toute urgence !
Théophile Gauthier, pour les ambiances, c’est un must. Ça peut servir d’inspiration à tout ce qui se rapproche de Maléfices, Cthulhu ou Crimes.
Alan Dean Foster, Aliens et d'autres retranscriptions de films, plus des trucs originaux. C’est bien foutu, sans prétention, on dirait vraiment qu’on lit des films !
George Alec affinger pour très bon Cyberpunk.
Philip K Dick, incontournable, Dieu, Père, Mère, Alpha et Oméga !
Dantec, écrit peu mais c'est bon et singulier. Kassovitz en a tiré le film Babylon AD. Film de merde pour un bon bouquin :-)
Curval, du souvenir que j’en ai, c’est souvent bon.
CJ Cherryh. Pareil que Curval, tous les deux dans la SF. Du solide dans les deux cas.
Paddy Chayefsky, Au-delà du réel, un chef d'œuvre absolu (voir le film avec William Hurt de toute urgence après avoir lu le livre).
John Brunner, souvent excellent, notamment Le Troupeau Aveugle et Tous à Zanzibar, des chefs d'œuvre !
Pierre Bordage, indispensable, immense conteur, tout est adaptable en jdr à mes yeux et tout ce que j’ai lu m’a fait un effet bœuf.
Ambrose Bierce, TOUT ! Qui m'a été conseillé par le même médecin de rééducation il y a vingt ans aussi. Faut dire que le gars li(sai)t pas mal. Ce qui m’amusait, c’est que, deux fois par semaine, lors des visites en chambre de l’équipe du médecin, les premières choses dont on parlait, lui et moi, étaient nos lectures (puisque je ne lis jamais autant qu’à l’hôpital). Les soignants et la secrétaire attendaient qu’on ait terminé pour parler de la raison de mon hospite. Il a beaucoup écrit sur la guerre de sécession qui l'a obsédé avec des vraies tranches 'horreur viscérales à l'intérieur. Si vous avez vu l'excellent film Ravenous (Vorace en VF), avec Guy pearce, vous avez une idée des thèmes avec lesquels jonglait Bierce.
René Barjavel. La Nuit des Temps m’a laissé un souvenir (émotionnel, pas factuel) impérissable. Ravage est très bon aussi. J’ai acheté une intégrale chez Omnibus, elle est sur ma pile à lire…
JG Ballard, c'est viscéral, séminal, violent, très singulier (voir Crash de Cronenberg, chef d'œuvre !)
Isaac Asimov, c'est fun, à mon sens c'est fun, pas plus ; la SF ne m'a pas souvent donné des frissons. Asimov c’est bien SAUF… attention, levée de boucliers, offuscage d’afficionados, crachats des amateurs… SAUF Fondation qui est le truc le plus chiant qui m’ait été donné de commencer à lire. Ah non, le plus chiant ce fut Le Trône de Fer qu’on m’avait prêté et qui m’a endormi instantanément ! J’ai fini les huit saisons de GoT il y a deux moi. Vous voulez vraiment qu’on en parle ? ;-)
Enfin, H2G2, lecture enthousiasmante. Le film est amusant aussi.

Et je n’ai toujours pas lu La Horde du Contrevent… Je suis une merrrrrde !

NB : je vous présente mes excuses pour le peu de cas que j'ai fait de mon français et de la typographie lors de la rédaction de ce post, c'est la faute aux voisins que j'égorgerais volontiers ! (23:44 et ça hurle toujours)

NB2 : merci pour toutes ces lectures potentielles dont je ne connaissais pas l'existence pour certaines, ma pile à lire va prendre quelques mètres...

Signé Inbadrimzeuh

Modifié par inbadreams
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager


  • Quoi de neuf ?

    1. 0

      Tirage écran

    2. 9

      Errata: de Quarle/Quarlen à Anarie/Anari

    3. 94

      Les brèves de 2022

    4. 8

      Et après les sorties LDVELH 2022 ?

    5. 2
    6. 9

      Errata: de Quarle/Quarlen à Anarie/Anari

    7. 9

      Errata: de Quarle/Quarlen à Anarie/Anari

    8. 2

      Le dernier matin du monde

    9. 9

      Errata: de Quarle/Quarlen à Anarie/Anari

    10. 2

      Le dernier matin du monde

    11. 9

      Errata: de Quarle/Quarlen à Anarie/Anari

    12. 9

      Errata: de Quarle/Quarlen à Anarie/Anari

    13. 9

      Errata: de Quarle/Quarlen à Anarie/Anari

    14. 94

      Les brèves de 2022

    15. 9

      Errata: de Quarle/Quarlen à Anarie/Anari

    16. 9

      Errata: de Quarle/Quarlen à Anarie/Anari

×
×
  • Créer...

🍪 Vous prendrez bien quelques cookies ?

Notre système requiert l'installation de certains cookies sur votre appareil pour fonctionner.