Aller au contenu

Scriptarien 2709

Membre
  • Compteur de contenus

    9
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Scriptarien 2709

  • Date de naissance 20/02/1975

Réputation de Scriptarien 2709

  • Premier message
  • Assidu
  • Une semaine déjà
  • Un mois déjà
  • Un an déjà

Badges récents

2

Réputation sur le site

  1. Ce que tu dit est juste. Et d’ailleurs, la seule fois dans le Hobbit, le livre, ou l’on ne se place pas du point de vue de Bilbo, c’est pour introduire Bard. J’ai d’ailleurs toujours trouvé cette rupture de point de vue un peu curieuse. Apres, je pense que le film Le Hobbit ayant été tourné après la trilogie du Seigneur des Anneaux (a l’inverse des livres ou Le Hobbit introduisait l’univers), les scénaristes se sont retrouvés dans l’obligation d’élargir les points de vue. Il est, je pense, difficile dans une suite de « rétrécir » le point de vue, surtout quand deux récits se relient autant.
  2. Oui mais tu utilises le terme « imaginaire ». J’exprime un point de vue que je détaille. Ils ne sont pas plus imaginaires que ton point de vue. Tu réinterprétes aussi ce que je dis pour aller dans ton sens : je ne dit pas que le public est trop formaté pour se passer d’une adaptation pour introduire Bard. Je pense simplement que la grammaire cinématographique et littéraire ne fonctionne pas de la même manière. Oui le film aurait pu être fait différemment pour coller plus au livre (après la question de l’intérêt se pose mais c’est un autre débat, moi je préfère qu’on s’inspire plutôt que l’on colle complètement). Mais introduire un personnage sorti de nul part dans un film a la manière dont Bard est introduit dans le livre c’est éminemment risqué, tout autant de faire parler une Corneille qui peut être risqué et en plus ridicule. Donc effectivement, on peux faire ça en 5 minutes mais il y aura une totale absence d’empathie du public vis à vis de Bard qui n’est la que pour tuer le Dragon. Le public, aussi « formaté » soit-il, aime tout de même ressentir quelque chose pour les héros je pense. Ce que tu ne créeras pas en l’introduisant à la va-vite et en le faisant sortir du film aussi vite ensuite Ce qui passe en livre ne passe pas forcément en film. Rien d’imaginaire la dedans : chaque réalisateur ayant adapté un livre se sont retrouvés confrontés à ce problème.
  3. Question de goût certes mais en quoi les impératifs cinématographiques seraient imaginaires??
  4. Sauf que non : Peter Jackson a eu les coudées relativement franches pour faire ce qu’il voulait sur le film. Le découpage en 3 films est de son fait pour des raisons scenaristiques et par purement bankable. Il faut voir notamment les commentaires audio sur film à ce sujet et le making-of (tous les making-of de Peter Jackson sont tjrs très intéressants et assez peu promotionnels). Sur le reste, on ne sera pas d’accord : - non dans un film tu ne peux pas introduire Bard comme dans le livre : un inconnu qui tue Smaug en visant l’endroit que lui murmure une corneille. Dans un film, ça ne fonctionne pas. - tu considères les nains comme 1 personnages dans le livre, dans un film ça ne peux pas marcher et on en retient bien plus que ce que tu indiques dans les films : Thorin, Balin, Dwalin, Kili, Fili, Bofur et Bombur (soit 7 sur 12) ont une scène marquante et une characterisation poussée et c’était nécessaire Pour le reste, moi j’avais envie que soit développée la partie chez le Necromancien : elle fait le lien avec le Seigneur des Anneaux et voir partir Gandalf nécessitait un minimum d’explication sur la nécessité de cette quête. Je finirai sur la Bataille des 5 armées : la encore un traitement comme raconté dans le livre serait difficilement justifiable dans un film : boum Bilbo s’évanouit et se réveille après la bataille, ça ne fonctionne pas dans un film. Le travail d’adaptation était indispensable selon moi. Aprés, la différence c’est que moi j’aime bcp Peter Jackson comme réalisateur. Tolkien adapté par PJ pour moi c’est une certaine idée du bonheur.
  5. J’ai l’impression qu’on ne s’est pas bien compris. Quand je parle d’une nécessité d’adaptation du Hobbit pour sa transposition au cinéma, je ne parle pas de transposition pour faire plus d’entrée au box-office mais parce que certaines choses qui passent en livre sont difficilement acceptables a l’image. Et notamment la characterisation de certains personnages : tel que présenté dans le livre, le personnage de Bard ne fonctionnerait pas en film. Il sort de nul part et à un rôle important dans l’intrigue. La characterisation des nains dans le livre est assez inexistante. Pour créer de l’attachement dans un film, il était important de leur donner un peu plus de « corp ». Petet Jackson a très bien fait cela dans le Hobbit : Bard existe ainsi que bon nombre de nains qui n’étaient que des ombres dans le livre. Et au cinéma c’est indispensable de leur donner du relief. Ce n’est pas un artifice pour faire des entrées en plus. L’intrigue du Hobbit condensé dans un seul film aurait donné un film simpliste où tout aurait été fait à 200 à l’heure au détriment de passage essentiel : le défi de glisser dans un film de 2 heures toutes les péripéties du Hobbit aurait abouti certainement plus à un massacre qu’on ne le pense (je pense qu’on aurait dit adieu à Beorn, à la Forêt noire…). Je comprends qu’on ne puisse pas aimer le Hobbit le film mais il y a un réel travail d’adaptation dans les films de Peter Jackson qui, a mon sens, loin d’étirer artificiellement les enjeux, leur donne au contraire du sens
  6. Je pense exactement l’inverse de toi : adapter le Hobbit en un seul film aurait été un massacre. Le Hobbit le livre ne fonctionnerait pas en film s’il était adapté tel quel et surtout après que les spectateurs aient découverts la Terre du milieu via les films du Seigneur des anneaux. Dans le Hobbit (le livre) des éléments importants du background sont esquissés (le passage à Fondcombe, le necromancien) et il me semble qu’il était nécessaire de les développer. Dans le Hobbit (le livre) des personnages sont aussi esquissés et peu développés (Bard qui débarque de nul part à la fin du livre, les nains qui hormis Thorin et Bombur ne sont pas vraiment développés) : en film un tel traitement ne passerait pas du tout Enfin, dans le Hobbit (le livre) il n’y a pas vraiment d’antagoniste. Smaug en partie mais il est tue par Bard. Il fallait en créer un et introduire Azog était une nécessité. Et développer un arc autour du Necromancien l’était tout autant. Attention, j’adore le livre Le Hobbit mais heureusement que Peter Jackson l’a adapté parce que sinon ça n’aurait absolument pas fonctionné. Personnellement : - j’adore les livres de Tolkien (Hobbit, SdA mais aussi Silmarillon et les publications posthumes de Christopher Tolkien) ; - j’adore les 2 trilogies de Peter Jackson un excellent exemple d’adaptation par un réalisateur qui a su à la fois s’approprier une œuvre littéraire importante sans perdre sa personnalité dans l’adaptation (les films SONT des films de Peter Jackson, on reconnaît sa patte si on s’intéresse au reste de sa filmographie) - j’aime bcp la série Amazon (je viens de voir l’étonnant - et très violent - épisode 6) qui a le mérite de ne pas céder aux sirènes de la facilité en prenant le temps d’introduire un univers et un Âge mal connu de bcp sans se sentir obligé d’introduire une scène d’action dans chaque épisode. Bref, pour moi, chacune de ces œuvres se complètent et diffèrent et heureusement car il n’y aurait rien de plus triste que des films ou séries qui marcheraient timidement dans l’ombre des romans (coucou le 1er film d’Harry Potter)
  7. Petite question : Les réimpressions du Labyrinthe de la Mort et du Manoir de l’Enfer en V5 seront dans les librairies la semaine prochaines. Est-ce que les illustrations sont les meme que pour la 1ere édition de la V5 où ont-ils réintégré les illustrations originelles des V1?
  8. Une petite pièce sur Le Labyrinthe de la Mort Une seconde sur le Manoir de l’Enfer Un espoir pour un jour voir une édition collector des 4 Sorcellerie!
  9. Je te crois mais néanmoins une édition collector du Sorcier commence à être référencée sur différents sites de vente en ligne… dont celui de la librairie Gallimard! Le prix indiqué laisse entendre que ce serait un volume du même style que Loup Solitaire 1 édition augmentée avec une couverture dure. Vu que le Sorcier a déjà eu droit à une V5, peut être ont il choisi de le rééditer sous ce format la sans modifier le contenu et vous informer ?? Par contre, content de savoir que vous travaillez sous un autre titre pour les 40 ans de la série. Mais quel autre titre pourrait être plus representatif de la série que le Sorcier??
×
×
  • Créer...

🍪 Vous prendrez bien quelques cookies ?

Notre système requiert l'installation de certains cookies sur votre appareil pour fonctionner.