Aller au contenu

LDVELH Communautaire: Le Maléfice de l'Oeil Pourpre


Coda

Messages recommandés

  • Scriptarium

363.

Laissant derrière vous la charrette, vous poursuivez votre descente vers le cours est de la rivière rouge. Au bout de quelques heures, vous rejoignez le gué qui permet de franchir le cours d’eau, encore étroit et rapide aussi loin dans le nord. À cette saison, les berges sont couvertes de fleurs violettes et l’air est empli d’un parfum entêtant. Vous avez déjà de l’eau jusqu'aux genoux quand vous avisez sur la rive opposée un homme qui semble déterrer des rhizomes d’iris. Vous entendant approcher, il se redresse et vient vers vous. Curieux personnage ! Son gros visage au teint rose vif, au nez plat et large et aux gros yeux marrons respire la stupidité. Ses jambes et ses bras vous paraissent un peu trop longs, ses pieds trop grands et ses doigts trop courts. Il vous adresse un large sourire aux dents gâtées et récite d’une voix nasillarde : “Ah ! Quelle excellente surprise ! Un autre être humain ! Nous sommes si rares dans cette région perdue, que je suis forcément votre meilleur ami ! Et vous le mien ! Entre êtres humains…” Il vous adresse un clin d'œil appuyé. “Tenez. Prenez un de ces rhizomes d’iris. Vous devez avoir faim.” Instruit des vertus purgatives et émétiques de cette plante, vous considérez avec une moue dubitative la racine dans le creux de votre main, tandis que votre nouveau meilleur ami croque la sienne à pleines dents. "Ça me fait un tel si vif plaisir de vous voir ! Ma demeure n’est pas très éloignée. Venez donc vous reposer un peu. Nous pourrons commercer - car nous autres, êtres humains, adorons commercer - et échanger quelques nouvelles. Au fait, j’ai un nom, comme tous les êtres humains… hem… Rive… Chêne… Rifchêne !”

Si vous décidez de suivre Rifchêne, rendez-vous au 21.

Si vous décidez de poursuivre votre chemin vers l’ouest, vous adressez un sourire faux et embarrassé à votre interlocuteur, marmottez une vague excuse  - nous autres êtres humains sommes toujours si pressés - et vous éloignez prestement. Votre meilleur ami semble un peu déçu mais ne vous suit pas. Rendez-vous au 251.

(On raccroche la rencontre avec le cornu et le chemin de la forêt de noir-opale. Une rencontre en chemin. Absolument aucune raison de se méfier, vraiment !)

Modifié par udhessi
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Scriptarium

13.

Malgré tous vos efforts, la créature a le dessus. Profitant d’une attaque trop exposée, la chose cornue passe sous votre garde et vous sentez soudain comme un violent coup de poing dans la poitrine. Vous baissez un regard incrédule vers la main griffue qui retire d’entre vos côtes une lame ensanglantée, puis vos genoux se dérobent. Étendu sur le flanc, vous voyez avec une indifférence hébétée la créature cornue s’accroupir devant vous. Les pan de sa cape s’écartent un peu et révèlent, accrochées à sa ceinture, deux mains coupées haut, presque au niveau du coude. Chacune porte sur le poignet la marque de l'œil pourpre. La chose cornue jubile : “Êêêêh, un troisième ! J’en ai eu un troisième ! Bientôt quatre !” Vous sombrez déjà dans l’obscurité quand la créature entreprend de vous trancher la main haut au-dessus du poignet. Votre aventure se termine ici.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Scriptarium
Le 02/07/2021 à 22:27, Coda a dit :

À quel endroit le héros est-il reconnu comme un membre de l'ordre? Je ne me souviens plus avoir lu ça.

c'est la plus défavorable des trois versions de la soirée avec les saltimbanques (202 ou 222) : la marque le démange pendant la soirée, il la gratte sans faire attention, et ce faisant remonte sa manche. Les saltimbanques voient la marque et l'ambiance est fichue...

Modifié par udhessi
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah d'accord, merci.

J'ai mis à jour les taux de participation et j'ai crée une section pour les membres inactifs dans le premier message. J'entends par inactif un membre qui n'a pas participé pendant deux semaines et plus. 

Pour l'instant udhessi tu es à 36% tu peux donc encore ajouter deux autres paragraphes avant d'atteindre la limite de participation du 40%. J'en suis à 30% et Elvin à 11%. 

Un autre chose que je voudrais mettre en place est un guide de mise en page pour que tout soit homogène: police d'écriture, saut de ligne, paragraphes, etc...

Je suis parvenu à faire une deuxième page de l'organigramme pour la carte de la forêt. 

J'ai modifié l'organigramme pour le rhizome d'iris. Pour l'ajout d'inventaire, c'est:

texte en italique sous le mot-clef qui lui est en gras.

 

J'ai fait le 201.

201.

Vous décidez de suivre la rivière jusqu’au poste de traite. La progression est plus lente mais certainement plus discrète. Une fois passée la lisière des arbres, les branches au-dessus de vous s’enchevêtrent pour former une voûte qui laisse à peine filtrer la lumière du soleil.

La manière la plus pratique pour vous déplacer est de marcher là où le cours d’eau se fait peu profond afin d’éviter les berges encombrées de buissons, arbres et arbustes. Heureusement, vos bottes de cuir sont de bonne facture et gardent l’humidité en retrait et vos pieds au sec. Le fond de la rivière est tapissé de rocaille et quoique l’eau limpide vous permette de voir où vous posez les pieds, vous devez peser chaque pas avec minutie pour éviter une mauvaise chute dans l’eau glaciale.

Vous êtes si concentré à garder votre équilibre sur les pierres instables et recouvertes de mousse que vous ne remarquez pas immédiatement le pont de bois qui se retrouve à quelques mètres devant vous. Ce pont a été construit pour faciliter le transport de marchandise des deux côtés de la rivière, vous vous rapprochez du but.

Vous pouvez continuer à suivre la rivière, rendez-vous au 398.

Si vous avez assez de jouer au funambule et que vous préférez rejoindre la terme ferme du sentier, rendez-vous 303.

 

Modifié par Coda
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

🗣️ J'ai fait une mise à jour de l'organigramme pour identifier l'auteur de chaque paragraphe pour avoir une meilleure vue d'ensemble des participations de chacun et éviter les paragraphes consécutifs (plus que deux je veux dire).

Chaque lettre entre parenthèses réfère à la première lettre du pseudo de l'auteur.

Donc lorsque vous ajouterez des données au document B ne pas oublier d'identifier votre ajout avec votre (x). Ça permettra d'ailleurs de consulter un auteur au sujet d'un paragraphe au besoin.

image.png.6fa4903007df8a73af11a0a63b27f2f8.png

🗣️ Je crois que le mot-clef du 136 ne s'applique plus depuis la modif' alors j'ai remplacé par ??? pour laisser udhessi décidé du mot-clef à y mettre.

@Elvin Presse-lait Je pense qu'il faudrait clarifier le 118, on aura pas le choix. Faudrait définir ce qu'on entend par ''faire plier''. Si c'est arrivé à 0 point d'endurance, alors c'est la mort par défaut donc on aurait alors pas besoin de référer à un autre paragraphe (le 13). Peut-être changer la terminologie par: ''Si vous souhaitez vous rendre''. Je te laisse y réfléchir. Au mieux il faudrait que ça prenne en compte le 13 par udhessi pour éviter qu'il doive modifier le sien. Enfin, il y a un hic ici.

🗣️ J'avais zappé le 59 d'Elvin dans les contributions, je l'ai ajouté. Du coup ça balance les autres participations.

🗣️ J'ai ajouté le nombre de paragraphes à l'onglet auteur. Si vous souhaitez déterminer votre % de participation actuel, il suffit de diviser votre contribution par le total:

Coda: 11/36=~30%.

Alors pour le moment on en est presque à 10%, pas mal! C'est beaucoup grâce à la participation soutenue et de qualité d'udhessi (maintenant l'auteur majoritaire) donc merci à lui. 

🗣️ Je n'ai pas encore fait les stats des contributions mais c'est quelque chose qui m'intéresse pour voir à quel rythme le projet progresse. Le projet à été lancé le 25 mai. En date de ce message (3 juillet):

🗓️ Mai: 7 jours

🗓️ Juin: 30 jours

🗓️ Juillet: 3 jours

Total: 40 jours.

En moyenne ça fait moins d'un paragraphe par jour ce qui est plus bas de ce que je m'en attendais. J'aimerais avoir quelque chose comme un paragraphe par jour pour que le projet soit bouclé dans un délais raisonnable.

La main est présentement libre.

 

Modifié par Coda
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Scriptarium
Le 02/07/2021 à 22:27, Coda a dit :

Je suis indécis si je devrais avoir un paragraphe pour chaque objet au marchand. Au fond, un grappin ça n'a pas vraiment besoin d'explications de plus...

Ça dépend de ce qu'on veut faire des objets en question. A mon avis, il n'y a besoin d'un paragraphe que si l'objet a des pouvoirs spécifiques ou est le seul qui permette d'accéder à un paragraphe précis, avec une indication du style "si vous arrivez à un paragraphe commençant par blablabla, ajoutez immédiatement Y à son numéro et rdv au paragraphe correspondant à ce nouveau chiffre".

Sinon, on peut se passer du paragraphe cible.

Autant les laisser pour l'instant si qq1 veut plus tard construire nue accroche de ce style. Il sera toujours temps de les retirer plus tard s'ils ne servent à rien.

Idem pour le renvoi au 82 du paragraphe 136, s'il n'y a pas de conséquence immédiate de la découverte de l'identité du héros par les saltimbanques, on peut supprimer le renvoi et insérer un mot de passe au 202 pour déclencher un événement plus tard.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

18.

Tapis dans l’ombre et tous les sens aux aguets, vous éteignez votre torche pour passer inaperçu du ou des individus qui s'apprêtent à faire irruption dans la mine.

Quelques minutes plus tard, c’est plutôt une créature humanoïde à deux têtes qui apparaît sous vos yeux! La créature fait plus de deux mètres de haut et se déplace le dos voûté sans doute à la recherche de l’origine du vacarme. Le corps, quoique grand, est décharné et l’un des bras décharné tient une lanterne alors que l’autre étreint une impressionnante massue cloutée. 

L’une des têtes est partiellement dissimulée sous une barbe broussailleuse s’exprime d’une voix rauque: “Garde les yeux ouverts! Quelqu’un en veut à notre trésor!” La deuxième tête, celle d’une femme séduisante, lui répond sèchement: “Je t’avais pourtant dit qu’on devait garder notre poste! Si tu n’avais pas insisté pour poursuivre l’autre en bas, on ne se serait pas fait voler par le premier venu!”.

Le tête barbu se contente de grogner quelque chose d’inaudible avant que le duo ne fasse un pas en avant en votre direction. Ce n’est qu’une question de temps avant que vous soyez découvert accroupi sur le sol par l’être monstrueux.

Si vous souhaitez dégainer votre arme et attaque la créature grotesque par surprise, rendez-vous au 224.

Si vous préférez l’interpeller, rendez-vous au 231.

Si finalement vous souhaitez déguerpir par le tunnel qui mène vers le haut, rendez-vous au 160.

* * *

La main est libre. Nous en sommes présentement à 32 pages, pas mal du tout!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, il y en a un, le 209. C'est d'ailleurs la prochaine étape dans mes mises à jour de gestion, ajouter TvC (tentez votre chance) aux paragraphes où le joueur tente sa chance. Mais il y en a qu'un pour le moment mais on en est à 10% environ alors ce n'est pas catastrophique à mon avis.

EDIT: C'est fait, j'ai fait l'ajout.

Modifié par Coda
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Scriptarium
Le 04/07/2021 à 01:06, Coda a dit :

[...] une créature humanoïde à deux têtes qui apparaît sous vos yeux!

[...]L’une des têtes est partiellement dissimulée sous une barbe broussailleuse [...] La deuxième tête, celle d’une femme séduisante, [...]

Si vous préférez l’interpeller, rendez-vous au 231.

[...]

La main est libre.

Un troll fluide. C'est tellement risqué 😀

Modifié par udhessi
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Scriptarium

Tout à fait. Pour les deux dagues du cornu, je pensais à lancer deux dés et en retenir que le meilleur, mais c'est peut-être un peu trop puissant.

Le 04/07/2021 à 17:50, Coda a dit :

Je suis à la recherche d'un autre auteur régulier. 

La créature du 18 est un appel à Cdang à venir faire du damage control ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 04/07/2021 à 12:17, udhessi a dit :

je pensais à lancer deux dés et en retenir que le meilleur, mais c'est peut-être un peu trop puissant.

Ah c'est très puissant oui. C'est l'équivalent d'un jet avantageux à D&D 5e édition si je me souviens bien. 

 

Le 04/07/2021 à 12:17, udhessi a dit :

La créature du 18 est un appel à Cdang à venir faire du damage control ?

Je ne comprends pas mais je ne crois que vous avoir les deux dans le même projet ferait bon ménage! 🥶

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 03/07/2021 à 11:44, Coda a dit :

Je pense qu'il faudrait clarifier le 118, on aura pas le choix. Faudrait définir ce qu'on entend par ''faire plier''. Si c'est arrivé à 0 point d'endurance, alors c'est la mort par défaut donc on aurait alors pas besoin de référer à un autre paragraphe (le 13). Peut-être changer la terminologie par: ''Si vous souhaitez vous rendre''. Je te laisse y réfléchir. Au mieux il faudrait que ça prenne en compte le 13 par udhessi pour éviter qu'il doive modifier le sien. Enfin, il y a un hic ici.

Une nouvelle fois, le paragraphe 13 était bien pour moi un paragraphe fatal où j'avais imaginer que le joueur pouvait apprendre, même si le perso mourrait, que Kym'chull était bien le commanditaire des assassinats... Pour tout dire, le 13 tel qu'il est écrit me parait bien coller comme suite à "la créature réussit à vous faire plier". Y'a un petit côté sadique car la mort n'est pas annoncée (le perso perd le combat, que va-t-il arriver?), le paragraphe 13 en devient plus percutant... ce n'est que mon avis of course, et je ne vois pas de difficulté si tu  (ou quiconque) souhaites modifier les paragraphes que j'ai pondu (comme cela a déjà été le cas d'ailleurs... ;-)  ).

Je relis tout ce que vous avez fait et prendrai la main quand dans la semaine. 

Cependant je souhaite dés à présent réserver le paragraphe 391 mais je ne vois pas où on colorise les cases en gris... Coda tu peux me dire?

Modifié par Elvin Presse-lait
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ah mais je ne veux pas modifier tes paragraphes, encore une fois ce n'est pas dans l'esprit du projet. Ça reste toi qui décide. 

C'est juste que par définition quand on atteint 0 en endurance c'est la mort donc techniquement le 13 n'est jamais consulté puisqu'on est déjà mort et l'aventure est déjà terminée. Mais comme tu dis, ça peut ajouter un peu d'information une fois la mort donc je comprends ton point de vue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Scriptarium

Je saisis la perche tendue. 2 numéros pour le prix d'un.

______________________________________________________

224.

Vous décidez de tourner la mésentente entre les deux têtes de l’ogre à votre avantage. Fièrement campé devant la créature, vous crachez avec mépris : “Le combat est inévitable, mais je n’ai qu’une peau à défendre : lequel d’entre vous tentera sa chance le premier ?” L’ogre voit rouge : “LEquel ! LE premiER ! s’étrangle la tête d’homme. Ça mérite la mort ! À toi l’honneur !” “Comment !? s’offusque la tête de femme. C’est à moi de le.a tuer, mais il n’est pas question que tu me laisses passer devant !”. Profitant de cette distraction, vous fauchez l’une des têtes d’un puissant coup de taille. L’ogre la saisit au vol d’un geste rapide et coléreux et, la levant à deux mains  à hauteur de ses yeux, la seconde tête poursuit ses invectives. Sans obtenir de réponse. Mais le flot de sang qui jaillit du cou tranché épuise rapidement les forces de la créature. Sa voix se fait bredouillante et ses yeux deviennent vagues. L’ogre se laisse tomber à genoux et bascule enfin, face contre terre, au milieu d’une mare vermillon.

La massue de l’ogre ne vous est d’aucune utilité mais vous pouvez emporter sa lanterne. À sa ceinture est accrochée une grosse bourse de toile où sont serrées 3 pièces d’or et assez d’endives séchées et de pois cassés pour un repas. Vous aviez entendu parler de ces ogres qui, on ne sait pourquoi, abandonnent la viande crue et la chair humaine pour ne plus se nourrir de salade et de graines. Ces terribles carnivores ne survivent généralement pas longtemps à ce régime exclusivement végétal.

Vous pouvez retourner en arrière et suivre l’autre tunnel, rendez-vous alors au 15, ou enjamber le cadavre de l’ogre à deux têtes et vous enfoncer plus avant à la recherche de “l’autre”, rendez-vous alors au 56.

231.

Pour autant que vous sachiez, les ogres à deux têtes sont particulièrement faciles à berner. Vous sortez de votre cachette et lancez d’un ton tranchant : “Pourquoi n’êtes vous pas à votre poste et qu’est-ce que cet autre que vous avez poursuivi ?” La tête barbue marque un temps d’hésitation avant de geindre : “J’étais certaine d’avoir entendu un bruit. Maintenant voilà : tu ne m’as pas convaincue de rester à ma place en bonne gardienne et je suis surprise par une surveillante…” La tête de femme répond avec agacement : “Pfff… C’est un.e intrus.e et il faut nous le.a tuer : les ho.fe.mmes ne sont pas admis.es dans la mine.” Peinant à comprendre l’étrange patois de la seconde tête, vous demandez à la première pourquoi elle parle d’elle - et de vous - au féminin, attendu que vous êtes aussi barbu l’un que l’autre. “C’est le neutre féminin, répond doctement le barbu. Et je ne suis pas un homme.” “Bien sûr que si, s’emporte la tête de femme ! C’est à moi de choisir et c’est d’ailleurs une contrainte insupportable que tu m’imposes !”

La dispute entre les deux têtes s’envenime rapidement. Vous pouvez laisser l’étrange créature à sa confusion, non sans lui avoir subtilisé une bourse de toile contenant 3 pièces d’or et assez d’endives séchées et de pois cassés pour un repas. Pas étonnant qu’à ce régime, l’ogre paraisse si mal nourri. Vous regagnez l’autre tunnel au 15.

Si vous voulez vous mettre à la recherche de “l’autre”, ou simplement faire couler le sang, vous dégainez votre épée pendant que la créature ne fait pas attention à vous. Rendez-vous au 224.

_______________________________________________________

😇

 

 

Modifié par udhessi
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Scriptarium
Le 04/07/2021 à 21:48, Elvin Presse-lait a dit :

pas de difficulté si tu  (ou quiconque) souhaites modifier les paragraphes que j'ai pondu (comme cela a déjà été le cas d'ailleurs...

Je plaide coupable probable sur ce coup-là. J'ai mis un peu de temps à maîtriser l'interface et il est possible que j'aie fait des suggestions en mode édition (et inversement).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est toi qui a le dernier mot pour tes paragraphes udhessi mais je pense que ça risque de passer pour de la provocation pour certains lecteurs puisque c'est un peu hors contexte. Je trouve que ça brise un peu la 4e mur. Enfin, je préfère tes autres paragraphes en toute sincérité (pas au niveau de la prose, au niveau du ton). Ce n'est pas que moi c'est le genre de truc qui m'agace dans mes valeurs, je pense juste que ça risque d'attirer des ennuis pour le projet au complet et pour les autres participants. Ce n'est que mon point de vue bien sûr. C'est à toi que revient la décision.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Peut-être juste broder un peu autour du sujet avec quelque chose de plus subtil ou du moins de manière à ce qu'on ne puisse pas être reproché quoi que ce soit par rapport au contenu. Il serait dommage qu'au final les efforts d'écriture (dont les tiens en train que collaborateur principal) deviennent secondaire à un drame à propos d'une boutade. Sait on jamais! Mieux vaut être prudent. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Scriptarium

Oh, je pense que sur ce genre de sujet, même la plus grande subtilité ne suffit pas à être à l'abri du reproche. Je vais aller sur de la querelle de préséance non genrée...

N'empêche que concept d'ogre à deux têtes pose d'intéressantes questions sur l'identité, à plus forte raison dans la configuration décrite ici. Je suis étonné qu'il n'y ait pas encore un jeu de rôle moderne sur ce problème 🤔

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 04/07/2021 à 18:08, udhessi a dit :

Oh, je pense que sur ce genre de sujet, même la plus grande subtilité ne suffit pas à être à l'abri du reproche.

Oui mais en y réfléchissant, je trouverais l’inverse tout autant rédhibitoire. Si  à un autre endroit un elfe tentait de me sensibiliser à l’utilisation des pronoms neutres ça serait direct poubelle pour moi. Ce n’est pas que je sois contre de lire les arguments de part et d’autre mais à ma guise et à l’endroit qui convient sinon c’est inopportun à mon avis. 
 

Surtout que là, à lire ta citation plus haut, tu te doutais que ça allait mettre le feu aux poudres 😅. Polémiste va! 
 

Sinon pour la créature à deux têtes, c’est un Ettin l’inspiration. J’avais dans l’optique de deux apprentis sorciers qui ont raté un sort proscrit et qui se sont retrouvés fusionnés en un seul corps. Enfin, on verra bien.

Modifié par Coda
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Scriptarium
Le 05/07/2021 à 13:57, Coda a dit :

Polémiste va! 

En même temps, tu remarqueras que la description reste neutre et qu'en tant qu'auteur, je ne prends pas parti pour la créature à deux têtes ou le héros, qui est rappelons-le un voleur, un assassin, un pillard, un tueur d'enfant, presque un psychologue clinicien.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...

🍪 Vous prendrez bien quelques cookies ?

Notre système requiert l'installation de certains cookies sur votre appareil pour fonctionner.