Aller au contenu

baron.zero

Membre
  • Compteur de contenus

    83
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par baron.zero

  1. Le week end arrivant j'ai pensé à vous avec ce scénario se déroulant dans l'archipel de la flèche, une région que j'affectionne assez en ce moment pour y placer pas mal des scénarios que j'écris. Bonne lecture. DFJDR-Cristal Maudit.pdf
  2. Je viens d'en retrouver un que je n'avais pas encore posté. Bonne lecture DFJDR-La colère de Shaligon.pdf
  3. Bonjour à tous. Pour votre plus grand plaisir je poste aujourd'hui une compilation de quatre mini scénarios génériques. Écris à l'origine pour D&D ils peuvent s'adapter très facilement à Défi Fantastique car ils ne possèdent aucune statistique chiffrée pour les protagonistes et ne sont pas non plus situés géographiquement. Bonne lecture et bon jeu. D20-DnD5-J'ai si froid.pdf
  4. Euh en fait je ne l'ai pas testé . J'attendais un éventuel retour de la communauté. Mais je me doute qu'il ne doit pas être simple de gérer la situation et c'est bien le but. Est ce qu'il faut regrouper tous les clients dans un coin sous la protection de quelques personnages pendant que les autres tentent de détruire les sceaux ou laisser tout le monde se débrouiller plus ou moins comme il veut et jouer sur la vitesse. Aprés c'est aux joueurs de faire leur choix...
  5. Et voilà. Effectivement c'est plus pratique
  6. Une fois de plus après un bon moment passé loin du clavier je vous présente cette fois ci une scénar un peu spécial dans une auberge. Bonne baston. DFJDR-Malédiction à l'auberge.pdf
  7. J'ai légèrement modifié le fichier texte en modifiant la carte, supprimant notamment son titre ce qui prêtera peut être moins à confusion sur la présence du grand méchant de l'histoire dans ce donjon.
  8. Salut Serfalen et merci du commentaire. Pour la carte c'est de ma faute je n'ai pas mis à jour le fichier texte avec la nouvelle carte avant de poster le scénario . Pour Rath-ma j'ai choisi de le citer dans l'histoire car c'est lui le vrai méchant de l'histoire, c'est le maître de Zarg le diablotin, mais son antre n'est pas décrit dans cette aventure je laisse le soin à chaque Mj la possibilité de développer la suite de cette aventure. La fin pourrait être écrite d'une façon complètement différente de celle que je propose, peut être que quelques orques pourraient s'enfuir avec le bébé ou sa mère, les pjs seraient alors embauchés par les autorités de Pont du Loup pour récupérer leur 'sainte'. Enfin voilà, ce n'est qu'une idée lancée au hasard.
  9. En fouillant dans mes fichiers je suis tombé sur ce scénar dont j'avais commencé l''écriture en 2017 et que je n'avais toujours pas terminé mais c'est désormais chose faite. Par contre je ne l'ai pas encore testé donc n'hésitez pas à me faire des retours. Bonne lecture. Bénie des dieux.pdf
  10. Salut griffesapin, j'ai déjà envoyé pas mal de trucs sur DnD Rushland il a des années mais le site est dédié à DnD pas à Défi Fantastique. De plus ce que je poste ici est également dispo sur la scénariothéque.
  11. Salut à tous, ca faisait un bon moment que je n'étais pas passer par ici. Mais pour débuter cette nouvelle année quoi de mieux qu'un petit scénario apéro. Comme vous le verrez à la lecture il n'y a rien d'ambitieux la dedans. Juste de quoi initier de parfaits débutants et pour les Mjs les plus courageux une éventuelle accroche de campagne au long cours. Bonne lecture ! DFJDR-La première victime.pdf
  12. Tu as déjà bien avancé dans le scénario. C'est toujours un plaisir de lire tes comptes rendus. Vivement la suite. J'ai deux scénarios en correction, je devrais les partager dans peu de temps.
  13. Oui j'ai vu et comme toujours j'apprécie de lire les aventures de tes Pjs dans mes aventures. J'ai bien ris de la façon dont tu as fais sortir l'araignée géante à la fin.
  14. Allez comme je suis motivé je vous en poste un autre aujourd'hui. DFJDR-Sous la bannière de la lune sanglante.pdf
  15. Bonjour à tous, Ça faisait un bon moment que je n'avais rien posté pour Défi Fantastique, je répare donc l'impair avec un petit donjon que j'ai testé avec mes enfants il y a peu. Vous y découvrirez une petite bande d'hommes-rats qui envoi nos héros combattre le démon qu'ils vénèrent et qui a un penchant un peu trop prononcé pour le sang de ses propres adorateurs. Bonne lecture. DFJDR-Le temple du dieu rat.pdf
  16. Vraiment sympa il y a moyen d'en faire une belle brochette de Pnjs. Dommage que j'ai raté ce petit concours j'aurai bien participé.
  17. Loup solitaire je suis pas vraiment un spécialiste. C'était un sujet de discorde entre moi et un des mes potes de l'époque (on avait 12 ans ) Moi j'ai tjs préféré les défis fantastiques lui c'était les loup solitaire. J'avoue ne pas avoir le JdR qui s'y rapporte.
  18. Très jolie dessin effectivement, à qui le tour maintenant ?
  19. Euh je retourne mon exemplaire de blacksand dans tous les sens mais je n'arrive pas à les trouver ces règles ?Quelle version de Blacksand ? Parce qu'il y en a deux ! C'est la première version que j'ai, ca doit être pour ca que j'ai pas les règles sur les armes à feu.
  20. De ce que je lis de vos messages vous avez vraiment du avoir de mauvais retour de vos expériences sur forum. Le résumé que je viens de faire de la partie est justement une partie sur forum. Je conviens qu'elle a duré 3 mois pour un scénario one page dungeon. Mais perso je n'ai pas vu le temps passer.
  21. Merci vik, je pense que je posterai la suite des aventures de mon groupe dans peu de temps, avec les mêmes ou d'autres joueurs ça ce n'est pas le plus important. A vrai dire j'ai également apprécié que la mission se déroule sous un autre jour que celles que j'ai pu joué dernièrement avec mes enfants par exemple (bon c'est des gamins donc j'évite les trucs trop gore avec eux ). Au final j'avais prévenu mais joueurs que l'ambiance serait plus sword and sorcery à la conan, qu'héroic fantasy à la DnD, d'ou la fin plus dramatique que celle à quoi on peut s'attendre habituellement et qui était voulu de ma part, mes joueurs n'ont pas forcément mal joué le scénario (quoique les actes sont tjs suivi de conséquences). Pour l'histoire des sangsues je me suis inspiré du texte présent dans le bestiaire. La suite de leurs aventures devraient être du même acabit et clairement inspiré d'une histoire de conan. PS: je pense a un truc fou et qui manque sur le forum, pourquoi ne pas proposer un système pour jouer par messages interposés comme ça se fait sur d'autres forums. Je n'ai aucune idée de la somme de travail que cela peut représenter vu que l'informatique n'est pas du tout mon champ d'activité mais je lance l'idée
  22. Et voilà la suite et fin de l'aventure dans le marais Le groupe de héros était indécis quant à la direction à prendre pour retrouver les villageois et c'est ulysse qui se décida à prendre les devant. Les gobelins ne devaient pas être bien loin il se décida donc à avancer vers le chemin qui pour eux représenté le nord-ouest en l'instant présent. Écartant les roseaux et repoussant quelques branches pourris, il avança sur le chemin qui était malgré tout à peu prés sec, le cloaque qui les entourait resté toujours aussi peu engageant et il dut repousser quelques serpents à bandes bleus et autres grenouilles probablement venimeuses mais il finit après quelques dizaines de mètres par déboucher dans une clairière bien plus grande. Au beau milieu de la clairière se trouvait un bâtiment en pierre délabré qui semblait être le vestige d’un ancien temple. Malgré ses connaissances sur ce genre de bâtisse, il n’arriva pas à déterminer à quel culte ou de quelle civilisation appartenait celle-ci. Ce bâtiment était abandonné depuis certainement des décennies puisque plantes grimpantes et herbes folles ceinturaient la pierre moussue. Le demi-orque tendit brièvement l’oreille, et réalisa que l’on n’entendait pas le chant des oiseaux. Seul le doux vent faisait frissonner les roseaux et les feuilles des arbres enchevêtrés. Mise à part cette construction hétéroclite, il semblerait que la clairière ne présentait pas d’intérêt. Ulysse se sentait vaguement mal à l'aise, était-ce l'humidité du marais, les pierres sans age, l'absence de chant d'oiseau, les histoires qu'il avait lu a propos de lieux semblables, ou un mélange de tout cela ? Toujours est-il que le colosse resserra instinctivement ses prises sur son bouclier et son marteau en essayant d'en voir plus sur cet endroit insolite, s'attendant à déranger quelconque prédateur a l’affût... et il ne fut pas déçu, deux gobelins étaient en train de fouiller parmi les ruines, tout à leur occupation ils ne semblaient pas les avoir remarqué et parlaient entre eux. Ulysse, pensant probablement que l'effet de surprise ne jouerait pas longtemps en sa faveur, bondit tel un fauve sur le premier gobelin, fendant l'air de son lourd marteau vers le crane du gobelin. Malheureusement son coup était mal préparé et il rata de peu le petit monstre, fracassant à la place un morceau de pilier. L'équipe venait d'entrer en scène et le résultat fut des plus radical. Aktaion apercevant ses ennemis juré sauta sur un muret et décocha un de ses flèches qui fila droit au travers du crane du second gobelin qui ne sut jamais d'où la mort frappa. Son corps était encore en train de tomber au sol qu'une seconde flèche parti d'un des grands arbres, xara venait en aide à Ulysse et fit également mouche, son projectile se fichant profondément dans l'épaule de son adversaire, l'envoyant rouler au sol. Le gobelin se mit à glapir de douleur sous l'effet de la flèche de Xara, puis se relevant il se mit à courir vers le sud, directement dans les ruines, il semblait pourtant hésiter comme si quelque chose le terrifiait plus encore que le groupe qui en voulait à sa vie. Ulysse profita de la brève hésitation du gobelin pour lui emboîté le pas et lui donner un coup de marteau dans le dos. Dernière à agir et beaucoup plus réservée que les autres en matière de combat eydin lança une dague en direction du petit fuyard, dague qui faillit bien se planter dans le dos d'ulysse alors que ce dernier s’élançait en hurlant vers le gobelin. Le demi-orque l'accula rapidement contre un des murets en ruine et d'un prodigieux coup de son arme lui enfonça la tête dans le torse. Le corps du petit peau verte s'effondra et continua à s'agiter un moment de spasmes incontrôlables avant de cesser de bouger définitivement. Les gobelins étaient mort et le groupe s'intéressa aux ruines. Il semblait qu'il s'agisse d'une une sorte de sanctuaire détruit dédié aux dieux d'un autre age. Le reste des bas reliefs étaient encore orné de représentation d'humains ployant sous le fouet de monstres qu'ils n'arrivaient pas à identifier, sur une sorte de trône ou d'estrade se trouvée les restes d'une statue qui représentée une créature tentaculaire venue d'outremonde. C'est altara qui découvrit le passage secret grâce à un mécanisme caché dans la statue. La capitaine de la garde alluma une torche et commença à descendre les marches humides et couvertes de mousse. Au moins à première vue, personne n'était passé par ici depuis un bon moment. « Que ceux qui en ont encore le courage me suivent. Je n'abandonnerai pas ceux de mon village. » proclama t'elle. Progressant lentement entre les murs de pierre, sa progression fut soudain arrêté, elle avait entendu des bruits, des sortes de râles et des gargouillis. Devant eux la lueur vacillante de torches était clairement visible. Aktaion s'avança discrètement à sa hauteur. D'un signe de sa main, il indiqua qu'il allait avancer pour aller voir ce qu'il en était. L'obscurité ne le gênait pas tant qu'un faible source de lumière le guidait. En s'en tenant au zones de ténèbres, Aktaion avança lentement pour voir sans se faire voir. Devant lui s'ouvrait une vaste salle. Se collant le dos au mur il observa ce qui se trouvait à l'intérieur. Ce qu'il vit le choqua, un homme qui ressemblait à un prêtre se tenait devant un autel dont les bas reliefs religieux avaient été détruits ou couvert de sang et d'entrailles. Mais le pire n'était pas là, aux pieds de cet homme, en position d'adoration se tenaient six cadavres animés, aucun ne bougeait et il semblait attendre que leur maître qui marmonnait seul leur donne un ordre. L'elfe n'eut aucun doute sur le sort de ces malheureux, l'odeur était atroce et des asticots couraient sur leurs corps. Ces gens étaient ils les villageois qu'ils recherchaient ? Aktaion le pensait, il avait reconnu au moins deux d'entre eux, des chasseurs d'escargots qu'il avait croisé dans le marais. Faisant marche arrière il alla raconter sa découverte au reste du groupe. Ulysse décida de foncer tete baissée et de les massacrer tous mais altara voulait des réponses et proposa d'aller discuter avec le nécromancien. Elle voulait des réponses sur le devenir des paysans. Suivit des membres de leur groupe, tout du moins ceux qui étaient encore saint d'esprit, elle arriva à l'entrée de la salle où se trouvaient les monstres et leur maître, et là elle se figea, ses yeux s'écarquillèrent de stupeur et elle s'écria, « Lethos ! C'est vous ! Mais... que vous est il arrivé ? » D'un geste elle désigna les villageois zombis, « qu'avez vous fais à ces pauvres gens ? Je vous somme de vous expliquer sur le champs ! » Tous purent alors voir que l'ancien symbole du dieu de lethis avait été profané, barbouillé de boue et de sang. Celui qui était le chef de la congrégation qu'ils recherchaient dans le marais plissa les yeux en apercevant la demi-elfe, écoutant sa tirade. Ses yeux semblaient comme possédé, habités de folie mais aussi de peur face aux zombis qu'il fixait par intermittence. Une discution tendue fut engagée entre les personnages et le nécromancien et après qu'aktaion ait décidé de quitter les catacombes pour attaquer les gobelins par l'extérieur, les autres se décidèrent à sortir des catacombes à la suite des zombis. Lethos envoya ses zombis vers la sortie et une fois assez éloignés, ulysse mit son plan à exécution. Fracassant l'autel maléfique il provoqua la rage de lethos qui les attaqua et se fit proprement décapité par altara. Les zombis ne s'étaient aperçu de rien et continuèrent leur route, finissant par sortir du complexe et se jetèrent sur les gobelins qui se trouvaient à l'extérieur. Aktaion qui s'était perché dans un arbre proche assista à la bataille entre les monstres qui se termina rapidement par la défaite des mort-vivants. Sur la douzaine de gobelins présent au début de l'assaut il n'en restait plus que quatre. Altara, ulysse et les autres émergèrent peu de temps après et la bataille finale ne fut plus qu'une formalité. La fin de cette mission dans le marais se révéla néanmoins moins glorieuse, le trésor présent dans les catacombes était ridicule, mais surtout les corps des paysans furent tous retrouvés accroché sur des planches de bois, abandonnés aux sangsues géantes. Le retour vers Jamart se fit en silence, chacun des aventuriers perdus dans ses pensées. Après quelques jours de repos, chacun repris sa route vers d'autres aventures qui vous seront peut être contées un autre jour...
  23. Le conteur but une gorgée de sa bière, l’auditoire était pendu à ses lèvres et attendait avec impatience la suite de l'expédition partie dans le marais. L'homme sourit et reprit son histoire. Mené par aktaion et guidé par les indications du vieil ermite nommé Mandias le petit groupe reprit la route du nord. La route prise par l'équipée du prêtre était désormais plus claire dans leur esprit et au final assez conforme à ce que le gamin du village leur avait déclaré. La congrégation de Lethos avait suivi la vieille route de pierre puis avait bifurqué vers le nord avant de se perdre dans le marais en suivant leur guide turgo. Les héros pataugèrent pendant ce qui leur sembla des heures dans l'eau et en vint à ce demander si l'ermite ne leur avait pas joué un mauvais tour, mais finalement le chemin boueux qu'ils arpentaient péniblement, à cause des nuées d’insectes sans doute ravis de trouver de nouvelles proies aboutit enfin à une nouvelle clairière. Le ciel commençait à s'assombrir et la nuit ne devrait pas tarder à tomber. Autour d'eux les arbres, hauts de plusieurs mètres dans cette région du marais, dissimulaient le peu de lumière qui passait encore entre les nuages et des ombres menaçantes paraissaient perpétuellement se mouvoir sur la terre pauvre en herbe. Le sol était en revanche est ici très sec, et les aventuriers ne s’enlisaient pas dans la boue dure et craquelée. Tendant l’oreille ils réalisèrent qu'ils n’entendaient plus le chant des oiseaux. Seul un doux vent faisait frissonner les feuilles au-dessus de leurs têtes. Devant eux se dressait un vieil arbre aux grosses fleurs rouge. Éblouis pas la beauté de l'arbre, xara escalada les branches, espérant retrouver la trace des villageois disparus, vers le sud de la fumée s’élevait dans le ciel. Aktaion se souvint alors des paroles de l'enfant qui était revenu en ville et se mit à fouiner autour de l'arbre à la recherche d'indices, lorsque la réponse lui apparu soudainement dans le tronc lui même sous la forme d'une créature dont il n'avait entendu parler que dans les contes des sages de sa tribu. La chair de la forme féminine étrange qui sortit à demi du tronc semblait être faire d'écorce et sa chevelure de couleur vive ressemblait étrangement aux fleurs qui poussaient sur les branches. Elle observa l'elfe de ses grands yeux liquides puis soudainement se saisit de sa tête pour l'embrasser sur la bouche avant d'éclater de rire et disparaître de nouveau dans le tronc. Une dryade Malgré la situation extraordinaire, l'elfe souriait. La phénomène lui était connu, mais sa jeune vie ne lui avait pas donné l'occasion de croiser une kahamini, encore moins d'être embrassé par elle. Aktaion avait une main sur l'écorce de l'arbre et demanda à la dryade s'ils pouvaient se reposer entre ses racines pour la nuit. Ses yeux guettaient la créature. Il était incertain de savoir comment se comporter lors d'une occasion aussi unique. Ulysse observait ses compagnons avec une expression passant de la simple curiosité à la franche perplexité, ainsi il ouvra de grands yeux lorsque l'elfe proposa de se reposer. Xara qui se tenait toujours sur les branches de l'arbre sentit ce dernier bouger et vibrer comme sous l'effet d'une brise intense, pourtant il n'y avait pas la moindre once de vent. Baissant les yeux vers le sol elle aperçut une des merveilles de la terre mère, une dryade était en train de parler avec aktaion. L'elfe et la dryade discutèrent un moment dans la langue des bois, aktaion cherchant à récolter des renseignements sur le marais, les gobelins et un éventuel passage des villageois. La femme plante avait effectivement vu le groupe de Lethos deux jours auparavant, finissant attaqué par les gobelins et enfermés dans les catacombes toute proche. Mais ce n’était pas tout, la dryade avait ressenti la mort sous la terre, la pourriture des choses non mortes. Il y avait eu un combat et les gobelins semblaient avoir perdu la bataille. Le groupe devait désormais prendre une décision et une direction à suivre...
×
×
  • Créer...

🍪 Vous prendrez bien quelques cookies ?

Notre système requiert l'installation de certains cookies sur votre appareil pour fonctionner.