Aller au contenu

Comment avez-vous découvert le jeu de rôle ?


inbadreams
 Partager

Messages recommandés

Ah, je me sens en verve, alors je me sers un café (je dormirai l’année où Christophe Maé sortira un album qu’on peut écouter sans avoir l’irrépressible envie de se défoncer les tympans au tisonnier) et…
Comment ai-je découvert le jeu de rôle ?
Eh bien, j’ai découvert les jeux de rôle avec le magazine Jeux & Stratégie, au tout début des années quatre-vingt.
http://fr.1001mags.com/magazine/jeux-strategie-0
Techniquement, ce fut avec le numéro 4 (1980) qui présentait le jeu de rôle puis, matériellement, avec le numéro 18 (1982) à partir duquel j’ai commencé à littéralement fantasmer sur ce passe-temps.
J’ai tout de suite été fasciné mais, j’étais si timide à l’époque, je n’osais en parler à personne et jouais… seul. Oui, seul, comme un adolescent peut le faire avec n’importe quoi (pas de commentaire grivois, s'il vous plait), selon des règles imaginaires, avec pour unique but la découverte solitaire mue par la curiosité(1). J’ai perpétué cette tradition onaniste pendant quelques années (ah, ces parties de Ave Tenebrae disputées contre un tableau de résolution des actions de l’adversaire mis au point et griffonné sur une page de cahier de maths, seul cahier sans intérêt pour moi…)
Mes premières parties en compagnie d’autres joueurs n’eurent lieu qu’au lycée, pendant la pause de midi, après un repas rapide, autour d’une table de café, dans le brouhaha urbain. Ma seule préoccupation, pendant des années, fut de profiter de l’excitation de ce jeu aux possibilités infinies.
Malheureusement, je ne me souviens pas de mon premier jeu acheté mais, je pense qu’il est probable de penser que ce fut la boîte rouge de D&D ou Maléfices. Je me souviens que la lecture de la chronique de Rêve de Dragon dans Casus Belli (1986, je crois) fut une révélation. Je ne saurais dire pour quelle(s) raison(s) j’ai flashé sur le jeu par l’intermédiaire de cette chronique mais, je l’achetai dans les semaines qui suivirent. Je l’ai toujours, cette fameuse première édition couleur cyan avec des vrais dessins de Tignous dedans. Pourtant, à cause d’un cruel manque de confiance en soi, je n’osai maîtriser à ce jeu que bien plus tard mais, entre l’achat et la première maîtrise, je l’ai lu 200 fois comme je lisais des bouquins de littérature de l’imaginaire, je voyageais parce que, ouais moi aussi, le quotidien m’emm… nnuie depuis des lustres.
J’ai 53 ans depuis novembre dernier, pour ceux qui calculent depuis le début de ce post 🥸

(1) c’est pour cette même raison que j’achetais J&S, pour pouvoir jouer à quelque chose seul parce que je n’osais pas aller vers les autres (purée, ça tourne à l’analyse psy !)

Et vous ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Des copains en 5ᵉ, D&D rouge, je voulais faire magicien, mais c'était pris par des filles, résultat le noël suivant j'ai reçu la boite rouge, bleue et verte. Enfin les mêmes copains l'appel. Au lycée un copain avait acheté RDD - j'ai lu et j'ai adoré la cohérence., j'ai craqué.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrateur du site

J'ai découvert le JdR grâce a France Loisir qui avait commercialisé la boîte D&D rouge que je me rappelle avoir demandée pour mon anniversaire. Je devais avoir 13 ou 14 ans (c'était donc en 83 ou 84) et mon frère un an de plus. Ce fut donc lui le maître du jeu et moi le joueur du hobbit en charge d'occire les kobolds qui infestaient la caverne du scénario d'initiation.

Il y eu ensuite de nombreuses parties d'AD&D avec les copains du collège, puis JRTM et Rolemaster, mais presque toujours en tant que joueur (de hobbits) pour ce qui me concerne. Nos maîtres de jeu attitrés souhaitant jouer un peu eux-aussi, certains joueurs se lancèrent avec d'autres jeux : un copain avec peu d'Appel de Chtulhu (je n'ai jamais aimé ce jeu), un autre avec Runequest (on a beaucoup joué à celui-là). Quant à moi, je voulais un jeu en français avec des règles assez courtes (question de budget et de mémoire limités).

Ma mémoire me fait défaut : je ne sais plus trop comment je suis tombé sur la première édition de Rêve de Dragon lorsqu'elle est sortie. Probablement grâce à Casus Belli, vu qu'il n'y avait pas de vraie boutique de jeu de rôle vers La Rochelle, où j'habitais à l'époque. À moins que je ne l'ai acheté lors de l'unes de nos traditionnelles vacances estivales à Toulon. Quoi qu'il en soit, ce fut un véritable coup de foudre, surtout partagé par mon frère et nos amis varois avec lesquels nous avons joué de nombreuses parties sur les hauteurs de Châteauvallon.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je ne me souviens pas de D&D dans le catalogue FL, pourtant ma mère a été abonnée un paquet d'années à ce vendeur. Cela dit, c'est de cette façon que j'ai découvert Clive Barker dont je parle sur le fil littératuresque. Ils avaient édité les premiers volumes des Livres de Sang, recueil de nouvelles sensationnelles.

Double merci FL, alors 😀

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Administrateur du site

C'était la fameuse boîte rouge TSR de 1983, je présume que je l'ai eu l'année de sa sortie, mais ça peut également dater de 1984. Malheureusement, je ne trouve aucune référence de cette distribution par France Loisir, ni de PDF des catalogues de ces années pour vérifier.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut les aventuriers 🙂

Pour ma part, je ne découvre le jeu de rôle (JdR) que depuis peu même si j'en ai entendu parler depuis fort longtemps. La chose qui m'a poussé véritablement à m'aventurer dans le monde du JdR est la nostalgie de mes aventures solitaires et passionnantes à travers l’univers des Défis Fantastiques (DF) dans ma prime jeunesse. J'ai découvert, grâce aux livres dont vous êtes le héros (LDVELH), que la lecture pouvait rimer avec jeu et aventure.

Depuis quelques années (4-5 ans), j'ai entrepris de récupérer la plupart des tomes des DF encore édité en V3/V4/V5 mais pas la collection entière car malheureusement les tomes ne sont pas tous réédités et certains tomes de 1ère édition en occasion sont hors de prix. Quand on aime, on ne compte pas, dit-on, mais faut pas trop pousser non plus 🤩

J'ai récupéré la saga entière (4 tomes) de Sorcellerie en édition V4 (dernière édition) qui se passe dans le monde médiéval-fantastique de Titan, comme la quasi-totalité des tomes des DF. Étant en rupture de stock aujourd'hui, les 4 tomes de la saga Sorcellerie se vendent en occasion à plus de 100 euros le tome alors que je les ai acheté à leur sortie au prix moyen d'achat de 15 euros donc ça devient une vraie richesse de les posséder mais aussi une vraie ruine pour se procurer les anciens tomes des DF en occasion !

Bref, je m'éloigne du chemin....alors je disais que j'ai découvert le JdR par nostalgie des livres-jeux DF et je commence à côtoyer cet univers à la fois si familier et si étranger. Je redécouvre le Monde de Titan sous un nouveau jour et quel plaisir de voyager à travers les contrées mémorables du continent de l'Allansia. Je prends le temps de me familiariser avec les règles, les décors, les personnages et mon nouveau rôle de Meneur de Jeu (MJ). Ce qui me plait le plus dans le JdR DF est l'imagination et le plaisir que ceux-ci stimulent en moi et aussi chez les joueurs-aventuriers en quête de toujours plus de gloire et d'aventures héroïques. En vérité, un aventurier ne renonce jamais à ses rêves ! 😀

Au final, mon périple ne fait que commencer....

Khidras qui vous salue bien, chers amis de toutes les aventures, que vous soyez du monde de Titan, de Rêve de Dragon ou de contrées lointaines et mystérieuses 🙏

f8a90e8513b3762413af183f5691f399_large.jpg

Modifié par Khidras79
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Président

Bonne idée que ce sujet !

Et marrant de voir que nous avons commencé pareillement avec Inbad : mon frère était abonné à Jeux & Stratégie, mais aussi Casus Belli (jusqu'à ce que ça commence à causer jdr, parce qu'il n'a jamais accroché aux jdr). J'ai donc découvert le jdr par ces lectures fabuleuses et un brin obscures (je devais avoir 9-10 ans).

Tout naturellement c'est donc Méga, hors-série de J&S, qui a été mon 1er jdr, et ma première expérience de MJ avec quelques voisins et copains de classe et de MJ auteur de scénar. Quelques parties après, je découvrais en librairie l'Oeil Noir, dans mon rayon livres dont vous êtes le héros favori – car j'avais déjà découvert ce vice-là aussi – la plongée allait dès lors devenir vertigineuse !

Pour autant, les copains n'étant pas toujours "à disposition", l'onanisme ludique sur table, moi aussi je m'y suis souvent adonné, et pendant des années, avec des jeux prévus pour plusieurs joueurs, comme plusieurs jeux en encart de J&S. J'en ai même inventé quelques-uns, dont un auquel j'ai pas mal joué un temps, une adaptation du Risk dans la Terre du Milieu (bien avant la sortie du Risk dédié ou de La Guerre de l'Anneau... j'aurais dû contacter Parker à l'époque, je serais riche désormais 😄).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

J'ai toujours été fan de ldvelh plus que rôliste. Cela étant j'ai découvert le JdR et les ldvelh quasiment en même temps. J'étais abonné à J&S et les pubs pour l'Appel de Cthulhu me fascinaient. Je me suis donc fait offrir la boîte et ensuite les scénar... une belle collection à laquelle je n'ai presque jamais joué, sauf parfois avec un pote (donc 1 investigateur !). Au collège j'avais des camarades de classe qui jouaient à AD&D, Rêve de Dragon et autres mais on habitait pas à côté. En revanche j'ai trouvé le temps de faire pas mal de parties de Blood Bowl, pas du JdR mais grand souvenir quand même, grâce aux figurines démentielles de Citadel !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager


×
×
  • Créer...

🍪 Vous prendrez bien quelques cookies ?

Notre système requiert l'installation de certains cookies sur votre appareil pour fonctionner.