Aller au contenu

Coda

Membre
  • Compteur de contenus

    168
  • Inscription

  • Dernière visite

Visiteurs récents du profil

347 visualisations du profil

Réputation de Coda

  • Réagi bien
  • Un mois déjà
  • Assidu
  • Démarreur de conversation
  • Une semaine déjà

Badges récents

47

Réputation sur le site

  1. Bah t'es pas si loin. J'en suis à 28% et toi à 20%. Cinq paragraphes de différences, c'est tout de même pas beaucoup.
  2. Je suis en réflexion sur la rencontre avec l’érudit au poste de traite de mon côté. Pas pour l’explication de la malédiction. J’aimerais bien faire des liens avec la guerre et les réfugiés du début de l’histoire. En quoi tout est lié.
  3. C’est bien Elvin. On commence à avoir une participation plus balancée et c’est ce que je souhaite plutôt que deux qui soient majoritaires (moi et udhessi).
  4. Je suis tout à fait d’accord pour les fins. Je ne voudrais pas que le joueur soit obligé d’être pacifique pour pouvoir terminer le livre, ça serait bancal selon moi. Tu as raison pour les différents points d’amorce, oui. J’hésite à commencer le donjon final parce que ça imposerait mon idée de l’endroit où il serait. J’ai déjà mis en place le point de départ dans les montagnes et l’objectif du poste de traire. Je préférerais que ce soit quelqu’un d’autre qui décide du donjon final pour encourager l’hétérogénéité des idées. Pour la confrontation finale, j’aurais bien aimé un « twist », quelque chose d’inattendu autre qu’une confrontation conventionnelle avec Kym’Chull qui ferait quand même très cliché. Je n’ai pas d’idée pour le moment par contre. Je voyais la solution pour terminer le livre différente en fonction des meurtres aussi. Afin d’éviter que la stat meurtre soit superflue, je vous encourage à l’utiliser pour des tournants dans l’histoire. Si c’est juste pour les fins ça serait dommage et sous-utiliser comme mécanique.
  5. J’aimerais bien que l’on puisse enfin poser l’objectif du livre afin de bien s’orienter. Je ne comptais pas décrire la malédiction mais initier la rencontre avec le marchand/antiquaire, l’érudit du poste de traite.
  6. En(fin) plis dans l’optique du dernier “donjon”. Pas la toute fin. Ou encore pouvoir commencer plus tard à des moments qui ne sont pas consécutifs avec ce qui a déjà été écrit en gros.
  7. Je me demandais, seriez-vous ouvert à ce qu’on puisse prendre la main pour des sections à la fin? Normalement, on commence par la fin (de ce que j’ai lu des auteurs).
  8. Bien joué! Belle contribution. Ça va donner du jeu à udhessi de participer en attendant que je reprenne la main. Pour les meurtres, j’ai la mémoire un peu floue. Qu’est-ce qui ne serait pas considéré comme un meurtre? Si on chasse quelque part pur se nourrir, est-ce que c’est un meurtre ou pas?
  9. Je reviendrai! @Elvin Presse-lait Tu parlais du mois d’août? Tu reviens bientôt toi aussi?
  10. Perso je ne vois pas trop pourquoi ça cloche pour l'Ettin. Les nains peuvent être tombés par malchance sur sa grotte. Faut avouer que ce n'est pas une créature qui provoquerait la fuite d'un groupe de mineurs par contre. Je veux dire, si on arrive pas à ajouter une autre créature, ça pourrait toujours collé. Je ne crois pas que ce soit dramatique dans la mesure où au moins on a l'Ettin.
  11. Je prends et je rends la main: 283. Lancez quatre dés. Vous pouvez, si nécessaire, relancer les quatre dés une seconde fois au prix d’un point de chance (réduisez votre CHANCE de un point). Si la somme des quatre dés est inférieure ou égale à votre total actuel d’ENDURANCE, vous parvenez à bondir de l’autre côté sans heurt, rendez-vous au 270. Si la somme est supérieure à votre total actuel d’ENDURANCE, vous ne parvenez pas à sauter suffisamment loin et atterrissez dans l’eau glaciale de la rivière tumultueuse, rendez-vous au 52.
  12. Ah oui en fait ça peut passer du point de vue du lecteur. C'est le défi d'écrire à plusieurs (et le plaisir aussi) . Pour le prospecteur d'udhessi, moi j'avais l'intention d'y mettre un membre de l'ordre de l'œil Pourpre par exemple. Je tenais à ce que les deux membres amputés soient rencontrés par le joueur. Je préfère ne pas trop en dire pour ne pas influencer les autres à suivre mes idées. Par exemple, j'ai déjà pensé à l'origine du poignard, le rôle de la guerre des Quatre Royaumes au début de l'intro et l'identité du Cornu. Même chose pour le moine du Poing Solaire et son rôle à jouer dans l'histoire. Je pense qu'une fois l'objectif réellement défini (le but de la quête), on pourra faire en sorte que les paragraphes soient davantage liés au niveau de l'histoire. Pour l'instant c'est plusieurs sections qui s'emboîtent mais je crois que passé le poste de traite, ce sera plus dans l'optique d'une grosse section qui devient plus détaillée. On n'utilise que très peu d'objet pour le moment (une seule fois je crois). On est en encore au début alors ça viendra plus tard. Aussi, je voulais parler du paragraphe du début: 333. Après plusieurs dizaines de mètres, durant lesquels il vous faut lutter pour éviter de finir coincé dans ce boyau de roches et de boue, le passage débouche enfin sur un espace ouvert. Il semble s'agir d'une grande salle, dont la lueur de la torche, peine à en dissiper l'obscurité. Alors que vous rapprochez de l'ouverture afin de mieux discerner l'intérieur du lieu, un pan rocheux cède sous votre poids, vous faisant basculer et tomber 3 ou 4 mètres plus bas. -- Lancer un dé pour connaître le montant des dommages subis -- La chute fut rude, mais le prix à payer compte peu, face au soulagement de pouvoir à nouveau bouger et respirer librement. Reprenant votre torche en main, vous inspectez vos blessures et votre équipement. Rien ne manque, à l'exception de votre bourse d'or, certainement décrochée de votre ceinture dans l'étroit tunnel, dont l'entrée est à présent bien trop haute et instable pour y remonter. -- N’oubliez pas de modifier votre feuille d’aventure -- Vous remarquez des flambeaux de pierres, fixés à la roche et muni de petits réservoirs. Sous chacun d'eux, un vase dégageant une forte odeur de pétrole. Vous utilisez le combustible pour remplir les réceptacles, avant de les enflammer à l’aide de votre torche. En répétant l’opération sur les autres flambeaux de la salle, la lumière finit par éclairer entièrement les lieux. Rendez-vous au 7. * * * Je pense qu'on peut prendre le droit de modifier les paragraphes des auteurs inactifs ne serait-ce que pour faire des éditions plus tard lorsque l'histoire sera plus développée ou en fonction des retours des joueurs. Je trouve que la perte de tout l'or au tout début de l'aventure est vraiment un gros coup à endurer et un sérieux désavantage à équilibrer par la suite.
  13. À la limite ça peut être tout simplement un autre cours d’eau que la rivière rouge non? Je comptais faire ressortir le héros dans le bois Noir Opal s’il tombe à l’eau. Reprendre conscience prêt du para de la rivière dans la forêt. S’il ne tombe pas à l’eau, je ne sais pas trop où ça peut mener mais ça doit déboucher à l’extérieur. Je ne sais pas si je devrais donner le choix de rebrousser le chemin au lieu de traverser la rivière souterraine... Je n’ai pas vraiment de raison pour l’empêcher si ce n’est faire avancer l’histoire.
  14. Faudrait avoir l'avis d'Elvin. 330. Ce n’est pas sans effort que vous parvenez à vous glisser péniblement le long de l’étroit passage. Il vous est difficile d’évaluer combien de temps s’écoule alors que vous rampez en espérant ne pas vous retrouvez face à face à une autre créature souterraine ou pire encore, un cul de sac! C’est avec soulagement que vous remarquez que le boyau s'élargit de plus en plus vous permettant de marcher confortablement à nouveau. Vous croyez alors entendre un grondement à peine perceptible qui prend de plus en plus d’ampleur pour éventuellement en découvrir la source: une rivière souterraine. Vos yeux habitués à l’obscurité vous permettent de percevoir le cours d’eau d’un noir d’encre qui coule à grand débit devant vous empêchant de progresser plus loin. Vous n’aurez pas d’autre choix que de le franchir si vous souhaitez continuer le long du tunnel; pas question de faire marche arrière pour vous retrouvez face à face au géant à deux têtes. La rivière coule à grand débit et fait environ deux mètres de large. Vous pourriez bondir de l’autre côté mais si vous deviez échouer dans votre tentative, vous seriez sans doute emporté par les rapides dans les profondeurs obscures de la terre. Vous pourriez vous délester de votre arme et de votre armure pour faciliter votre saut. L’idée d’être désarmé ne vous plaît guère mais serait préférable à mourir noyé dans l’obscurité la plus complète. Si vous souhaitez garder votre équipement et tentez de bondir de l’autre côté du cours d’eau souterrain, rendez-vous au 283. Si vous préférez vous débarrasser de certains objets avant de tenter votre chance, rendez-vous au 176.
×
×
  • Créer...

Information importante

Nous vous invitons à consulter nos Conditions générales, notre Politique de confidentialité et les Règles de notre site.
Nous avons également besoin de votre accord pour placer certains cookies sur votre appareil pour le bon fonctionnement de ce site.