Aller au contenu

Sites à explorer


baron.zero
 Partager

Messages recommandés

Cette Adj décrit quelques emplacements mélangeant histoire et mythe. Ceux-ci peuvent être ajouté à n'importe quelle campagne pour faire couleur locale ou pour présenter un nouveau complot à votre groupe d'aventuriers.

La pierre qui saigne

A une heure de voyage d'un village isolé ce trouve un petit bosquet d'arbres. Dans ce bois, une grande pierre dépasse d'un lit de feuilles mortes entouré de branches craquantes. Des traces de sang frais tracent des lignes sur les côtés de cette pierre d'un mètre vingt de haut pour tremper la terre humide.

Selon les villageois, la pierre était autrefois le couteau d'un jeune soldat, qui au retour de la guerre découvrit sa famille massacrée. Il plongea alors la lame dans sa poitrine avant de s'allonger au sol. Par la volonté d'un dieu oublié, le couteau devint lentement la pierre maintenant familière des habitants. Ils disent que quand le sang de la pierre sèche un des villageois est victime d'un horrible crime, et lorsque l'âme de cette personne passe dans le royaume des morts la pierre saigne de nouveau en signe de deuil.

La pierre est sèche depuis maintenant trois jours. Un rôdeur local a apporté la nouvelle au village qui craint que la tragédie ne se reproduise de nouveau, le village s'est coupé de tous les visiteurs.

L'homme de craie

Sur la colline de craie qui borde la route principale se tient l'immense statue d'un lancier. Les voyageurs sont mal à l'aise avec cette statue et prétendent qu'elle les regarde à mesure qu'ils passent. Certains disent que cette sculpture rend hommage à un grand héros de l'antiquité, mais d'autres prétendent que l'image est possédée par un esprit guerrier. Pendant l'hiver, la poussière de craie couvre parfois les terres agricoles voisines, et lorsque les nuages disparaissent, les voyageurs trouvent que la position de la sculpture a changé. La tête du guerrier, par exemple, pourrait regarder dans une direction différente, ou sa lance pourrait être tenue à deux mains au lieu d'une. La signification de ces changements est inconnu mais lorsqu'il fait de l'orage et que les chiens sauvages hurlent au sommet de la colline, les voyageurs restent vigilants, méfiants envers l'esprit guerrier qu'il pense être contenu dans l'homme de craie.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'avoue que tout ne sort pas forcément de mon cerveau dérangé.

Il y a quelques années (à la sortie de la V4 de D&D en fait) je passais pas mal de temps sur des forums anglais et parfois il se lançait de petits concours de création. Les aides de jeu de ce post sont des trads qui m'ont bien plus à l'époque.

Elles traînaient donc sur mon disque dur depuis des années et je ne les poste que maintenant. De plus elles sont assez générique pour s'adapter à beaucoup de monde Med-Fan.

Voici la suite et fin. Bonne lecture.

La tombe qui rit

Un tombeau se trouve au sommet de la crête surplombant les terres agricoles d'une communauté pittoresque. Autrefois ce cairn était en assez bon état mais maintenant les pierres sont dispersées dans tout le secteur. Le site funéraire est le lieu de repos d'un assassin d'enfants et est évité par peur des esprits maléfiques. De temps à autre les agriculteurs travaillant leurs champs entendent des rires enfantins provenant du tombeau, et quelques jours plus tard, un autre

enfant disparaît. De telles disparitions ne sont jamais expliqués et les enfants jamais retrouvés. Bien que les agriculteurs soupçonnent que le mal provient de l'intérieur du tombeau personne n'a eu le courage d'y entrer à la recherche des enfants. Deux tentatives ont été faites au cours des dernières années pour bloquer l'entrée, mais elles ne durent que quelques jours avant qu'un trou béant n'apparaisse de nouveau et que parmi les pierres éparpillées se trouvent des os enfantins.

L'église en ruines

Une église en ruines repose dans un vieux cercle druidique non loin d'un avant-poste marchand animé. Les hautes pierres forment un large cercle autour des murs moussus de l'église et les ombres sur la structure décrépite lui donnent une apparence déchirée. Les citadins racontent qu'après les massacres religieux mis au crédit des druides locaux, ils ont construit une église à l'intérieur du cercle druidique pour les débarrasser de son mal païen. Selon l'histoire, les druides assassinés ont ressuscités après que l'église ai été achevée et ont pris leur revanche, détruisant le sanctuaire et tuant les prêtres.

Les disciples du dieu vénéré dans l'église enterrèrent les corps de leurs fidèles mais abandonnèrent ceux des druides. Selon les citadins, les druides se lèvent à nouveau chaque année pour sanctifier le site avec solennité, les rituels et le son de leurs chants peuvent être entendu dans toute la ville. Les rituels se produisent plus fréquemment maintenant, ce qui pousse des partisans fanatiques à envisager la remise en état de l'ancienne église et l'extermination permanente de ses occupants non morts.

La pierre aux visages

Niché dans une petite forêt en un endroit frais, bordé par des graminées douces et la lueur jaune-vert de la lumière du soleil filtrant à travers le canopée se trouve une grande roche sur laquelle sont vaguement sculptés des visages. Chacun de ces visages exprime une émotion allant de l'exaltation à la douleur. Le site était autrefois le domaine d'une naïade (nymphe d'eau) adoré par une poignée de druides ayant juré de la protéger. Les druides furent finalement tués par un agent du mal qui cherchait à détruire la naïade. Lorsqu'elle fut tuée elle captura les âmes de ses anciens défenseurs et les emprisonna dans la pierre qui marquée l'emplacement de sa demeure. Certains disent que quiconque libère ces âmes emprisonnées sera béni de bonne fortune, tandis que d'autres disent qu'un tel sauveur serait maudit par l'ire de la naïade.

Les dames qui veillent

Chaque matin, le soleil se lève entre ces six statues qui donnent sur une vallée peu profonde. Les voyageurs vénèrent les pierres comme des symboles de sécurité et les pèlerins itinérants font souvent un détour pour les décorer avec une iconographie religieuse. Les pierres, selon la légende, seraient les âmes de six jeunes femmes tuées par des brigands pendant un pèlerinage il y a de nombreuses années. Désormais les femmes avertissent les voyageurs du danger en bloquant le soleil durant les premières heures du matin, et les voyageurs sont souvent soulagés de voir le soleil se lever avant de reprendre leur route. Malgré leur apparence sombre les dames sont célèbres et joyeuses et on dit qu'elles dansent quand le soleil se couche, reconnaissante d'une autre journée de paix.

Le tertre des larmes

À la périphérie d'une petite communauté agricole, se trouve une ancienne chambre funéraire construite à partir de quatre pierres droites supportant une grande pierre plate. Chacun des montants est gravé d'une unique rune, mais les symboles sont étrangers aux agriculteurs.

Il n'y a aucune preuve que quelqu'un ait effectivement été enterré dans la chambre, car il n'y a pas trace d'une tombe à l'intérieur, cependant les agriculteurs respectent la sainteté du site et le laissent en paix.

Cependant, lors des nuits sans nuages, lorsque la pleine lune brille, les agriculteurs disent qu'ils entendent pleurer à l'intérieur du tombeau. Personne n'a jamais été vu alentour durant cette période. les enfants jouent près des pierres pendant la journée et provoquent l'inconfort du reste de la communauté car chaque enfant semble connaître divers détails sur la vie d'une jeune fille qu'ils disent etre enterrée là-bas.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines plus tard...

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Partager


  • Quoi de neuf ?

    1. 54

      Les brèves de 2021

    2. 54

      Les brèves de 2021

    3. 140

      LDVELH Communautaire: Le Maléfice de l'Oeil Pourpre

    4. 140

      LDVELH Communautaire: Le Maléfice de l'Oeil Pourpre

    5. 1

      Loup Solitaire LDVELH

    6. 140

      LDVELH Communautaire: Le Maléfice de l'Oeil Pourpre

    7. 140

      LDVELH Communautaire: Le Maléfice de l'Oeil Pourpre

    8. 114

      Digressions sur « Les jeux de rôle c'était mieux avant™ »

    9. 140

      LDVELH Communautaire: Le Maléfice de l'Oeil Pourpre

    10. 1

      Loup Solitaire LDVELH

    11. 140

      LDVELH Communautaire: Le Maléfice de l'Oeil Pourpre

    12. 140

      LDVELH Communautaire: Le Maléfice de l'Oeil Pourpre

    13. 11

      Mise à jour du site

    14. 114
    15. 3

      Vidéo Rêve de Dragon Scriptarium

    16. 114

      Digressions sur « Les jeux de rôle c'était mieux avant™ »

    17. 43

      Macros sur Roll20 collectif

    18. 11

      Mise à jour du site

    19. 54

      Les brèves de 2021

    20. 140

      LDVELH Communautaire: Le Maléfice de l'Oeil Pourpre

×
×
  • Créer...

Information importante

Nous vous invitons à consulter nos Conditions générales, notre Politique de confidentialité et les Règles de notre site.
Nous avons également besoin de votre accord pour placer certains cookies sur votre appareil pour le bon fonctionnement de ce site.