Aller au contenu

Actualités chez Sholastic


gynogege
 Partager

Messages recommandés

  • Modérateur

Scholastic se prépare à une nouvelle fournée de livres pour le 1er octobre. Ian Livingstone a déjà communiqué officiellement sur la réédition du Retour à la Montagne de Feu pour cette. La couverture est toujours de Robert Ball mais la "nouveauté" (si on peut dire) c'est que Scholasric conservera les illustrations originales de Martin Mc Kenna. Un indice supplémentaire que Scholastic (comme Gallimard d'ailleurs) s'éloigne de la ligne de rajeunissement qu'elle a prôné au début et revient vers les fans historiques.

On attend aussi une réédition des Sept Serpents pour cette date.

Mais la grande nouvelle c'est la prévision d'un DF inédit signé de Rhianna Pratchett intitulé "Crystal of Storms". Le résumé parle d'une île volante qui sombre dans l'Océan des Tempêtes. On imagine un univers un peu steampunk comme le Maître des Tempêtes de Jonathan Green. R. Pratchett est une spécialiste du jeu video qui a travaillé avec Ian Livingstone sur Tomb Raider (et incidemment la fille de Terry).

Une seule interrogation: alors que les fans sont déjà au courant, Scholastic et Ian Livingstone n'ont toujours pas communiqué officiellement sur ce nouvel inédit.

Pour finir, on a l'invité mystère ! On sait que Steve Jackson s'est attelé à l'écriture d'un DF inédit. Un livre "sans titre" a longtemps été annoncé pour le 3 juin et finalement, comme on s'en doutait, il n'a pas été publié. Aucune date de report officiel. Qu'en est-il de ce mystérieux opus forcément très attendu ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

Compléments sur Les Sept Serpents

La source de cette information est uniquement Wikipedia. Mais l'ISBN cité sur Wikipedia est le même que celui du fameux "Untitled" sur amazon. Le site officiel Fighting Fantasy annonce quant à lui deux parutions le 1er octobre en plus du Retour à la Montagne de Feu, sans plus de précisions. Il est possible qu'ils ne sachent pas encore s'ils vont rééditer les Sept Serpents ou publier l'inédit de Steve Jackson (même si deux inédits en même temps, ça serait extraordinaire !)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

Ca y est, l'annonce du DF de Rhianna Pratchett est officielle !

Avec une couverture et des illustrations intérieures de Eva Eskelinen. Bienvenue aux femmes donc dans l'univers des Défis Fantastiques. Avec une ligne graphique qui risque toutefois de faire réagir...

Scholastic confirme par ailleurs la réédition du Retour à la Montagne de Feu, tout ça pour le 1er octobre. Mais aucun autre titre n'est annoncé.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Président

lol, j'adhère à un des commentaires : "Fighting Fantasy My Little Pony...think I’ll stick to House of Hell"

Non, sérieux, c'est pas possible, ils donnent le bâton pour se faire battre ?

Si le ton du contenu est de même acabit, je crains le pire, mais bon, je ne vais pas jouer les critiques alors que de coutume c'est moi qui essaye de défendre les nouveautés. 😁

Un peu étonné aussi que FF (site officiel ?) réponde à une question que ça se passe en Allansia, alors que j'avais compris que c'était dans l'océan des Tempêtes.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

J'ai le sentiment que Scholastic essaye de faire la même chose que "les Schtroumpfs et le village des filles" pour ceux qui connaissent. Après avoir tenté (sans succès ?) d'attirer un public plus jeune de garçons, ils essaient maintenant d'attirer un public de filles. C'est une bonne idée, mais ils auraient pu essayer de se tourner vers quelque chose de plus neutre. De deux choses l'une, ou alors le contenu est à l'avenant et ça peut marcher, mais ça va rebuter le public classique. Ou alors le contenu est du FF classique, et peut-être les jeunes lectrices seront déçues (ou pas ?).

Ce que je ne comprends plus, c'est que Scholastic change à nouveau le style de la couverture, et même deux publications avec des présentations différentes ! Après avoir rejeté Krizan, ils prennent une graphiste qui est définitivement dans le même style. Honnêtement, à part tenter des coups médiatiques, je ne vois plus trop de ligne éditoriale dans la manière dont ils gèrent la licence... ce qui ne va pas nous faciliter la tâche si on veut intégrer les nouveaux DF à l'univers de Titan.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

On n'est pas forcé d'être une fille pour aimer les chats et la couleur mauve, mais les quand on met un chat avec une couleur mauve en général la cible marketing c'est les filles. C'est pas que ça me réjouisse, mais il suffit de se balader dans les magasins de jouets pour voir que tout est séparé filles/garçons. De même que "les schtroumpfs et le village des filles" fait aussi plus de place à la couleur mauve. J'y peux rien, il y a une programmation sociologique à laquelle les enfants ont du mal à échapper. Ma fille aime le rose (mais encore plus le rouge) et son frère trouve que ça fait fille. Je n'ai pas eu la peine de les éduquer comme ça, l'école et les camarades ont suffi.

Et les gens du marketing ont leurs grilles d'analyse. Ma fille aime aussi se déguiser en spiderman mais je ne pense pas que ça rentre vraiment dans leur grille. Mais ils ne cherchent pas à comprendre l'humain en finesse, juste à formater les gens pour finir par leur faire croire qu'ils aiment vraiment ce qu'on leur a suggéré d'aimer. Et je trouve que ça marche plutôt bien, avec l'aide de tout un environnement social qui est favorable à la séparation "jeux filles/jeux garçons".

Donc je ne juge pas le contenu et je ne fais pas de généralités mais je suis forcé de lire une intention quand on déroge de cette manière aux canons des Défis Fantastiques. On sait que la différenciation fille/garçon a été beaucoup accentuée ces dernières décennies, parce que en fait ça rapporte plus d'argent de faire en sorte que les filles et les garçons ne partagent pas leurs jouets. Typiquement à mon époque la Forteresse du Cauchemar n'hésitait pas à mettre des tonalités roses et mauves avec un dragon de la même couleur. J'ai toujours adoré cette couverture et je ne me suis jamais dit "tiens, ça fait trop fille". Mais aujourd'hui on dira que c'est illisible, donc si on met du mauve ben on te met des animaux mignons avec. Le meilleur exemple de cette différenciation à outrance c'est les playmobil. J'ai toujours joué aux playmobil avec ma soeur et on s'en foutait que ça soit bleu. Mais aujourd'hui on a décidé qu'il y avait les playmobils pour filles et les playmobils pour garçons. Et les filles vont avoir la couleur rose.

Bref, je veux bien qu'on me fasse un procès en sexisme mais je reste convaincu que cette couverture cible un public davantage féminin dans l'idée de l'éditeur.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Enfin annoncé ce DF, depuis le temps qu'on en entendait parler sans en voir la couleur... couleur qui fait parler d'ailleurs. Bon cette couverture me fait clairement peur mais je vais attendre de lire le livre pour me faire une opinion. J'espère que le texte reste du DF pur jus, respectueux de l'univers et que le ton ne sera pas devenu enfantin. Ca n'a pas été le cas sur les dernières sorties alors je croise les doigts pour que ça continue.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

Dans une réponse, Rhianna Pratchett explique que les livres sont pour 8 ans et plus. Gallimard pour sa part affiche dans la v5 "à partir de 1 ans". En ce qui me concerne, dans mes souvenirs les Défis Fantastiques c'était vraiment à partir du collège, soit plutôt 11/12 ans. D'ailleurs, dans la V4 Gallimard affichait "à partir de 12 ans". Entre un enfant de 8 ans et un adolescent de 12 ans, on n'a pas forcément les mêmes sujets quand même. Un commentaire proposait d'appeler ça "FF junior". Si le contenu reste classique comme tu dis Bruenor, alors un enfant de 8 ans aura du mal (ne serait-ce que les règles). Ma fille à 8 ans et elle ne pourrait pas jouer un DF toute seule, d'abord parce que c'est trop long au niveau lecture et parce que mathématiquement c'est pas complètement trivial (sans parler du niveau des énigmes parfois). Donc là je suis dubitatif...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur
mais les quand on met un chat avec une couleur mauve en général la cible marketing c'est les filles.

Et quand on met un mec en armure avec une épée en général la cible marketing c'est les garçon. Je dis pas que c'est mieux, je trouve juste qu'on s'offusque dans un sens et pas dans un autre.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Président

Moi ce que je dis c'est qu'ils vont se faire assassiner par les fans, et je ne comprends même pas alors que Steve et Ian semblaient avoir voulu un revirement dans l'usage des couvertures et les dessins intérieurs, avec un retour aux originaux (tout à fait inattendu de leur part, d'ailleurs, eux qui avaient voulu ce "rajeunissement" qui a tant fait couler d'encre... et de ventes, comme sur notre boutique 😁 ).

Ou alors, 2 hypothèses :

- Le maintien d'une ligne graphique enfants (et de plus en plus enfants) sera désormais réservé aux nouveautés, voire aux seules nouveautés d'auteurs extérieurs à Steve et Ian (je rappelle que Gates of Death avait déjà une couverture à la couleur argentée laissant entendre que le titre était un peu à part dans la série) ;

- Steve et Ian n'ont pas pu se faire entendre par Scholastic (qui, je le rappelle, est LE plus gros éditeur de livres jeunesses du monde, donc ils doivent un peu faire la pluie et le beau temps, même face à des auteurs à succès).

Dans les 2 cas, ça n'est pas bon.

La seule issue viable à mon avis, c'est si le titre de Rhianna Pratchett est, dans son contenu, clairement destiné aux enfants, auquel cas ce titre pourrait constituer un premier DF d'une sous-série destinée aux plus jeunes. Ca serait même assez sympa comme concept, mais je ne crois pas vraiment que ce soit le cas.

Seule consolation : sûr que Gallimard Jeunesse feront refaire une couverture, donc forcément en bien mieux, par contre si c'est le même style sur les dessins intérieurs, ils re-utiliseront les dessins, vu que je les vois mal commander de nouveaux dessins pour tout un bouquin... sauf si le salut vient d'un autre éditeur étranger qui, lui, serait prêt à faire un tel investissement, et là GJ pourraient juste récupérer les droits de repro, qui seraient moindres que de l'achat de matos neuf. Je pense à Kameleon, les excellents hongrois qui ont refait tous les dessins de Assassins of Allansia (sauf la couv, pour laquelle ils ont repris celle de la version deluxe !). Je vais d'ailleurs commencer à préparer psychologiquement sans attendre Gallimard J à cette perspective, y compris sur Assassins. 🙂

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

Je pense qu'on est plutôt dans la deuxième option. C'est de la négociation entre SJ&IL, Scholastic et Rhianna Pratchett qui n'est pas un poids plume non plus. Difficile de savoir qui a vraiment défendu quoi mais le style graphique n'a certainement pas été imposé par SJ&IL. Ian Livingstone n'a absolument pas commenté la couverture, ce qui suffit à dire qu'il n'en pense pas du bien.

Peut-être que Shcolastic espère lancer une sous-série avec Rhianna Pratchett si ce titre a du succès auprès du jeune public. Mais comme je l'ai déjà dit je doute que le niveau de difficulté d'un DF soit adapté à un public en-dessous de 1 ans, mais comme Scholastic n'est pas un éditeur de jeux ils n'ont sans doute pas réfléchi à cet aspect.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Président

Si ça se trouve, c'est Scholastic qui leur imposent aussi d'aller chercher des nouveaux auteurs à succès !

Pour Higson, l'expérience n'a pas été si mal, mais il s'était quand même sacrément viandé sur la partie "fonctionnement" (heureusement que j'ai pu rattraper en partie dans la VF) et certains choix de fond étaient quand même discutables (la zombification d'un territoire gigantesque notamment). J'espère qu'avec Rhianna ça tiendra un peu plus la route, quand même, mais avec des "guest stars" en logique one shot (désolé pour cette succession éhontée d'anglicismes), le risque est toujours là.

Même si je suis prêt à ce qu'ils le prennent, quand même, si ça peut permettre d'éviter un mauvais IL. 😁

Tiens, je viens d'ailleurs de demander à Jon Green des détails sur son implication sur le nouveau titre, en marge d'un mail où je l'informe des dernières sorties DF (il en fera peut-être un article pour son blog, il était preneur).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

Justement, la mise au point de Ian Livingstone sur twitter:

"Ian Livingstone

@ian_livingstone

7h

In the 198s Puffin Books were happy to commission the artists we recommended who we used on White Dwarf and Games Workshop products. Today @scholasticuk use their own artists for their @fightingfantasy editions with an art style they believe will appeal to a younger reader."

Ca s'appelle prendre ses distances ou je m'y connais pas ! Et je me demande dans quelle mesure la collaboration avec Scholastic est appelée à durer...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Président

Green m'a indiqué aussi qu'il supposait que SJ et IL n'avaient plus voie au chapitre sur les illustrations, ça se confirme, donc.

Quant à provoquer une rupture avec l'éditeur, dur à dire. Si ça leur rapporte plein de sous, malgré les défections sans doute de plus en plus nombreuses de vieux fans, est-ce que ça va vraiment les gêner ?

Au passage, Green m'a confirmé aussi avoir aidé Rhianna sur les contenus du nouveau DF, et beaucoup bossé pour s'assurer que les contenus ne seraient pas trop "gentillets ou enfantins"... et même s'il s'est retenu de me dire vraiment ce qu'il pensait des nouveaux dessins, diplomatiquement, je doute qu'il ait adoré :

I know exactly what the creatures on the cover are supposed to be but they are nothing like the monsters I had in my head.

Il dit, par contre, être fan du travail de Paul Mafayon. Bien !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

Rhianna Pratchett a retweeté le message de Livingstone, sans doute pour se couvrir aussi.

Je suis d'accord que si ça rapporte beaucoup je ne vois pas pourquoi SJ et IL iraient à la rupture. Mais peut-être justement que ça ne marche pas si bien que ça, à part les inédits (c'est ce qui se disait à la FFF3). Parce que même si Ian Livingstone utilise une formulation très diplomatique, je trouve que son message est limite dans le cadre d'un partenariat commercial. Jusqu'ici il s'était contenté de ne pas trop commenter les choix artistiques et surtout il n'en avait pas fait porter la responsabilité entière à Scholastic. Là il dit clairement qu'il est en désaccord.

Ils pourraient peut-être se dire qu'un choix de type Askfalgen pour Loup Solitaire serait plus avantageux pour eux. Faire des ldvelh clairement orientés vers un public mature, des éditions un peu classe (IL le fait déjà sur ses deux inédits). Si le Pratchett est un échec commercial, je pense que ça peut avoir des conséquences. Après, si elle en vend dix millions...

Faut pas oublier non plus que scholastic ne gère que le monde anglo-saxon. Evidemment ça fait un gros public, mais il se vend beaucoup de DF en dehors du monde anglo-saxon, la France évidemment qui est un gros marché, le Brésil, la Hongrie, l'Italie. Et j'ai l'impression que ces pays ne suivent pas la ligne graphique Scholastic, ils préfèrent refaire des illustrations qui correspondent plus au public qui achète. Mais si en plus le contenu devient trop enfantin, ils risquent de perdre aussi les fans non anglophones.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

Je pense qu'on doit aller au-delà du sens littéral.

Il dit :

1. Que Puffin utilisait les illustrateurs qu'il recommandait. Le "Today" marque une opposition avec la phrase précédente, qui implique que Scholastic au contraire n'utilise pas les auteurs qu'ils ont recommandé. Donc il marque une première distance à ce moment-là.

2. Il insiste bien "their own artists". Deuxième marque de distanciation.

3. Le "they believe" indique bien qu'il ne s'associe pas à cette croyance. Donc non seulement il n'adhère pas à la ligne graphique mais en plus il émet des doutes quant à la pertinence du choix qui est fait en rapport avec l'objectif affiché publiquemen par Scholastic.

J'appelle ça marquer un désaccord dans un langage diplomatique. Après chacun son école. Soit on considère qu'un texte doit être lu dans un sens purement littéral et alors il ne dit pas grand chose. Soit on considère qu'un texte doit être interprété en fonction du contexte et alors on se pose trois questions:

- pourquoi le locuteur choisit de parler plutôt que de ne rien dire ?

- pourquoi il choisit de s'exprimer dans ce contexte et à ce moment ?

- pourquoi il choisit ces termes et cette structure ?

En langage diplomatique, on sait très bien que le sens littéral n'a pas d'intérêt. Tout est fonction du contexte, de qui dit quoi, à quel moment et de comment il le dit. Etant donné le message auquel Livingstone répond à ce moment, il aurait pu juste ne pas réagir, pour ne pas le mettre en évidence. Il aurait pu dire qu'il trouvait les illustrations magnifiques même si il comprend que ça ne plaît pas à tout le monde. Il aurait pu dire qu'il préférait les anciennes aussi mais qu'il était persuadé que celles-ci convenaient mieux à un jeune public.

Il n'a choisi aucune de ces trois options et c'est volontaire. Mon interprétation c'est que c'est une manière pour lui de marquer son désaccord, tout en restant "convenable". Et je suis convaincu que les personnes à qui ce message s'adresse chez Scholastic le recevront comme je l'ai reçu. Même si bien sûr ils savent déjà que Livingstone n'est pas d'accord. Mais ce qui les intéressera là aussi n'est pas tant le contenu implicite du message que le fait qu'il est adressé publiquement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

Des nouvelles de l'opus de Rhianna Pratchett "Crystal of Storms" qui sort au Royaume-Uni le 1er octobre (vous pouvez le pré-commander par internet, je ne ferai pas de pub pour les sites qui le vendent...):

- lors de l'International Gamebook Day, événement internet qui a eu lieu le 27 août, Rhianne Pratchett a donné une interview (en anglais évidemment) très intéressante que vous pouvez retrouver ici:

- l'introduction de "Crystal of Storms" a été rendue publique sur ce lien: https://be623ed9-c018-4f45-9b04-7c22d8e1fcac.filesusr.com/ugd/29d6b9_4a5c8c61b27a44c58afe249e1487b542.pdf

Pour résumer, le cadre est pour le moins inhabituel dans un DF. Le héros est un policier novice appartenant à une patrouille chargée de surveillet l'archipel volant de Pangaria qui flotte au-dessus de l'Océan des Tempêtes. Cet archipel est composé de six îles et la patrouille se déplace à l'aide de machines volantes qui sont propulsées à l'aide des fameux cristaux de tempête. On sent donc une influence steampunk importante dans ce nouveau DF, influence qui était déjà présente dans le "Maître des Tempêtes" de Jonathan Green (déjà des tempêtes). Plus original, la technologie de l'archipel a été développée par des Gobelins tout à fait pacifiques qui sont donc bien différents de ceux qu'on trouve habituellement sur Titan. Est-ce que l'histoire nous en dira plus sur cette race étrange ?

Toujours est-il que l'introduction s'achève sur une explosion et la chute de l'île centrale de l'archipel dans l'Océan des Tempêtes. Dans son interview, Rhianna Pratchett explique que le début de l'aventure s'apparente à une enquête policière où il faut visiter chacune des îles pour recueillir des informations. A priori on n'est pas dans le "porte-monstre-trésor" standard. Rappelons que Rhianna Pratchett a une longue carrière de conceptrice d'histoires pour les jeux videos, on peut imaginer qu'elle sera assez à l'aise avec les structures complexes propres aux livres dont vous êtes le héros.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • Modérateur

Traduction par mes soins de l'intro susmentionée :

Les enfants des tempêtes de Pangara, le dieu du vent, ont longtemps régné sur les eaux séparant Allansia de Khul. Nombreux sont celles et ceux qui ont perdu leur vie en voulant traverser l'océan des Tempêtes, vaincus par les ouragans ou les terrifiantes créatures marines qui rôdent dans les profondeurs. Mais l’œil de Zéphyr, la plus grande des tempêtes, là où l'air est doux et calme, recèle l'archipel volant de Pangaria. Les cinq îles de Cirrus, Alto, Cumulus, Incus et Asperitas entourent six petites îles connues sous le nom de Nimbus.

Vous êtes née et avez été élevée à Pangaria mais alors que vos amis ont décidé se joindre aux communautés de travail de leurs îles, pour élever des nuages sur l'île d'eau d'Altos ou garder les troupeaux de la faune magique (et facétieuse) de Cirrus, vous rêviez de plus grand. Vous ne vouliez pas vous cantonner à une seule île, vous vouliez les voir toutes. Vous avez donc décidé de rejoindre la Garde du Ciel, les gardiens de la paix de Pangaria. Mais votre chère patrie est pacifique et les premières semaines dans la Garde ont consisté en un défilé ennuyeux d'histoires d'animaux domestiques perdus et de chamailleries insignifiantes concernant des buissons dépassant des limites de propriétés. Votre cœur réclame de l'aventure.

Enfin, un matin, un message urgent arrive à la caserne, convoquant la totalité de la Garde à une réunion d'urgence à la citadelle de Nimbus. L'aventure semble enfin avoir entendu vos prières.

Tout excitée, la garnison de la caserne monte à bord du planeur local — un de ces petits navires volants transportant les Pangariens entre les îles. Tout le monde semble ignorer le pourquoi de la convocation. Vous n'êtes allée qu'une seule fois à la citadelle, pour prononcer le serment de la Garde du Ciel, et ce lieu a encore pour vous un caractère nouveau excitant. Vous sortez la tête par la fenêtre du planeur pour apercevoir les tours spiralées et les remparts sculptés de la citadelle, là où officient les juristes, les diplomates et les officiels des îles. Le pilote gobelin du planeur vous invite à ne pas vous pencher au dehors à moins de vouloir risquer de perdre la tête, au sens propre.

Vous avez entendu dire que dans le monde extérieur, les tribus de Gobelins pouvaient être agressives envers les Humains et les autres espèces mais à Pangaria, les Gobelins sont en général amicaux. Et surtout, ils ont développé une technomancie — un mélange de magie et de génie mécanique — qui maintient Pangaria en suspension dans l'air.

Alors que vous vous apprêtez à débarquer sur Nimbus, votre commandant, le capitaine Halleck, semble agité. « Par le souffle de Zéphyr » s'exclame-t-il, « j'ai oublié mon aile stationnaire ! Je ne peux décemment pas me présenter à la citadelle sans elle. Recrue, allez la chercher à la caserne je vous prie. » Il fouille dans ses poches. « Ramenez-moi également ma bourse. »

Vous hochez la tête. Vous êtes la dernière arrivée dans la Garde, vous n'avez pas vraiment le choix. Vous restez donc à bord du planeur tandis que le reste de la Garde débarque, vous espérez ne rien rater d'excitant durant l'aller-retour. Voyant votre frustration, le pilote mène le planeur à sa vitesse maximale pour vous amener à la porte de la garnison. Vous vous ruez à l'intérieur et ressortez rapidement, agrippant la bourse dont les pièces tintinnabulent, et portant l'aile stationnaire de Halleck.

Vous ne pouvez vous empêcher de vous ébahir devant ces ailes portables en métal finement ouvragées, mues par des cristaux de tempête, moissonnés dans les tempêtes locales par les élémentaux nés des tempêtes. Vous rêvez au jour où vous aurez assez de bouteille pour posséder votre propre équipement. Vous vérifiez la jauge des cristaux qui est attachée à un petit cristal de tempête bleu-vert dans lequel tourbillonne la minuscule tempête qu'il emprisonne. Les cristaux sont pleins au tiers mais vous n'avez pas le temps de les recharger. Vous vous précipitez dans le planeur.

La petite nef a à peine le temps de se stabiliser que vous sautez du bastingage pour courir vers la citadelle. Soudain, une énorme explosion secoue Nimbus et une vague d'énergie se rue sur vous en provenance de la forteresse, vous catapultant dans les airs, au-delà des rives de l'île.

Vous commencez à plonger vers le sol lointain.

Votre aventure vous attend ! Que votre endurance ne vous fasse pas défaut !

Et maintenant, tournez la page…

Modifié par Cdang
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un article du Guardian sur Rhianna Pratchett et son DF, que je n'aurai pour ma part pas le courage de traduire en français

https://www.theguardian.com/books/22/sep/22/rhianna-pratchett-dad-terry-pratchett-fighting-fantasy-crystal-of-storms

à défaut de le traduire, si tu peux faire une synthèse, un résumé pour les non anglophones...

😏

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager


  • Quoi de neuf ?

    1. 1

      Défis Fantastiques en Quasi-Clone d20 !

    2. 1

      Défis Fantastiques en Quasi-Clone d20 !

    3. 14

      Combat companion

    4. 2

      Feuille de personnage modifiable ?

    5. 7

      Xlatoc

    6. 7

      Xlatoc

    7. 2

      Feuille de personnage modifiable ?

    8. 12

      **Envie de rejoindre une partie de RdD**

    9. 12

      **Envie de rejoindre une partie de RdD**

    10. 12

      **Envie de rejoindre une partie de RdD**

    11. 14

      Combat companion

    12. 14

      Combat companion

    13. 12

      **Envie de rejoindre une partie de RdD**

    14. 96

      Les brèves de 2021

    15. 14

      Combat companion

    16. 12

      **Envie de rejoindre une partie de RdD**

×
×
  • Créer...

Information importante

Nous vous invitons à consulter nos Conditions générales, notre Politique de confidentialité et les Règles de notre site.
Nous avons également besoin de votre accord pour placer certains cookies sur votre appareil pour le bon fonctionnement de ce site.