Aller au contenu

gynogege

Modérateur
  • Compteur de contenus

    533
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

817 visualisations du profil

Réputation de gynogege

  • Machine à poster Rare
  • Démarreur de conversation
  • Réagi bien
  • Premier message
  • Actif

Badges récents

29

Réputation sur le site

  1. Est-ce que nos échanges ici sont visibles par tous ?
  2. J'ai toujours été fan de ldvelh plus que rôliste. Cela étant j'ai découvert le JdR et les ldvelh quasiment en même temps. J'étais abonné à J&S et les pubs pour l'Appel de Cthulhu me fascinaient. Je me suis donc fait offrir la boîte et ensuite les scénar... une belle collection à laquelle je n'ai presque jamais joué, sauf parfois avec un pote (donc 1 investigateur !). Au collège j'avais des camarades de classe qui jouaient à AD&D, Rêve de Dragon et autres mais on habitait pas à côté. En revanche j'ai trouvé le temps de faire pas mal de parties de Blood Bowl, pas du JdR mais grand souvenir quand même, grâce aux figurines démentielles de Citadel !
  3. gynogege

    Joyeux Noël !

    Joyeux Noël à tous !
  4. Non, c'est une erreur d'impression. Deux solutions: ou alors tu vas l'échanger chez le libraire, si tu as le ticket, vu le problème je pense que c'est sans souci; ou alors tu le gardes parce que c'est un collector :) et tu en achètes un autre. Les autres (petites) erreurs ont été recensées ici.
  5. Pour information, il est toujours possible de faire des choses pour soi-même, mais ces derniers temps nous sommes à Scriptarium plus dans une optique de travailler avec des traducteurs professionnels. Donc, la plupart du temps, la traduction "artisanale" ne représente pas une véritable valeur ajoutée pour nous puisque nous allons de toutes façons payer un traducteur professionnel. Et l'essentiel du travail et du temps passé par les membres de l'association sur les suppléments ne relève donc pas de la traduction mais de choses qu'on a tendance à négliger tant qu'on n'a pas le nez dedans (au premier rang desquelles, lectures, relectures, re-re-lectures, etc...) Il en va d'ailleurs de même de l'écriture de scénarios originaux ou des suppléments Scriptarium. Le temps de production du texte initial n'est pas forcément ce qui nous occupe la majeure partie du temps. Donc je dirais que s'il y a des volontés pour participer à des projets on est tout à fait preneurs de nouvelles forces de travail, et n'hésitez pas à nous contacter. Mais la traduction ne figure pas aujourd'hui au rang de nos priorités. Et surtout ne soyez pas déçus si vos travaux "artisanaux" sur les suppléments anglais ne sont pas repris par l'association.
  6. gynogege

    Les brèves de 2021

    Du coup, puisque Vincent lit, je poste ici ma critique de la Taverne. Venant d'un membre de l'asso, je sais pas si ça compte, mais vous verrez que je me permets des critiques quand même (si, si): Enfin le 30ème volet de la série, le premier écrit par Vincent Lazzari et Ben Dever (dans cet ordre), suivant scrupuleusement les instructions de Joe Dever, ce qui rend l'opus d'autant plus intéressant. On peut le dire tout de suite, le challenge est relevé, haut la main, et même plus que ça. Ce volume se place pour moi d'emblée dans les tous meilleurs de la série, peut-être le meilleur depuis le Tyran du désert. Je peux difficilement résumer l'intrigue, qui est vraiment complexe, juste évoquer quelques noms: Gorges de Maaken, Vashna, Helgedad. On peut se dire qu'il s'agit une énième mission d'infiltration, sauf que pour moi elle réussit là où Le Crépuscule des Maîtres avait pour moi partiellement échoué. L'aventure est en effet beaucoup moins linéaire que ce que Joe Dever avait pris l'habitude de proposer, on a des choix, de l'exploration... on retrouve tout de même les ingrédients qui font un bon Loup Solitaire, des tests tendus, des combats homériques. Mais on y trouve aussi, et c'est notable, des ingrédients qui ont trop souvent fait défaut dans la série: une densité psychologique des personnages et des dialogues fouillés, notamment en ce qui concerne les "méchants". J'ai toujours trouvé les personnages proposés par Joe Dever un peu trop archétypaux, en dehors des Prisonniers du Temps qui est un ovni assez sublime de ce point de vue. Ici, quelques remarques qui peuvent relever du détail permettent d'introduire plus de relief. Au final il y a pas mal de scènes marquantes. Dans le jeu la difficulté est bien dosée même si j'ai tiré un 0 un peu biaisé pour achever un combat et finir le livre On peut dire que l'Oeil d'Agarash a quasiment ouvert un cinquième cycle, même si dans la progression du personnage c'est toujours le quatrième. Je pense qu'un lecteur pourrait trouver agréable de jouer ce cycle indépendamment, et si les volumes suivants sont du niveau de celui-là, il sera mémorable. Quelques regrets tout de même. Il est évident que cette aventure aurait dû faire 450 paragraphes, les auteurs du mini-Yaz retrouveront à la fin quelques techniques visant à fusionner plusieurs paragraphes en un seul. Dommage de se forcer à respecter les 350, la richesse de l'intrigue ne s'y prêtait pas et ça rend certains paragraphes moins digestes. Un autre point c'est la profusion de détails et d'éléments apportés sur le Magnamund. C'est assez réjouissant en première lecture, quoiqu'un peu long, mais ça devient un peu pénible quand on rejoue, puisqu'on a du mal parfois à localiser les éléments qui sont nécessaires au jeu. Ce défaut existait déjà chez Joe Dever. Pour finir, si les personnages sont plus fouillés, on pourra dire que les scènes d'action sont peut-être un peu moins haletantes que chez le maître, qui pour le coup était capable de découper les combats en paragraphes assez courts pour maintenir une tension palpable. Mais encore une fois globalement c'est du très très haut niveau. Merci beaucoup !
  7. Je prends au vol, mais ça rejoint certaines réflexions que je me suis faites sur les ldvelh (vu que je suis pas à proprement parler rôliste, même pas à salement parler d'ailleurs...) Les Escape Book ne proposent pas vraiment d'échec, à part coincer sur une énigme (même si Dagonides a réintroduit un peu d'échec dans Risk, ça reste assez "anecdotique"). Le bouquin de Rhianna Pratchett, intéressant par ailleurs, laisse le lecteur tourner en rond (en s'emmêlant un peu dans la narration au passage) jusqu'à trouver les objets qu'il cherche, très peu de PFA. Le résultat tangible c'est que ces bouquins se finissent plus vite qu'un bon vieil OTP qu'on fait à la loyale. Même si mourir sur un seul mauvais jet de dés, a toujours été inconsidérément stupide, mourir suite à une mauvaise décision (qu'on sait pouvoir éviter au prochain coup) fait partie de la tension et de l'excitation. Le problème c'est qu'une fois mort il faut tout recommencer du début. Dans un JdR on regarde les autres jouer, dans un ldvelh on refait tout un parcours "inutile". Dans les deux cas: perte de temps ! Je ne sais pas si la différence est un rapport plus narcissique aux personnages ou le fait qu'aujourd'hui un jeune est déjà débordé par le nombre de sollicitations qu'il a. Ou un peu des deux (puisque ces sollicitations peuvent participer au narcissisme). En tous cas, on demande aux jeux aujourd'hui une fluidité et une efficacité qu'on ne cherchait pas avant. Un jeu de plateau qui dure 4 heures, c'est presque inconcevable. S'emmerder, s'ennuyer, se faire chier, est devenu inconcevable, inacceptable, presque une insulte à son existence. Bon, les enfants se sont toujours plaints de s'ennuyer, mais le fait est que s'ennuyer fait partie du processus de maturation de la personnalité. Aujourd'hui cette exigence enfantine "chais pas quoi faire, qu'est-ce que je peux faire ?" devient la norme aussi chez les adultes. La "chance" c'est que ce besoin de s'occuper est plus que largement rempli par les sollicitatiobns du travail, des hobbies, des amis, des réseaux sociaux, etc... on peut très largement éviter l'inactivité. Donc la question a glissé de ne pas s'emmerder vers maximiser le nombre de "loisirs" que je peux faire en une période de temps donnée. Donc se farcir une partie où on va mourir prématurément est inconcevable. Relire un bouquin 40 fois avant de le réussir est inconcevable. C'est le sentiment que j'ai en tous cas (il y a heureusement des exceptions !)
  8. Elle est de toi cette carte ? c'est magnifique.
  9. En tous cas, cet illustrateur est vraiment intéressant !
  10. gynogege

    Loup Solitaire en V5

    ah oui, d'occasion il est proposé à 200€ !! C'est vraiment n'importe quoi. D'un côté, ça prouve que ça se vend toujours (et pourtant les versions précédentes sont disponibles), mais c'est surprenant que Gallimard ne réédite pas. Je me demande quand même s'il n'y a pas des problèmes de logistique importants avec les imprimeurs (ou les fournisseurs) depuis un an, je pense qu'il y a pas mal de livres en rupture de stock.
  11. gynogege

    Les brèves de 2021

    Bonjour, il a bien été confirmé sur la taverne qu'il s'agit de la version "allongée" qui sortira en même temps que LS 30. https://www.la-taverne-des-aventuriers.com/t7056p25-30-dead-in-the-deep
  12. gynogege

    Les brèves de 2021

    Oui, à force d'insister la Taverne est en train de recenser les livres dont Broceliande a vraiment les droits... ce qui correspond grosso modo à même pas 20% de leur boutique. Je crois que Mickaël a senti le vent passer puisqu'il annonce qu'il va faire le ménage. En fait la situation est pire encore puisqu'il vend les stocks de Megara, et pas du tout des éditions Brocéliande. Y compris le fameux Neige d'Automne n°2 que Megara n'a jamais envoyé à ses souscripteurs !
  13. Ici une interview plus intéressante où Rhianna Pratchett décrit plus en détail sa conception de l'aventure. Elle rend un hommage appuyé à Jonathan Green qui l'a aidé à la scénarisation des combats, et qui a jusqu'ici été plutôt snobé par Scholastic. Elle explique également qu'elle s'est inspirée de Gates of Death (le Fléau de Titan) pour développer l'idée de Gobelins disposant d'une technologie volante. Les cristaux de tempête sont fabriqués par des sortes d'élémentaires nichés au sein des tempêtes puis utilisés pour cette technologie, si j'ai bien compris. Elle revient aussi sur le fait qu'elle est la première femme à écrire un DF, point sur lequel Scholastic fonde une bonne partie de sa communication. Même si elle en est clairement très fière, elle a à coeur de réfuter l'idée que ce serait un DF "pour les filles". Elle insiste sur le fait qu'elle a d'abord essayé d'être fidèle à l'esprit de la série et que c'est une oeuvre qui lui correspond à elle mais qu'elle ne juge pas spécifiquement féminine. https://www.denofgeek.com/books/crystal-of-storms-rhianna-pratchett-helps-fighting-fantasy-roleplay-books/
  14. Ici, vous pouvez jouer une version demo simplifiée du début de Crystal of Storms https://www.scholastic.co.uk/crystal-of-storms C'est en anglais bien sûr, pitié, ne me demandez pas de traduire ! Mais ça a l'air sympa avec déjà pas mal de gestion et le recrutement possible d'un compagnon.
  15. gynogege

    Neige d'Autome, now what?

    Bonne nouvelle si Neige d'Automne peut reprendre ! Avec quel éditeur ?
×
×
  • Créer...

🍪 Vous prendrez bien quelques cookies ?

Notre système requiert l'installation de certains cookies sur votre appareil pour fonctionner.