Aller au contenu

udhessi

Membre
  • Compteur de contenus

    70
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

14 Bon

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Il a pris un coup de vieux, Kroc, tout d'un coup...
  2. udhessi

    Représentation des Groins

    C'est déjà le cas. La vraie question est de savoir s'il ne faudrait pas faire un erratum dans les règles et revoir la colorisation (voir le dessin lui-même, car il y a de grands à-plats de noir) de l'illustration de la p. 417 EIII. Je pense que ça le mérite Une charge de zygluterie lourde dans les marais, avec des zyglutiers en armure de plates et heaumes à cimier, lance couchée, ça a quand même plus de gueule si les montures sont roses L'équipe de Scriptarium peut-elle se mobiliser sur le sujet ?
  3. udhessi

    Représentation des Groins

    Rien à voir avec les groins, mais je me suis toujours représenté les zyglutes roses, comme les flamants du même nom. Et je m'aperçois que les règles parlent de plumes noires Non ! Inacceptable ! Roses.
  4. 17 téléchargements

    Les sept scénarios déjà publiés sur la scénariothèque, avec une même présentation, quelques corrections, et que j'ai mis bout à bout en un seul fichier pour me les imprimer en recueil relié (6 livrets de 32 pages, plus une , chaque scénario commençant sur une page impaire pour pouvoir insérer un intercalaire illustré). Je partage le résultat de ces manipulations techniques.
  5. udhessi

    Des déchirures

    Si on accepte le principe du passage d'un rêve à l'autre par la déchirure, le principe de conservation ne peut plus valoir que globalement sur l'ensemble des rêves. Soit les flux des déchirures entrantes et sortantes s'équilibrent sur un rêve donné, avec l'atmosphère aspirée par les violettes et une éjection de plasma à très haute vitesse par les jaunes (voire de produits lourds, et probablement radioactifs, de fission nucléaire) et une quantité d'énergie-matière constante. Soit les déchirures violettes l'emportent et le rêve se vide et se refroidit petit à petit, et éventuellement s
  6. udhessi

    Des déchirures

    Peut-être même qu'avec une déchirure assez grosse, il y a assez d'énergie pour que l'air se transforme en plasma côté jaune, avec naissance d'un nuage en champignon. Ça répondrait du même coup à la question de la dangerosité. Plutôt pas de physique, du coup...
  7. udhessi

    Des déchirures

    Si on veut malgré tout rester physiciste, le transport instantané de l'air d'un rêve vers l'autre doit créer, du point de vue de l'air circulant, une séquence détente-accélaration (à cause de l'aspiration créée par la disparition de l'air déjà transporté) côté violet, puis compression-décélération brutale (l'air arrive dans un espace déjà occupé) côté jaune, tout ça dans un temps très rapide. Ça a toutes les chances d'écraser tous les motifs vibratoires exitant du côté violet (donc pas de son transmis) et de créer un son nouveau côté jaune. Quelqu'un dont les cours de mécanique des fluid
  8. udhessi

    Des déchirures

    Et c'est pour ça qu'il est bien (entre autres raisons).
  9. udhessi

    Des déchirures

    La mort d'un personnage correspond-elle à un bref réveil suivi d'un rendormissement ou à un de ces hiatus, de ces changements brusques de contexte, dont les rêves sont parsemés ? Le cauchemar est-il le rêve que le rêvé ne maîtrise pas ou celui que le rêvant ne maîtrise pas ? Il faut qu'on fasse attention, sinon on va commencer à faire de la métaphysique
  10. udhessi

    Des déchirures

    Yep. Une partie vient d'histoires que j'ai fait jouer (dont pas mal d'impro remise en forme après coup), une autre d'histoire que j'ai jouées. D'où le fait qu'à la lecture, cela ressemble souvent plus à une relation de partie qu'à un scénario où l'on envisage tous les possibles. Beaucoup des sorts proposés sont ceux que j'avais créés pour mon personnage historique. La rédaction a le plus souvent été à plusieurs mains, l'un repassant sur les textes de l'autre, avec des changements de style assez peu visibles me semble-t-il.
  11. udhessi

    Des déchirures

    C'était plus pour blaguer sur le fait de devoir dire les choses de manière consensuelle. A mon avis, c'est comme tout élément de narration, s'il y en a trop et si c'est systématique, ça devient plat et ça lasse. Si je fais le point sur ma pratique, je m'aperçois que j'en mets très peu. Dans les Grimoires des Gratteurs de Lune par exemple, il n'y en a pratiquement pas. J'utilise plus le blurêve, que l'on peut peupler, décorer et qui permet (en théorie) des retours en arrière. Je pense que ça vient du fait que c'est un passage à sens unique : si tu n'es pas dans un contexte d
  12. udhessi

    Des déchirures

    Juste pour rire, du temps de la première édition, le groupe dans lequel je jouais n'a pas fait au bonheur des zyglutes car les PJ, dont le mien, n'ont jamais voulu croire à cette histoire de corde enchantée et ont refusé de prendre la déchirure Mais on a bien profité de la ville quand même.
  13. udhessi

    Des déchirures

    En fait, on pourrait dire que c'est une question de goûts, de style de jeu, de dynamique autour de la table, de contexte, de contrat implicite entre les joueurs et le GR et qu'en définitive, chacun fait comme il veut du moment que c'est fait honnêtement et en connaissance de cause (ie pas de déchirure aléatoire mortelle dans laquelle les PJ se jettent parce que les joueurs ont compris à tort en méta qu'il s'agissait d'un franchissement nécessaire à l'histoire) ... Aaah, tous ces efforts pour ne pas écrire que certaines options me paraissent nulles. La tête me tourne.
  14. udhessi

    Des déchirures

    Dans un parfum d'onirose, on est à mon avis dans un cas où le franchissement des déchirure ne pose pas de problème lourd du point de vue des Voyageurs : ils suivent un PNJ dont il savent qu'il a déjà fait le voyage et en est revenu indemne. On a donc un cartographie des points d'arrivée, que les PJ ne connaissent pas mais dont ils savent qu'elle existe, et c'est propre. Mais je suis d'accord pour dire que ça ne résout pas le pb général.
  15. udhessi

    Des déchirures

    A mon avis, le mieux est de l'assumer carrément en méta-jeu : il y a des déchirures qui sont juste des artifices narratifs pour changer de scène : allons-y, les personnages prennent le risque ! Un peu comme les démarrages de scénario one shot à l'auberge : la jeune dame nous demande de mener sa caravane de mules chargées de jarres d'olives à la prochaine ville, contre rémunération, parce que le muletier vient de se faire tuer dans une rixe... lisez "vous reprendrez bien une olive ?" ici ... les joueurs savent pertinemment que c'est une amorce de scénario bateau et qu'il y
×
×
  • Créer...

Information importante

Nous vous invitons à consulter nos Conditions générales, notre Politique de confidentialité et les Règles de notre site.
Nous avons également besoin de votre accord pour placer certains cookies sur votre appareil pour le bon fonctionnement de ce site.