Aller au contenu

Inbadreams

Scriptarium
  • Compteur de contenus

    715
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

998 visualisations du profil

Réputation de Inbadreams

  • Assidu
  • Machine à poster Rare
  • Premier message
  • Actif
  • Réagi bien

Badges récents

73

Réputation sur le site

  1. Un an et demi après... Impossible ! Le roman préféré, mais tu es fou ? Après, je me suis posé la question de la définition du terme fantasy et là, j’ai ri. C’est tellement large ou flou qu’on peut y ranger un bon paquet de choses. Je suis donc revenu à la question initiale : roman préféré. Avec échappatoire interdit. Mais tu es fou ? Alors je transige : roman de littérature de l’imaginaire préféré ? Après je lis des définitions de fantasy et, étant donné que « le point commun de nombreux romans de fantasy est qu'ils se déroulent dans des mondes parallèles, ou dans des contextes qui peuvent éventuellement s'interpréter comme un lointain passé oublié (s'inspirant du Moyen Âge ou de l'Antiquité, voire de la Préhistoire), avec leurs créatures imaginaires, leurs mythes, leurs épopées et leur magie. Ce n'est cependant pas le cas de tous les sous-genres de la fantasy, puisque la fantasy urbaine se caractérise par un ancrage fort dans un monde contemporain, et que l'on parle de science fantasy ou de space fantasy pour certains univers mêlant un niveau technologique futuriste à des thèmes propres à la fantasy. On parle aussi de médiéval-fantastique (parfois abrégé en « med-fan ») ou de « fantasy médiévale » pour les récits présentant des univers mythiques de type médiéval où cohabitent généralement héros, guerriers, magie et sorcellerie, mêlant aux cultures anciennes des éléments surnaturels. » (Wikipédia), est ce qui me semble une façon de définir la fantasy cohérente, je l'utiliserai pour parler de mes romans de fantasy préférés. Ouf ! Dans ce cadre-là, la première référence qui me vient est Le Royaume des Devins de Clive Barker. Puis Ararat, du même auteur. Lyonesse de Jack Vance, Les Dames du Lac de Zimmer Bradley (sur le feu) et peut-être un cycle d’Ambre de Zelazny ou un petit Moorcock, voire du Rice. Ce qui fait beaucoup de trilogies ou plus pour quelqu’un qui n’aime pas les récits qui s’éternisent… Mais alors, pourquoi, oui, pourquoi ? -- Clive Barker, c’est simple, c’est l’imagination la plus fertile de toutes celles que j’admire ; alors, conformément à la définition de fantasy adoptée par moi, j’aurais pu essayer d’insérer ici Imajica, Everville et Secret Show ou encore tout ce qu’il a écrit dans son délire Hellraiser… je ne le lis pas, je le bois ! Là où un Tolkien ne m’emmène pas plus loin que les oreilles pointues de ses Elfes, Barker m’emporte aussi facilement qu’un coup de vent déplace un fétu de paille dans ses récits et ses univers peuplés de personnages et de créatures fascinants. Et puis, ce salaud a un style d’écriture parfait pour ce qu’il raconte, cru et simple quand ça le nécessite, mais aussi enlevé, presque poétique et tellement évocateur. Clive, épouse-moi ! Le Royaume des Devins, c’est l’histoire d’un gars qui trouve un monde dans la trame d’un tapis (titre original Weaveworld). Ararat, c’est Alice au Pays des Merveilles avec un type halluciné aux pinceaux… Débrouillez-vous avec ça ;-) -- Lyonesse, c’est toute… la fertilité de l’imagination de Vance plus les qualités de conteur qu’on lui (re)connaît. Pour moi, c’est le chaînon manquant entre Tolkien et Gerfaud. Je n’ai pas dit que Tolkien était mauvais plus haut, juste qu’il ne résonne pas en moi ; je peux lui reconnaître une belle imagination. -- Les Dames du Lac fut un ravissement pour ce regard singulier porté sur un mythe archi visité. Je l’ai attaqué en anglais il y a trop longtemps, c’est encore mieux. À propos de ZB, Ténébreuse est bien trop vaste pour moi, mais j’ai lu L’Épée Enchantée il y a un paquet d’ans et je me suis régalé. -- Je suis étonné que personne n’ait cité Les Princes d’Ambre dont le premier tome m’a littéralement possédé au point que je n’ai pas pu faire autrement que lire le reste. Perso, j’en aurais fait une trilogie, mais les dix (neuf ?) tomes principaux sont saisissants dans l’imagination, la singularité, la trame familiale (une des rares à ne pas m’avoir fatigué rapidement) et le cadre si classe et pourtant dépaysant. -- Un petit Moorcock, dont je n’ai toujours pas lu Hawkmoon, réputé son meilleur cycle… Stormbringer est très décrié, perso je trouve ça… sympa, du genre à lire sur un ton léger, sans attendre le messie… un peu comme La Trilogie des Elfes de Fetjaine qui est très classique et pourtant très prenante. -- J’aurais pu citer le cycle des Vampires de Rice, enfin, je veux dire les trois premiers, après c’est redondant et aussi déplorable que la débauche de suppléments de White Wolf pour son jeu. Rice a apporté beaucoup de choses au mythe du vampire. Mais pour les romans, impossible, tu es fou ! C’était quoi le sujet ? :o)
  2. @Darrak : pas mal l'idée d'alterner les Gardiens, mais chacun fait jouer un scénario différent, je suppose ? Un groupe de trois HR, ah ouais, sympa aussi ! Faut pas se louper tous en même temps en Terres Médianes :o) Ça me rappelle une partie de Cyberpunk 2013 à la fin des années 80, deux Netrunners qui assuraient habituellement les arrières des Solos de l'équipe qui se plantent simultanément contre des programmes faibles ; résultat, les 5 membres du groupe à la morgue ! Le MJ n'était pas très indulgent... Ils sont couillons ces rôlistes :-D Guerrier sorde... la blague, tu es tombé sur le gazier qui s'intéresse le moins aux règles de jeu de tout Scriptarium. À titre personnel, je faisais jouer tout ça au feeling. Si ça déséquilibre le jeu et met les persos trop en danger, je tempère, etc. Mais, pour le GS, je sors mon manuel de la troisième édition à la reliure de cuir achetée à prix d'or chez un maroquinier gnome et je me range à l'avis d'Udhessi qui me semble avoir une bonne analyse de la situation. J'ajouterais que, si les persos sont en délicatesse, faibles ou la situation tourne mal, alors le GS comprend très vite l'instruction du HR. Et, a contrario, si les persos sont dans la facilité, il va comprendre de travers, hésiter, ce qui fera perdre un temps précieux aux persos. Ce qui compte, c'est la tension. Mais, à jouer un groupe de trois HR, n'avez-vous jamais eu envie de développer des sorts nouveaux pour éviter toute confrontation ? Je pense à la voie d'Eros, développée dans je-ne-sais-plus quel zine pro il y a une éternité et qui permettait des scénarios pacifiques en jouant sur les émotions... Quant au tome III, ma compagne m'a donné un nouveau coup de main le week-end dernier sur l'arborescence des paragraphes (je suis une plaie pour ce qui concerne la rigueur nécessaire à l'enchaînement des §), j'ai bon espoir pour les jours qui viennent. @Udhessi : les Pérégrinations étaient conçues comme une trilogie et ce sera le dernier tome, de ma plume en tout cas. Je suppose que le futur de cette série va dépendre de la suite de la gamme et de la volonté d'un auteur de prendre la suite...
  3. C'est clair que si aucun personnage ne maîtrise de compétence de soins, quelle qu'elle soit, les combats peuvent être problématiques. Le MJ peut aussi être indulgent, éviter les morts inutiles tout en pénalisant le perso ou le groupe de ne pas avoir pris assez de précautions ? J'ai toujours eu un problème avec tout ça : si on joue de façon orthodoxe par rapport aux règles et au scénario, il faudrait avoir au moins deux chirurgiens dans le groupe, deux toubibs pour les maladies, deux HR ou alchimistes pour les potions, etc. comme les groupes complémentaires à donje ? c'est pas réaliste, c'est de la gestion, on se croirait dans un jeu vidéo ! Quant aux points, pour le BaP, c'est bien 90pts pour du -3/+3. Troisième livre ? Le troisième tome des Pérégrinations ? Oui, en effet et je peine à le terminer mais il devrait partir en relecture d'ici pas tard.
  4. Merci encore Darrak, il faudrait qu'Inbadreams note tout ça pour une éventuelle réimpression... Pour la création de toutes pièces, c'est évidemment envisageable ; d'ailleurs je l'avais envisagé et puis cela s'est avéré trop lourd pour un petit bouquin comme ça. -11 en Chirurgie et +3 en Médecine, ce n'est pas casse-gueule, c'est très répandu, c'est le cas de presque tous les médecins qui ne sont pas chirurgiens :o) Je crois que l'écueuil du perso totalement libre dans le cadre d'un livre-jeu, c'est de "louper la cible" avec un perso qui n'est pas prêt techniquement à réussir les jets qui lui seront demandés. Ceci est nuancé par le fait que le système des Pérégrinations est une version très simplifiée des règles de Rêve où il est facile de "sévaporer" avec un perso qui correspond à ce qu'on veut jouer mais qui ne sert à pas grand chose dès que les dés doivent rouler et rendre un verdict. Ou alors je n'ai pas bien compris ta question, Darrak :o)
  5. Arghl ! Je récupère mes deux exemplaires et je vous réponds. Pour vous faire un aveu, je n'ai plus trop de souvenirs sur mes intentions mais, il me semble que Liminol gagnait un point de rêve à la fin du BaP, ce qui semble indiquer que le 12 de départ n'est pas une erreur. Ce qui ne veut pas dire que je ne l'ai pas faite au départ :o) Je tâche de réagir au plus vite. Merci, en tout cas, pour votre minutie qui compense mon affreux dilettantisme sur les règles 🙄
  6. Hello, J'ai compris : l'ENDURANCE n'est pas une Carac comme les autres, voir page 13 du BaP, elle se calcule en additionnant Force et Volonté, d'où le couac. D'accord avec toi, Kroc, mais je devais faire des persos ayant un nombre de points égaux, le choix se faisant sur le type de perso pas sur ses "munitions" en points de carac
  7. Merci Vladimir pour avoir posté ça, je ne fréquente YT que pour des choses futiles... Je vais aller remercier l'auteur de la vidéo, tiens !
  8. Bonjour tous les deux, Tout d'abord pardon mille fois pour mon retard à l'allumage, je n'ai pas d'excuse, j'ai lu le sujet ouvert grâce à la notif de Usul et... j'ai zappé 🥺 Il s'agit sûrement d'une erreur de ma part qui est passée au travers des relectures. Je ne peux pas attraper mon exemplaire dans l'immédiat (véridique), mais je jetterai un œil dès que possible. Peut-être une erreur de la première impression, corrigée dans la seconde ?
  9. Désolé pour mon misérable temps de réponse, je suis alité, je ne peux passer trop de temps assis devant la machine à bits. Merci Bruenor !
  10. Bonjour tout le monde, Je pensais avoir déjà posté cette recommandation, il semblerait que non, alors la voilà puisqu'il ne reste que deux jours pour lancer ce beau projet : https://fr.ulule.com/la-geste-du-nadir-le-jdr/ Je connais Joël, son talent d'écriture et la passion qui l'anime, ce serait vraiment dommage de laisser passer ça...
  11. Je pensais à un truc bien gore type Basket Case 🤪 La façon de jouer des membres du CIA ne correspond pas à ceux que j'ai fréquentés... mais je ne jouais qu'avec un petit groupe qui n'était peut-être pas représentatif, va savoir ?
  12. C'est, en effet, ce club-là. Les torchons et les serviettes ? Tu veux dire qu'il n'y avait que des torchons à la CIA ? Des pochtrons, peut-être mais, des torchons... 😉 Le club ne doit plus exister, les pochtrons sont à la retraite (il n'existe pas d'emoticonne ivre, quelle surprise !)
  13. Bonsoir Laureline, Tu as dû connaître le club CIA à Aix ? À la fin des années 80, j'y ai fait des rencontres (pas que) ludiques assez exceptionnelles et maitrisé du Légendes Celtiques et du Cyberpunk à 2-3 reprises pour leur tournoi annuel.
  14. Je vous laisse un week-end avec un Noël au milieu et vous écrivez plein des trucs... Bon, d'accord, je reviens vite répondre...
  15. Une calotte, en quèque sorte ? Taquet, ça m'évoque plus le bourre-pif. Pitin, faut que j'me fasse un libanais ! Un libanais pour Noël, quelle bonne idée 🙃
×
×
  • Créer...

🍪 Vous prendrez bien quelques cookies ?

Notre système requiert l'installation de certains cookies sur votre appareil pour fonctionner.