Aller au contenu

VincentVk

Membre
  • Compteur de contenus

    150
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Réputation de VincentVk

  • Assidu
  • Premier message
  • Actif
  • Démarreur de conversation
  • Réagi bien

Badges récents

86

Réputation sur le site

  1. J'imagine la tête de l'invocateur quand un Guerrier Sorde en armure cabossée et couverte de sang arrive, épuisé et blessé, et dit "désolé, je n'ai pas eu le temps de récupérer"
  2. Le Guerrier Sorde disparaît s'il est trop loin de l'invocateur sans avoir de combat à faire. Si on lui donne comme cible un adversaire, par contre, il peut combattre pendant que l'invocateur fuit. Abandonné à un Tournedent, le guerrier Sorde en voudra-t-il à l'invocateur? Pour moi, ça peut dépendre de l'aspect amusant que ça peut apporter à l'histoire.
  3. Ne sachant pas si le Guerrier Sorde est une illusion tangible manifestant la volonté de modifier le rêve du haut-rêvant, ou une authentique créature, je n'ai pas d'avis fini sur le sujet. Techniquement, une Fleur des rêves revient à diminuer le coût en rêve du guerrier sorde, ce qui me gène un peu. Mais peut-être que ces guerriers invoqué pourraient avoir une personnalité, certains plus ou moins hostiles/favorables au haut-rêvant, et un guerrier laissé comme rempart pouvant ultérieurement rechigner à la tâche. On peut même envisager une intrigue où ce guerrier pourrait avoir une quête et demander de l'aide à l'invocateur, par exemple de trouver une rose ou un foulard pour sa dame pour un tournoi. Ou encore, le guerrier pourrait asséner en plus des coups des remontrances à ses opposants, en expliquant bien que l'on ne cause pas de soucis à son invocateur (dont il connait le nom). De récompense tangible et technique, la récompense passerait au niveau de l'histoire. Récompense ultime si l'invocateur aide son guerrier invoqué, le blason du Sorde pourrait être aux couleurs de son mage, et là, ça en jette. Ou encore, dans une situation désespérée, il pourrait proposer de faire appel à un camarade, pour quelques points de rêve de plus.
  4. Elles portent toute une armure, et rares sont ceux qui ont réussi à les déshabiller sans se prendre un gantelet d'acier dans la figure.
  5. A force de faire du greenwashing, du rainbowwashing, blackwashing, pinkwashing et autres, on va finit par perdre les couleurs au profit de pastel sans couleur ni couleur. Pour laver vos vêtements verts en restant Vert, utilisez du persil. Pour les roses de la betterave.
  6. Petite illustration du jour, pour s'occuper dans le métro
  7. Difficile de répondre par forum, on peut essayer de t'aider sur le discord https://discord.gg/pPSDNJk, canal rêve-de-dragon
  8. Un haut-rêvant doit être librede ses mouvements pour monter dans les terres medianes. S'il est attaché pendant son état de demi-rêve, sa conxentration ewt rimpue et il redescend. Si son demi-rêve est bloqué par une rencontre, le refoulement est automatique. Il s'agit donc bien de ne pas être sous l'effet d'une rencontre non résolue.
  9. VincentVk

    Les atouts

    A réfléchir avant d'introduire dans ses rêves, l'existence des atouts implique que certains scénarios deviennent peu jouables, vu que les personnages peuvent se retrouver avec un moyen assez fiable de changer de rêve. Donc les déchirures sont moins dechirantes, les reves cauchemardesques sont moins des prisons d'où s'échapper, et les voyageurs peuvent se retrouver à revenir en boucle sur leurs pas. Changement de paradigme, de voyageurs sans retour à cartographes de quelques rêves.
  10. Ca avance doucement, mais il reste pas mal d'illustrations à faire, de la relecture, l'adaptation aux règles qui parfois est plus complexe qu'au premier abord. Par exemple, une potion qui affecte l'endurance en 1ère édition doit-elle affecter la fatigue perdue dans les TMR en 3ème édition ? Combien d'exemplaires de règles réimprimer pour repondre à la demande qui va accompagner la reedition ? Pour sûr le projet n'est pas oublié. J'ai rejoint l'équipe en route pour aider, et je me rends maintenant compte du travail pour atteindre le niveau de qualité auxquel on s'attend tous. Donc, pas de date à communiquer à cette heure.
  11. Tu peux considérer des changements de compétences (et de difficultés) à certaines étapes, aussi, genre la lame représente la moitié des points de tâche, le manche et son adaptation l'autre moitié... Une semaine ça peut paraître beaucoup, en effet. Ca comprend aussi la préparation du feu, la fonte du métal pour intégrer la gemme... Partir d'un bloc, le chauffer et donner la forme, ce n'est qu'une partie du travail. Donc il doit être possible d'ajuster les points de tâche pour rendre ça moins long. Avec cette tâche, travaillant 3-4 heures par jour: un forgeron (12/+5) va mettre statistiquement 26 heure, soit 7 jours et demi. un personnage avec 12/0 en compétence (un apprenti) risque de mettre 66 heures, soit 19 jours. un très bon forgeron (15/+8) va mettre 14 heures, soit 4 jours. En passant la difficulté à -2 et en demandant 14 points de tâche: un forgeron met 11 heures, soit 3.5 jours un apprenti met 25 heures soit 7.4 jours un très bon forgeron met 7 heures, soit 2 jours. C'est peut-être plus réaliste (et moins frustrant si les conditions sont parfois difficiles).
  12. A noter, aussi, ces 28 points de tâche (et donc sans doute plus de lancer de dés) correspondraient à un travail fait au fil de l'eau pendant le voyage. Si ça se passe en accéléré en gris rêve, autant faire plutôt quelque chose comme 4 points de tâche, difficulté -5, périodicité un jour, histoire de faire ça plus rapidement. Voire un seul jet pour déterminer la qualité du travail. Il "suffit" de faire une pulvérisation alchimique (page 362).
  13. J'aurais pris une périodicité de 1h draconique avec plus de points de tâche parce que ça permet de mieux se caler sur les autres activités, voire 2h heures draconiques Pour limiter le nombre de jets, de la fatigue. Lire 1 heure draconique, c'est 1 points (page 90, 1 heure de travail intellectuel)... forger, ça me semble un travail physique exténuant, donc entre 2 et 6 points, mettons 4 (la chaleur, l'effort, ...) C'est une lame de faux, moins complexe qu'une épée ou une dague (question équilibre, garde, pointe, entre autres), donc une difficulté malaisée? (ce n'est pas un bloc de métal ou un clou) de 0 à -3 de base. La forge de campagne me semble adaptée (c'est à la campagne qu'on a besoin de faux), donc pas forcément de malus dans ce cas... mais forger sur un feu de camp, une condition de -6 (difficile) serait justifiée. Une tâche de périodicité 1h, avec 4 points de fatigue, le voyageur fera sans doute des pauses dans sa journée (malus de -1 après une ligne de fatigue), sans doute pas plus de 3-4 heures par jour. 7 jours donc 28 points de tâche. en cas de particulières uniquement, il mettrait en gros 3 jours. Pour résumer: périodicité 1 heure draconique 28 points de tâche Fatigue: 4 par jet difficulté -3 (hors mauvaises condition si pas de forge) Ca semble beaucoup de points de tâche, mais d'un autre côté, il part de minerai brut, et doit incorporer une gemme dedans... garder le nombre de réussites significatives/particulières/échecs particuliers ou totaux, qui pourraient selon moi augmenter (ou pas) la qualité C'est sûr que si le forgeron à 0 en métallurgie (a peine sorti d'apprentissage), ça va être compliqué... mais il a encore beaucoup à apprendre.
  14. Ca arrive bientôt https://janloos.com/ ou https://www.patreon.com/onlinetabletop/posts
  15. en 1999, c'était Altavista, Google n'était qu'en beta
×
×
  • Créer...

🍪 Vous prendrez bien quelques cookies ?

Notre système requiert l'installation de certains cookies sur votre appareil pour fonctionner.