Aller au contenu
  • Zorkaan
    Zorkaan

    Un retour fracassant pour Loup Solitaire dans nos contrées !

    Cet été, Gallimard Jeunesse a décidé de gâter les fans de Loup Solitaire avec la sortie simultanée de deux tomes inédits particulièrement attendus. Rien de moins que la version longue des Maîtres des Tenèbres (Loup Solitaire 1) parue en 2007 au Royaume-Uni et se faisant désirer dans nos contrées, et un tout nouvel épisode, Au Bord de l’Abîme (Loup Solitaire 30), sorti en 2018 pour la première fois en Italie et qui est le premier tome co-écrit par Ben Dever et Vincent Lazzari (de Scriptarium). 

    A tout seigneur tout honneur, cette nouvelle version des Maîtres des Ténèbres bénéficie d’une réalisation absolument somptueuse, sans précédent dans nos contrées. Une couverture magnifique, cartonnée, arborant le terrifiant visage d’un Vordak, monstre emblématique de cette première aventure. A l’intérieur, Joe Dever a porté le nombre de paragraphes à 550, ce qui en fait la plus longue aventure de Loup Solitaire jamais publiée, en étoffant le début et la fin de l’aventure et en rajoutant des arcs entiers aux détours de notre fuite éperdue. On ne vous révèlera rien, mais vous en apprendrez considérablement plus sur l’univers de Loup Solitaire à la lecture de ce livre. 

    Ce dernier avait reçu des critiques quant à sa jouabilité et à sa finition à sa sortie outre-manche, sachez que ces problèmes ont tous été corrigés sous l’impulsion de Joe Dever lui-même dès 2015, le travail ayant été achevé sous la supervision de Scriptarium et d’autres acteurs internationaux de la sphère Loup Solitaire. Les renvois de paragraphes erronés ont donc été corrigés, la difficulté lissée grâce à l’ajout de nouveaux objets, la suppression des « mats » et des combats moins infranchissables. Après, l’histoire ayant été en partie réécrite pour certains moments iconiques de l’aventure, il est possible que certains d’entre vous lui préfèrent à jamais la version originale. Toutefois, c’est bel et bien cette version qui est considérée comme canon désormais.

     Sur le plan graphique, le nouveau Les Maîtres des Ténèbres a également bénéficié d’une refonte complète. Ceci avait été le souhait de Joe Dever à l’époque, qui avait réécrit des paragraphes anciens (impliquant des retouches des illustrations anciennes) et en avait rajouté 200 totalement inédits (appelant des illustrations nouvelles). Joe avait fait appel à de nouveaux artistes dont le style avait été lui aussi débattu par les fans. Pour cette version Deluxe, Ben Dever (l’héritier de Joe, qui a supervisé sa réalisation en amont) a souhaité la participation de nouveaux artistes, le légendaire Francesco Mattioli, cartographe du Magnamund que ceux qui suivent Scriptarium connaissent bien, pour la carte et le nouveau venu Richard Sampson alias Nerdgore pour les illustrations intérieures. Ces deux là se révèlent être de dignes héritiers du maître Gary Chalk, tant leur style rappelle le sien tout en le modernisant. Nous adorons ! Enfin, Vincent Lazzari a ajouté une courte annexe complètement inédite révélant des secrets de la saga encore jamais dévoilés en France.

    image1.jpeg

    Au Bord de l’Abîme marque le début d’une nouvelle ère pour la saga Loup Solitaire, puisqu’il est le premier tome à ne pas avoir été écrit directement par Joe Dever lui-même. Toutefois, impossible de ne pas reconnaître sa patte dans cet opus inédit, tant elle a guidé la plume de ceux à qui il a confié l’achèvement de sa saga : son fils Ben épaulé par Vincent Lazzari, expert « magnamundien » de Scriptarium. Cette nouvelle aventure se révèle gargantuesque de par sa taille (le livre, bien que comptant moins de paragraphes que Les Maîtres des Ténèbres, est d’une épaisseur comparable !) et épique par les évènements qu’elle propose, lesquels nous amènent inéluctablement vers la confrontation finale et l’apothéose de la saga. 

    On retourne une fois de plus dans les Pays de la Storn dans cette aventure, dans le secteur de la redoutable Gorge de Maaken – le Gouffre Maudit, cette fois pour sauver d’une mort certaine l’un de nos condisciples au sein du Nouvel Ordre Kaï, prisonnier des infâmes Disciples de Vashna qui ont repris du poil de la bête. Que trament-ils dans leur nouveau repère d’Emolyria, une cité en ruine du Lyris ? 

    Le livre bénéficie de la relecture de Scriptarium pour la cohérence avec le canon, et du soutien de l’un de ses co-auteurs pour sa traduction. Tout comme pour Les Maîtres des Ténèbres, les illustrations sont de Richard Sampson et Francesco Mattioli. Des révélations inédites sur l’aventure sont par ailleurs dévoilées par Vincent Lazzari à la fin du tome pour le seul bénéfice des lecteurs français. Après celui-là, plus que deux tomes avant de connaître le dénouement !

    image2.jpeg

    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...

Information importante

Nous vous invitons à consulter nos Conditions générales, notre Politique de confidentialité et les Règles de notre site.
Nous avons également besoin de votre accord pour placer certains cookies sur votre appareil pour le bon fonctionnement de ce site.