Aller au contenu

Beryl

Membre
  • Compteur de contenus

    83
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

24 Excellent

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. "Dites du bien, dites du mal, mais parlez de moi !", comme disait Edgar ; on parle de Rêve de Dragon et ça c'est bien ! Bon moi, les vidéos j'accroche pas du tout (je décroche même au bout de 10min max quelle qu'elle soit) et c'est pire avec celles qui montrent des parties jouées. C'est aussi chi... ennuyeux à regarder qu'excitant à jouer en vrai. Mais ça parle de RdD, alors c'est bien !
  2. Beryl

    Des déchirures

    Voire arrêter le raisonnement tout court et considérer les déchirures juste pour ce qu'elles sont : des phénomènes de rêve inexpliquées car inexplicables ! Le tout étant de ne pas en abuser
  3. Beryl

    Des déchirures

    Ouais j'avoue, c'est bien barré. Je me suis servi des courants d'air quelques fois pour aiguiller les joueurs - et j'ai fini par garder ce principe - et une fois pour l'odeur, mais c'est vrai qu'en y repensant c'étaient quand même des cas bien particuliers. Cela dit, si on suit ton raisonnement, Udhessi, en partant du postulat que rien ne se perd, rien ne se crée, "l'absorption" des personnages par une déchirure de départ est compensée par quoi ? Et de l'autre côté, qu'est-ce qui dégage pour laisser entrer les persos ? Après, comme dit Vincent, pourquoi chercher une explication
  4. Beryl

    Des déchirures

    Et restant plus physique que méta : les déchirures de départ sont sensées tout aspirer. Tout sauf la lumière. Autrement dit, toute particule à part les photons. De ce postulat, on peut partir loin non ? Pour ma part, j'accompagne toute déchirure par un courant d'air plus ou moins violent suivant la taille de celle-ci. Ça permet au moins de les repérer dans la nuit. J'imagine donc un couloir de rêve entre déchirure de départ et d'arrivée, un peu comme un trou de ver entre un trou noir et un trou blanc. De là, je fais parfois sortir par exemple une odeur caractéristique qui n'a rien à voir
  5. Beryl

    Des déchirures

    Tu as écris pour les Grimoires ? En tout cas, comme toi je préfère le blurêve, moins brutal quoique plus sournois. On peut en dégager quelques scènes épiques dans un scénario et le fait que l'on peut le parcourir dans les deux sens fait moins artificiel que les déchirures grâce auxquelles on se retrouve dans le rêve de départ.
  6. Beryl

    Représentation des Groins

    Mouais, on pourrait tout autant penser à un groin qui rechigne à y entrer (sous la pression d'un grouine, justement) ! À ce propos, la femelle du groin porte le même nom que leur arme fétiche. Je pense que groïne serait plus judicieux. Imaginez ce que peut se représenter un joueur à qui on annonce : "le groin t'attaque à coup de grouine"... @LaurentDragon : salut Laurent, content de te voir dans le coin
  7. Beryl

    Représentation des Groins

    En effet : de vraies beautés felliniennes ! Notez au passage la souplesse d'une grouine à des années-lumières de leurs homologues masculins (qui eux, ne prennent jamais de bains de toutes façon) !
  8. Beryl

    Des déchirures

    J'aime bien ton point de vue, Vincent. Les déchirures dangereuses seraient donc celles provoquées par un haut-rêvant. Cela dit, quand les voyageurs en rencontre une, ils ne savent pas forcément - et même rarement - ce qui l'a provoquée. Ce qui me fait revenir au postulat de départ. Pour moi, le franchissement d'une déchirure et un point de tension extrême dans le scénario et je rends toujours cette scène dramatique avec une arrivée au moins rocambolesque sinon acrobatique avec souvent des blessures à la clé. Udhessi, quand tu parles "d'options nulles", c'est pour l'idée des déchirure
  9. Beryl

    Des déchirures

    Mouais... Une porte t'amène rarement "100m en l'air, en haut d'une montagne, dans un arbre, sous l'eau, etc." comme je le dis plus haut. Passer une déchirure de départ c'est un peu comme sauter d'une falaise dans le noir absolu en espérant qu'il y a en bas, au pire de l'eau (beaucoup d'eau), au mieux un énorme coussin bien gonflé. Je n'aime pas l'idée de banaliser une déchirure. Pour moi, c'est une manifestation du rêve qui fout une trouille bleue quand on la voit. Rien que pour le fait qu'on peut être certain de ne pas revenir de là où on est parti. Pourtant, certains scénarios le p
  10. Beryl

    Des déchirures

    C'est pas tant les jaunes qui me posent un problème ; c'est rarement celles imposées dans les scénarios. En fait c'est plutôt la banalisation des déchirures de départ. Surtout celle ou, bin si t'y entres pas, tu peux passer au scénar suivant. Le pire étant le système "rêve de départ-->déchirure violette-> micro-rêve->déchirure violette-->rêve de départ". Alors c'est sûr, une de temps en temps, ça permet de ne pas finir ses jours dans une Boldzarie à bouffer comme des chancres et chanter la Tyrolienne au quotidien affublé d'un costume ridicule, mais trop c'est trop. Et ça finit
  11. Beryl

    Des déchirures

    Longtemps j'ai mis en garde les joueurs que j'avais à ma table : "vous vous méfiez des déchirures de rêve comme tu téthanatos. Même si vous en avez probablement traversé au moins une, vous estimez que vous avez eu un bol incroyable, car vous savez que ces saloperies, si elles sont de départ, peuvent vous amener n'importe où (100m en l'air, en haut d'une montagne, dans un arbre, sous l'eau, etc.) et si elles sont d'arrivée, n'importe quoi et surtout n'importe qui peux en sortir". Bref, bien briefés, ils se méfiaient vraiment de tout ce qui flottait mauve ou jaune. Oui mais voilà, j'étais p
  12. Beryl

    Représentation des Groins

    Je comprends mieux pourquoi les groins sont des butors prompts à s'énerver. Déjà c'est galère pour un mec de retirer un soutif, alors cinq...
  13. Beryl

    Présentation de Mirn

    Bienvenue Mirn ! Pas d'inquiétude pour les règles. Le plus dur c'est de toutes les lire pour savoir lesquelles tu vas garder ou pas ! Rassure-toi, la grande majorité des gardiens (pour ne pas dire tous) ne jouent pas avec la totalité des règles. Même Denis ne les utilisait pas toutes, paraît-il. Alors ne te prends pas la tête. Commence molo sans le haut-rêve et avec un petit scénario comme la Fontaine d'Ortigrise. Et, petit à petit, ajoute les règles qui te semblent évidentes ou du moins faciles à gérer. Un conseil qui en vaut un autre : fais-toi un résumé de ces règles soit avec des
  14. Beryl

    Quelques histoires

    sudo apt install calibre Ou, si tu n'es pas à l'aise avec la ligne de commande, tu passes par le gestionnaire de paquet de Gnome (tu cherches epub, il va te sortir du monde !)
  15. Beryl

    Quelques histoires

    Pour lire un epub ? Tu tournes sous quoi ? Parce que lire des epub c'est souvent de série dans les distrib (Okular, Calibre, etc.) Et un terminal ça s'enjolive si tu trouves ça moche !
×
×
  • Créer...

Information importante

Nous vous invitons à consulter nos Conditions générales, notre Politique de confidentialité et les Règles de notre site.
Nous avons également besoin de votre accord pour placer certains cookies sur votre appareil pour le bon fonctionnement de ce site.