Aller au contenu

Livre dont vous êtes le héros collectif


Messages recommandés

Super! Je ne veux pas prendre la main deux fois consécutives pour éviter que ça devienne un projet trop individuel donc j’attendrai que quelqu’un d’autre prenne la main pour que ça reste collectif. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc si les grandes étapes sont définies (voyage, village, donjon), il n' y a pas de ligne de scénario prédéfinie (quelle est l'intrigue, le grand méchant, les objets nécessaires à la réussite,...).

Comme ce n'est pas ton premier projet, il n'y a pas un risque de confusion? 

Par exemple dans mes scénars, j'aime bien mettre un objet dont les joueurs n'auront l'usage que deux ou trois scénar après... comment le prévoir ici? 

Par exemple, le cadavre du compagnon d'arme trouvé porte peut-être finalement un indice qu'il faudra rajouter plus tard pour trouver celui qu'il fuyait.... comment peut-on faire dans ce cas? 

Sur les règles, l'utilisation de la chance est définie?

Le non-usage des règles de DF est une obligation ou une volonté?

Et voilà, plein de questions... mais en tout cas, j'ai compris le fonctionnement et serais ravi de donner un coup de prise de main! ;-)

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour tes questions et ton intérêt. Je vais tenter d'y répondre de mon mieux.

Citation

Le non-usage des règles de DF est une obligation ou une volonté?

Hmm je ne sûr de bien comprendre la question mais je en gros je crois que tu souhaites savoir pourquoi les règles de DF ne sont pas utilisées? 

En gros, l'objectif est de pallier aux lacunes des règles, plus précisément le combat et les statistiques aléatoires.

Pour le combat, à part la nostalgie, je ne vois pas d'avantage à utiliser les règles des DF. C'est, à mon avis, mal conçu et ennuyant. Nonobstant mon opinion, on peut certainement faire mieux. Compte tenu que le projet débute (7 pages et 8 paragraphes complétés) il n'est techniquement pas trop tard pour proposer un système de combat alternatif.

En tant qu'initiateur du projet, je cherche d'abord à combler le vide. Autrement dit, proposer des idées où il y en a pas. Ce sont souvent des fondations que je qualifierais ''par défaut''. Bref, si tu avais toi-même une idée pour la gestion des combats que tu considères comme préférable à celle que j'ai proposée, on irait avec la majorité (vue la nature collective du projet).

Pour les statistiques aléatoires, ici encore, aucun avantage. Sois ça rend certains DF limite impossible ou encore trop facile au niveau des combats. Avec des statistiques fixes, il est plus facile d'avoir quelque chose d'équilibré. 

il y a 29 minutes, Elvin Presse-lait a dit :

Donc si les grandes étapes sont définies (voyage, village, donjon), il n' y a pas de ligne de scénario prédéfinie (quelle est l'intrigue, le grand méchant, les objets nécessaires à la réussite,...).

Oui, c'est exact et volontaire même si ça peut être une erreur stratégique de ma part. Je ne voulais pas tout mettre en place moi-même sinon ça va à l'encontre de l'esprit collectif de la narration. J'en ai parlé avec quelqu'un qui veut aussi participer et selon elle l'intrigue devrait être établie dès le prologue ou le premier paragraphe. En soit, je peux faire des modifications pour que ce soit le cas car ça pourrait aider. 

 

il y a 32 minutes, Elvin Presse-lait a dit :

Comme ce n'est pas ton premier projet, il n'y a pas un risque de confusion? 

Confusion en quel sens? Je ne comprends pas cette question.

 

il y a 33 minutes, Elvin Presse-lait a dit :

Sur les règles, l'utilisation de la chance est définie?

Vaguement. Pour les combats, utiliser un point de chance permet de relancer son jet pour un round. Pour les tests de chance, ça resterait le même que pour les DF. 

il y a 34 minutes, Elvin Presse-lait a dit :

Par exemple dans mes scénars, j'aime bien mettre un objet dont les joueurs n'auront l'usage que deux ou trois scénar après... comment le prévoir ici? 

Dans certains DF, certains objets ne servent à rien. Donc si un objet est introduit quelque part, ce n'est pas grave si finalement il n'est pas utilisé.

Si, en tant que collaborateur, tu veux qu'un objet sois utilisé, tu peux en placer en début d'histoire pour l'utiliser plus tard en reprenant la main.

* * *

En gros, on est encore en période de chantier et de changements. Si pour toi, il est important d'avoir un plan plus défini à l'avance, tes propositions sont les bienvenues dans la mesure que ça reste dans l'esprit collectif du projet. C'est plus facile à dire qu'à faire (pour moi en tout cas). 

Évidemment, il faut être ouvert aux décisions démocratiques puisque c'est la fondation du projet.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

J'ai remodifié le prologue pour une seconde fois. Si vous êtes en désaccord, dites-le moi et je verrai ce que je peux faire:

PROLOGUE (3e version)

Loin des terres habitées d’Allansia, bordant au nord la cité surpeuplée de Fang se trouve les monts Doigts-de-Glaces. Bien peu d'individus osent s’y aventurer, préférant contempler de loin les pics rocheux se dresser à l’horizon. Seuls les plus téméraires (ou les plus désespérés) tentent d’arpenter les quelques sentiers sinueux pour explorer les contrées inconnues qui se cachent derrière cette ancienne muraille sculptée à même la roche.

C’est pourtant ce que vous avez décidé de faire après avoir mené une vie de mercenaire marquée par la violence et la loi du plus fort. Vous étiez alors membre de l’Oeil Pourpre, un groupe de mercenaires obéissant au doigt et à l'œil (moyennant un salaire généreux) au tyran de Fang, le baron Sukumvit. Comme tous les membres de votre confrérie, vous avez été marqué de la silhouette d’un l’oeil au poignet lors d’une cérémonie de scarification particulièrement douloureuse dirigée par Kymch’ull, membre fondateur et chef des opérations; un passage obligé pour démontrer votre loyauté absolue et votre détermination.

Tout comme pour vos comparses, aucun ordre n’était pour vous trop odieux et vous avez assassiné, empoisonné, fait disparaître et même torturé quiconque cherchait à s’opposer à la main mise du baron sur la ville de Fang.

Un jour cependant, les efforts concertés de votre groupe invisible ne parvinrent à endiguer la colère du peuple et Fang fut alors déchiré par la guerre civile. Les forces du baron furent rapidement décimées par une opposition vastement supérieure en nombre et l’or ne servant à bien peu de choses une fois mort, vous vous êtes décidé à sauver votre peau. Profitant du chaos lors d’une énième escarmouche avec les forces rebelles, vous êtes parvenu à disparaître dans les rues sombres de Fang...

Vous avez trouvé refuge dans les montagnes, adoptant une vie d’hermite, loin des déboires du monde civilisé. Depuis votre exil volontaire et au fil des années, vous êtes parvenu à trouver sommeil, sans vous réveiller au moindre bruit, l’épée à la main.

Passant vos journées en silence, vous n’avez comme seule compagnie que des souvenirs du passé, que vous parvenez assez bien à ignorer, car la vie en altitude est dure et la plupart de votre temps éveillé, est passé à explorer les pics escarpés à la recherche de gibiers pour ne pas mourir, comme de nombreux voyageurs, rongés par la faim et la soif.

Chaque année, lors du dégel, vous vous rendez au poste de traite le plus proche, à quelques jours de marche, pour vous approvisionner de quelques biens dont vous ne pouvez vous procurer ou fabriquer vous-même.

Quelques jours avant votre départ pour vous approvisionner, vous avez ressenti de légers picotements provenant de votre cicatrice au poignet. Quoique quelque peu désagréable, la sensation s’est amplifiée au passage des heures. Vous ne pouvez vous empêcher de penser qu’il s’agit d’un avertissement d’un danger qui s’approche, une sorte de sixième sens.

L’épée à la taille et vêtu d’une cape de fourrure pour vous protéger du froid, ainsi que d’une besace de cuir contenant suffisamment à manger pour vous rendre à destination, il est maintenant venue l’heure de briser votre silence et de retrouver vos semblables, ne serait-ce que pour quelques heures. Vous devrez également saisir l’occasion pour démystifier cette sensation au poignet et ce qu’elle peut bien signifier.

 

J'en profite également pour répondre à des questions pertinentes posées en privé:

Citation

Quel est l'objectif du personnage.? Que veut-il.?

Il ou elle veut découvrir pourquoi la cicatrice réagie à son environnement pour éventuellement s'en débarrasser ou se débarrasser de l'enchantement lié à cette cicatrice.

Citation

  Comment ce fini le jeu.? La dernière étape.? Ce qui peut être différent de l'objectif initial.

(premier jet pour une fin):

La fin prendrait place dans la forteresse/l'antre de Kymch'ull. L'antagoniste, c'est Kymch'ull. Seul le vaincre pourra libérer le héros de la marque de l'Oeil (puisque c'est Kymch'ull qui a marqué le héros).

Citation

Quel sont les limites géographiques.? Où ce trouve le(s) type(s) à descendre, le mage/l'objet à atteindre.?

Je pensais à s'en tenir aux environs des montagnes. On peut y retrouver tout excepté peut-être des déserts. Il y a beaucoup de liberté pour être créatif.

Citation

C'est l'histoire d'un type qui entre dans un bar et qui une grotte et rencontre... des rats géant.? une méduse de l'espace.? des zombies.? Un vieil ermite à moitié fou.? Une liche lançant boule de feu et drain de vie.? Une huître... pas fraîche, qui s'écrase en marchant dessus.?
Tout dépend de l'univers dans lequel on se trouve. Il faut donc le définir avant d'y mettre les pieds.

L'univers de Titan et des défis fantastiques. Donc un monde fantasy avec ce qu'il y a de plus classique. 

Citation

Une fois les bases défini, il est possible d'en discuter mais... il faut des bases.
Es-ce qu'il y a de la magie.? Dans quelle proportion.? Des monstres.? Nombreux.? Plutôt dragon ou mille-pattes géant.? Uniquement des humains.?

Il faut être un minimum familier avec le monde des défis fantastiques. De la magie, oui, il y en a. Je ne sais pas si quelqu'un d'autre peut répondre dans quelle proportion. 

Des monstres oui, le bestiaire classique de D&D avec tout ce qu'on voudrait inventer. Donc pas seulement des humains.

Citation

Pour le moment, il me semble que rien n'est défini. Si je sors une fée des profondeur... Il sera clair que la magie et les monstres existent et les autres devront me suivre. Sans bases, n'importe qui peu sortir n'importe quoi. Et en montant dans la surenchère, cela peu finir avec un dragon zombifié, tentant de prendre le contrôle du monde en lançant des sorts.

Ce n'est pas pour un problème en soit. Un dragon zombifié pourrait très bien existé. Les limites ne sont pas rigides.

Alors voilà. 

EDIT: J'ai aussi ajouté la feuille d'aventure au document.

Modifié par Coda
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Paragraphe 256 par Gari:
Vous cheminez toujours vers la civilisation. Le sentier se fait plus dégagé, et quelques arbustes pointent timidement à l'horizon.

Peu de temps s'écoule lorsque vous distinguez une silhouette de petite taille non loin. En vous approchant, vous distinguez une têtes aux cornes rentrantes et un vêtement ample cachant le corps, déchiré en bas, ainsi que deux yeux perçants à la lueur jaunâtre qui vous scrutent. Une charette gît sur le flanc, sans trace de monture.

Vous sentez votre main serrer le fourreau de votre épée.

Vous vous rappelez être passé devant une grotte non loin et décidez de rebrousser chemin, allez au 70.
Si vous voulez aborder l'inconnu de façon amicale, allez au paragraphe 38, sinon au paragraphe 118.

La main est libre.

L'organigramme jusqu'à maintenant (en vert: complété, en jaune: réservé mais pas terminé):

organigramme.thumb.png.49ed2f80c40cd2c07ad45e26745f2fb2.png

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Coda a dit :

Si vous êtes en désaccord, dites-le moi

Je ne suis pas d'accord !
Je fais juste valoir mon droit au désaccord... vous n'êtes pas d'accord.?

Donc... en général les Livre dont... ont dispose d'une carte du royaume pour permettre de ce situer... Il y a en a une.? Il y en aura une.? Il devrait y en avoir une.?

Pour la marque... c'est un peu facile de dire qu'il faut tuer Kym puisqu'il en est l'auteur. Il faudrait creuser un peu plus. 
  
Déjà... pourquoi s'en débarrasser. Sa gratte... c'est gênant. Mais au delà de ça.? Es-ce qu'il risque de mourir.? De revenir malgré lui vers son maître, pour le servir.? De se changer en monstre.? Il a des poils qui commencent a lui pousser dans des endroit bizarre.? Des griffes qui lui poussent aux doigts.?

Dans le prologue tu parle d'un sixième sens. Mais ce serai plutôt une crainte, une appréhension... je veux dire, sinon se serai comme de recevoir une flèche dans le dos et de se dire :  
 "Hmmm... mon intuition me dit que cet endroit est potentiellement dangereux..." 
 

Non. C'est de la réflexion basé sur un faits. Il vit dans un univers dans lequel la magie existe et la marque lui a été faite par une espèce de tyran sanguinaire, fou et surement sadique. Si un truc cloche, il y a peu de chance que se soit bon signe. Mais encore une fois, il s'agit de réflexion et non de 6ème sens.

Pour ceux qui ne me connaissent pas encore, j'aime bien fouiller dans les détails et gratter jusqu'au sang.  ^^, 
Donc... comme je le disais, avant de vouloir tuer Kym, protégé par une garde armée, il faudrait être sur que ce soit la seule solution. Donc: 
 
1- trouver quelqu'un capable de lui donner des réponses.
2- prendre un bain.
3- établir un plan... peut être essayer de retrouver d'anciens compagnons, déserteurs ou accordant plus de valeur a l'amitié d'un camarade, qu'a la loyauté d'un tyran....

Ensuite, pourquoi le tuer lui.? Une raison possible serai que Kym soit relié a la marque. Tant que Kym est en vie, son énergie personnel alimente la marque... 
Du coup, il faudrait, soit trouver un moyen de rompre le lien par un autre effet magique... une annulation, une rupture de contrat ou... tuer la source. 
Bien évidement, dans notre situation, éliminer Kym est la seule option. ^^ 
D'un autre coté... tuer une espèce de monstre tueur de bébés phoque et mangeur de chiots... je doute que le joueur s'oppose à l'idée. 

Arf... j'avais encore un sujet à aborder mais... arg... ça ne me reviens pas... Tant pis.

 

me souviens.

Citation

C'est l'histoire d'un type qui entre dans un bar et qui une grotte et rencontre... des rats géant.? une méduse de l'espace.? des zombies.? Un vieil ermite à moitié fou.? Une liche lançant boule de feu et drain de vie.? Une huître... pas fraîche, qui s'écrase en marchant dessus.?
Tout dépend de l'univers dans lequel on se trouve. Il faut donc le définir avant d'y mettre les pieds.

sans le strike, difficile de comprendre le sens de la phrase. ^^,
 

Modifié par kioresse
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, kioresse a dit :

Donc... en général les Livre dont... ont dispose d'une carte du royaume pour permettre de ce situer... Il y a en a une.? Il y en aura une.? Il devrait y en avoir une.?

Je comptais en dessiner une au fur et à mesure en m'adaptant aux contributions des membres.

Il y a 2 heures, kioresse a dit :

Déjà... pourquoi s'en débarrasser. Sa gratte... c'est gênant. Mais au delà de ça.? Es-ce qu'il risque de mourir.? De revenir malgré lui vers son maître, pour le servir.? De se changer en monstre.? Il a des poils qui commencent a lui pousser dans des endroit bizarre.? Des griffes qui lui poussent aux doigts.?

Mon idée était plus précisément de détruire l'objet utilisé pour graver les symboles sur les poignets de l'ordre, j'avais pensé à une dague en os. 

Pour moi, Kymch'ull est immortel et invulnérable tant que la dague n'est pas détruite. C'est comme Conrad le maniaque dans l'Arpenteur de la Lune. On peut le tuer mais il revient toujours à la vie. 

Il y a 2 heures, kioresse a dit :

Dans le prologue tu parle d'un sixième sens. Mais ce serai plutôt une crainte, une appréhension... je veux dire, sinon se serai comme de recevoir une flèche dans le dos et de se dire :  

Dans mon idée, le tatouage réagi quand un autre membre le confrérie est à proximité, c'est donc l'équivalent d'un sixième sens. Une réaction physique à une proximité à un autre membre d'ordre de l'Oeil Pourpre. Au début de l'aventure, Kymch'ull est donc a proximité. Il traque les membres restants de l'ordre pour les éliminer les uns après les autres.

Il y a 2 heures, kioresse a dit :

1- trouver quelqu'un capable de lui donner des réponses.

Mon idée était que ce soit expliqué au poste de traite. Rencontrer un magicien à cet endroit qui l'informe sur la nature de sa marque et de la malédiction.

Il y a 2 heures, kioresse a dit :

Du coup, il faudrait, soit trouver un moyen de rompre le lien par un autre effet magique... une annulation, une rupture de contrat...  ou, tuer la source. 

Oui, je suis d'accord avec toi (et oui, comme quoi tout est possible!), c'est pourquoi je parlais de la destruction du poignard d'os.

Donc pour résumé, les lignes directrices:

1. Le héros se rend au poste de traite pour troquer ses breloques et pour trouver de l'information au sujet de sa marque. À la limite ça peut être un petit village en montagne au lieu d'un poste de traite.

2. Rendu au poste de traite, il apprend qu'il doit détruire le poignard d'os dissimulé quelque part dans l'âtre de Kymch'ull pour rompre la malédiction.

Pour ce qui est de la nature de la malédiction, je n'ai rien de précis en tête. Je pensais que seuls ceux qui sont marqués par le poignard ont le pouvoir de le détruire et ainsi détruire la source d'immortalité de Kymch'ull. Ou bien que chaque membre de l'ordre qui meurt rend Kymch'ull de plus en plus puissant.

Quelque chose du genre mais c'est un élément qui me manque.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

J'ai commencé à bosser sur la carte comme j'avais dis. Évidemment, présentement, c'est vide. Je me base sur les contributions pour la terminer peu à peu. C'était pour vous donner une idée du look. 

Cartedumonde.thumb.png.69e6664cde03536fa3c04d2a978cec33.png

(Vous pouvez cliquer sur la carte pour zoomer)

La forêt n'est pas mentionnée dans l'histoire jusqu'à présent, le nom de la rivière non plus. Je peux donc virer les deux au besoin.

J'attends vos commentaires. Je n'ai pas placé la mine puisque techniquement elle n'est pas sur la carte puisque découverte par le HÉROS. En attendant d'autres prises de main je vais continuer à peaufiner. Si vous souhaitez que j'y ajoute des éléments, c'est le moment! Une forêt, lac, ruine, etc...

Modifié par Coda
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 16 heures, Coda a dit :

Dans mon idée, le tatouage réagi quand un autre membre le confrérie est à proximité, c'est donc l'équivalent d'un sixième sens.

hmmm... une inspiration des films et séries Highlander.? ^^,

 

Je prend la main

 155
 Un jeune homme, vêtu d'un costume pour le moins très coloré et partiellement déchiré, est poursuivi par deux chiens d'apparence féroces. Aussi dangereux soient-ils pour ce fuyard, ils ne sont en rien une menace pour un combattant de votre trempe. 
Le pauvre bougre est trop occuper à courir tête baissée pour remarquer votre présence et devrait passer suffisamment loin, pour que vous ne soyez pas mêlé à cette poursuite. 
 
Si vous tenez a intervenir en courant vers les chiens en rugissant, rendez vous au: 168
Si vous préférez continuer votre route, rendez vous au: 297

La place est libre...

Et donc, il s'agit d'un nouveau phénomène.? Car lorsqu'il était avec sa confrérie, il aurai du régulièrement ressentir cet effet. Donc pourquoi ce poser des questions.? Il devrait plus ou moins savoir ce qui se passe... 
Pas fan... Et sache que ma tête ne tombera pas. Pas ailleurs que sur un oreiller.... mon oreiller...

Sinon, puisqu'il existe une carte, j'aimerai revenir sur le paragraphe 1.

Prendre le sentier de gauche, rendez-vous au 102.
Prendre le sentier de droite, rendez-vous au 34.

Comme dirai notre cher ami Perceval... "Connerie de gauche et droite.... ça veut rien dire ces machins. Selon comment on es tourné, sa change tout." ^^,
 

Modifié par kioresse
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Félicitations pour ta contribution. 

Pour la carte, j'ajusterai, c'était pour donner un ''avant-goût'' on va dire. La rivière n'est pas très réussie entre autre. 

Tu n'as pas encore fait tes ajouts aux DOC 1 et DOC 2. Je ferai les modifs du DOC 3 pour toi.

EDIT: Ok c'est fait de mon côté.

La main est libre.

https://lucid.app/lucidchart/3fe448f3-07ee-4ebc-94f5-08ccca2db8c6/edit?invitationId=inv_134add3b-2931-4f75-8ace-2ed7418a7380

J'ai tenté de changer les options pour qu'il soit possible à tous de modifier le DOC 3. J'aimerais si quelqu'un pouvait me dire si ça marche ou pas.

Modifié par Coda
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Bon ben j'imagine que ça va. 

Prologue

Alors avant d'éditer le prologue pour la v.4, je suis allé voir quelle longueur avait l'intro dans les autres défis fantastiques. Présentement j'en suis à 544 mots pour notre livre. Je voulais m'assurer que j'étais dans la moyenne et finalement, ça à l'air d'être le cas. Je trouve l'intro de la Cité des Voleurs alors ça me donne un peu de jeu pour corriger le tir avec l'intro actuelle.

À titre indicatif:

* La Citadelle du Chaos: 500

* La Fôret de la Maléfiction: 1005

* Le Sorcier de la Montagne de Feu: 447

* La Cité des Voleurs: 1679

Moyenne: 907 mots

Il y a 10 heures, kioresse a dit :

Et donc, il s'agit d'un nouveau phénomène.? Car lorsqu'il était avec sa confrérie, il aurai du régulièrement ressentir cet effet. Donc pourquoi ce poser des questions.? Il devrait plus ou moins savoir ce qui se passe... 
Pas fan...

J'y ai réfléchi et je pense que la malédiction de l'Oeil Pourpre n'est pas activée au tout départ pour éviter les soupçons car après tout la marque est une manière détournée de jeter un sort aux membres de l'ordre. C'est une malédiction initialement asymptomatique. 

Quelques années après la dissolution de l'ordre de l'Œil Pourpre pendant la guerre civile, Kymch'ull décide de retracer les membres qui ont survécu pour les éliminer, il est alors nécessaire d'activer le sort qui est lié à la marque par un rituel quelconque. 

Mais bof, c'est pas top comme idée. Si quelqu'un a des suggestions pour boucler le truc, ça serait bien parce que là je suis en manque d'inspiration. 

Je n'arrive pas à expliquer pourquoi Kymch'ull est immortel. Remarque que ce n'est pas une nécessité mais j'aime bien le principe d'un antagoniste qui ne peut être détruit que si on se débarrasse de la source de son pouvoir. 

J'avais pensé que ça pourrait être le poignard d'os mais je n'ai pas d'idée pour faire le lien. Si le poignard permet à Kymchu'll d'être immortel dès le départ, quel rôle peut bien jouer le rituel? 

Je n'ai pas d'idées pour lier toutes les idées...

Cartedumonde2.thumb.png.43703bbcdf4e32b3d0df873b6fc54915.png

J'ai retravaillé la carte. Encore une fois, c'est pour meubler le truc. Rien n'est fixe et je peux changer au besoin de la narration. C'est mieux mais il y a encore des trucs qui clochent.

 

 

 

 

Modifié par Coda
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

4e édition du prologue/intro pour corriger le tir des tentatives précédentes:

Suite à la guerre des Quatre Royaumes, un flot de réfugiés se retrouva à errer aux quatre coins de Titan en espérant retrouver une nouvelle terre d'accueil. C'est ainsi qu'une cohorte d'hommes, de femmes et d'enfants arrivèrent au terme d'un long exode aux portes de la ville de Fang. Vous le savez, car vous étiez l'un des innombrables orphelins à faire partie du convoi.

C'est au petit matin d'un jour d'hiver, alors que vous étiez en train de mendier comme vos semblables aux confins d'une ruelle que vous avez rencontré un soldat dénommé Kymch'ull. Blessé à la gorge pendant la guerre, il parlait peu et il vous a pris sous son aile comme la plupart de la marmaille délaissée qui habitait les dédales de la ville. 

C'est cet homme austère qui vous a nourri et logé en plus de vous enseigner l'art de la guerre à coups de bâtons et de remontrances. Car ce n'était pas par altruisme qu'il vous sauvé de votre vie de mendiant mais plutôt car il était en quête de nouvelles recrues pour garnir les rangs d'un groupe paramilitaire secret au service du tyran de Fang, le baron Sukumvit.

Au terme de votre entraînement aux mains de Kymch'ull, vous étiez devenu un redoutable adversaire rompu à diverses techniques proscrites; que ce soit la fabrication de poisons ou les diverses manières de faire disparaître un cadavre gênant. 

Vous vous souviendrez toujours de la nuit sans lune où vous avez été formellement consacré comme de l'Oeil Pourpre, l'ordre secret dirigé par Kymch'ull. Sous la lumière vacillante d'une bougie, il vous a sommé de présenter à tour de rôle votre poignet gauche pour y taillader avec un poignard d'os ce qui semblait être un oeil en psalmodiant une étrange litanie en une langue occulte qui vous était inconnu. ''Nous sommes désormais liés à jamais, mes frères'' avait-t-il dit en guise de clôture de cérémonie.

Tout comme pour vos comparses, aucun ordre n’était pour vous trop odieux et vous avez assassiné, empoisonné, fait disparaître et même torturé quiconque cherchait à s’opposer à la main mise du baron sur la ville de Fang.

Un jour cependant, les efforts concertés de votre groupe invisible ne parvinrent à endiguer la colère du peuple et Fang fut alors déchiré par la guerre civile. Les forces du baron furent rapidement décimées par une opposition vastement supérieure en nombre et l’or ne servant à bien peu de choses une fois mort, vous vous êtes décidé à sauver votre peau. Profitant du chaos lors d’une énième escarmouche avec les forces rebelles, vous êtes parvenu à disparaître dans les rues sombres de Fang...

Loin des terres habitées d’Allansia, bordant au nord la cité surpeuplée de Fang se trouve les monts Doigts-de-Glaces. Bien peu d'individus osent s’y aventurer, préférant contempler de loin les pics rocheux se dresser à l’horizon. Seuls les plus téméraires (ou les plus désespérés) tentent d’arpenter les quelques sentiers sinueux pour explorer les contrées inconnues qui se cachent derrière cette ancienne muraille sculptée à même la roche.

C'est d'ailleurs pourquoi vous avez décidé d'y fuir, adoptant la vie recluse d'un hermite. Depuis votre exil volontaire et au fil des années, vous êtes parvenu à trouver sommeil, sans vous réveiller au moindre bruit, l’épée à la main.

Passant vos journées en silence, vous n’avez comme seule compagnie que des souvenirs du passé, que vous parvenez assez bien à ignorer, car la vie en altitude est dure et la plupart de votre temps éveillé, est passé à explorer les pics escarpés à la recherche de gibiers pour ne pas mourir, comme de nombreux voyageurs, rongés par la faim et la soif.

Quelques jours avant votre départ pour vous approvisionner au poste de traite à proximité, vous avez ressenti de légers picotements provenant de votre cicatrice au poignet. Quoique quelque peu désagréable, la sensation s’est amplifiée au passage des heures. Vous ne pouvez vous empêcher de penser qu’il s’agit d’un avertissement d’un danger qui s’approche, une sorte de sixième sens.

L’épée à la taille et vêtu d’une cape de fourrure pour vous protéger du froid, ainsi que d’une besace de cuir contenant suffisamment à manger pour vous rendre à destination, il est maintenant venue l’heure de briser votre silence et de retrouver vos semblables, ne serait-ce que pour quelques heures. Le tenancier du poste est un érudit qui sera fort probablement en mesure de vous en dire davantage au sujet des ces étranges sensations et de leurs signification...

* * *

En somme, plus question d'être mercenaire, c'est donc réglé au niveau de la désertion. 

Le but de la quête est donc clairement défini: découvrir la signification de la marque de l'œil. 

Alors je crois que ça va. 

@Elvin Presse-lait: est-ce que tu comptes participer? Si c'est la gestion des documents qui te gêne, je peux le faire à ta place pour commencer. Ça peut être beaucoup à intégrer d'un seul coup.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Il y a 12 heures, Coda a dit :

@Elvin Presse-lait: est-ce que tu comptes participer? Si c'est la gestion des documents qui te gêne, je peux le faire à ta place pour commencer. Ça peut être beaucoup à intégrer d'un seul coup.

Bien sûr et a priori pas de souci dans la gestion des docs (jusqu'à ce que j'essaye j'imagine! :-D).

Cependant, ma participation aura certainement ses limites en terme de temps d'investissement... je construis et fais jouer une campagne en parallèle à DF, et du coup mon temps disponible (comme tout le monde of course...) reste pauvre... 

C'est cool que l'on connaisse le big bad boss Kymch'ull (nom de son enveloppe physique en tout cas... je pressens peut-être la possession sous-jacente d'un être sacrément diabolique) et un peu plus l'histoire de l'ordre de l'œil pourpre.

Hier soir, en regardant l'avancée des paragraphes, j'ai vu que toute les prolongations étaient déjà réservées (orange)... j'ai bien compris?

Et le fait d'aller voir le fichier sans "prendre la main", cela pose un problème?

Le 02/06/2021 à 13:49, Coda a dit :

Bref, si tu avais toi-même une idée pour la gestion des combats que tu considères comme préférable à celle que j'ai proposée, on irait avec la majorité (vue la nature collective du projet).

Non, je ne crois avoir jamais terminé un DF LDVH sans tricher, ayant un karma avec les dés particulièrement pourri! :-D C'est juste que bien que largement imparfait, le système DF est une madeleine de Proust! ;-)

Le 02/06/2021 à 13:49, Coda a dit :

Confusion en quel sens? Je ne comprends pas cette question

C'est l'histoire de ma vie! :-D L'idée est que sans trame, cela pourrait partir dans tous les sens créant une confusion dans le fil rouge de l'histoire... mais cette crainte s'envole avec les ajustements apportés au contexte/background.

 

Le 02/06/2021 à 13:49, Coda a dit :

Évidemment, il faut être ouvert aux décisions démocratiques puisque c'est la fondation du projet.

Et c'est une des facettes qui m'intéresse dans ta proposition... "PARC'QUE C'EST NOTRE PROJET!!!!!!!!!" 😅 désolé pour la référence politique!😇

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 2 heures, Elvin Presse-lait a dit :

Cependant, ma participation aura certainement ses limites en terme de temps d'investissement... je construis et fais jouer une campagne en parallèle à DF, et du coup mon temps disponible (comme tout le monde of course...) reste pauvre... 

Bonjour! Oui, je comprends, tu es limité dans ton temps libre. Si ce n'est qu'un paragraphe ce sera déjà bien. Plus il y a une diversité d'auteurs plus ça devient communautaire.

Il y a 2 heures, Elvin Presse-lait a dit :

Hier soir, en regardant l'avancée des paragraphes, j'ai vu que toute les prolongations étaient déjà réservées (orange)... j'ai bien compris?

Ah d'accord, je comprends en quoi il peut y avoir méprise. Les cases en jaune/orange sont réservés en ce sens que:

Le numéro de paragraphe est réservé, mais son contenu ne l'est pas. En résumé, c'est pour éviter qu'un numéro de paragraphe soit utilisé à deux reprises. C'est purement pour s'assurer que chaque paragraphe est utilisé une seule fois. 

Bref, techniquement, les paragraphes jaunes sont ceux à compléter. Les verts le sont déjà. Lorsqu'on prend la main, on prend l'un des paragraphe jaune puis on le change en vert lorsque c'est terminé. Si on offre de nouveaux choix, on sélectionne des paragraphes blancs que l'on change ensuite en jaune pour indiquer qu'ils sont utilisés mais qu'ils ne sont pas complétés.

Est-ce que c'est plus clair?

Et le fait d'aller voir le fichier sans "prendre la main", cela pose un problème?

Ah non, du tout. Tu veux dire est-ce qu'on peut lire le contenu sans prendre la main? Bien sûr, c'est ouvert à tous. 👍

EDIT: Je voulais montrer le dessin de crâne que j'ai fait comme décoration entre les paragraphes, je suis content du résultat:

crane.thumb.png.c0a23694be05ffbec4971eb31e56c547.png

J'ai aussi retravaillé le feuille d'aventure pour que l'on puisse écrire les résultats quelque part:

FA.thumb.png.3847bb94cd45b0306510222cb3f18757.png

Modifié par Coda
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas fan du la nouvelle version. Je préfère la précédente.
Ici, le personnage est le stéréotype de la victime. Il est orphelin... il vit dans les rues... jeune et innocent, il se fait embrigader dans une milice.... et il fuit pour sauver sa vie...

Il n'a pas jamais vraiment eut le contrôle de sa vie... Il n'a fait que suivre le mouvement et fuir quand sa devenait trop dangereux... L'assassin ne travaille pas pour l'or, mais pour suivre son maître Kym, qu'il a connu depuis l'enfance... un père adoptif... S'il fuit, se n'est que par peur.  
Le mercenaire voyait avant tout son intérêt. Mourir pour 3 pièces de cuivres.... ...  L'autre est un soldat, et un soldat ne fuit pas. Il suit les ordres jusqu'au bout, comme il l'a toujours fait, quitte a tuer et torturer des innocents. Mais lorsque la roue tourne...
Ce n'est pas vraiment un héro que j'aimerai incarner... 

Le mercenaire, lui au moins avait choisi son mode de vie. Il a choisi de prendre les armes, il a choisi de fuir lorsqu'il n'avait plus d’intérêt a continuer.  Il ne passe pas pour un lâche. Il agit avec la logique de sa situation.

L'autre avantage du mercenaire, est qu'il a connu une vie avant Kym... il était libre, il a vécu, peut être même voyagé...  
L'assassin lui, semble être toujours resté sous la coupe de l'Ordre. Donc... fuir.? Pour aller où.? Il ne connais rien en dehors de ses amis, de son Ordre et de suivre les instructions de Kym. Même s'il part, il y a de grandes chances qu'il reviennent vers ce qu'il connait. Enfin... si le lecteur prend un peu de recule pour y penser.
Il faut faire preuve d'une sacré volonté, pour tout quitter et foncer vers l'inconnu sans se retourner.

Pour le coup du poignard... ... pas sur, encore une fois... peut être un aiguille... mais tracer un dessin avec une grosse lame... Prend un couteau à pain et fait l'essai. Deux choses de plus : 
1) ils sont jeunes, donc de petits poignets
2) il y a eut combien de victimes.? Utiliser un couteau pour couper le poignet... cela ressemble a un suicide ou un meurtre déguisé en suicide.
^^, Sauf s'il s'agit d'une lame magique qui ne coupe pas réellement la peau, la chair et les veines. 
D'où la suggestion d'un autre outils. Une aiguille, une plume à encre... ... ou simplement tracer ailleurs... sur le bras par exemple. Ou encore la poitrine, la cuisse ou la fesse gauche, sur lesquels il y a plus de place. 
  
 Une remarque... plus au sujet du prologue, mais de l'histoire... il faut vraiment un événement a chaque coin de rue.? ^^, 
J'avance, je tombe sur un cadavre, un peu plus loin une grotte suspecte, on continu et un type cornu de petite taille s'approche...  
L'histoire ne vas jamais avancer s'il faut s’arrêter tout les 30m. Trois événements, 4 si l'on compte les chiens, avant même d'atteindre le poste de Relais... 

  
D'ailleurs, les choix pour le 256 sont a revoir. Revenir en arrière, signifie qu'en 70 le personnage devra soit entrer dans la grotte, soit revenir voir le bonhomme... qui biensur, n'aura pas bougé d'un pouce en attendant. ^^,  Déjà, je ne suis pas fan, mais en plus, le personnage devrait tranquillement tourner le dos a une personne pour le moins suspecte... : /

 

 Je prend la main... avec un passage tranquille et sans histoire. ^^,
 Si vous rampez pour poursuivre dans le tunnel, rendez-vous au 333

Modifié par kioresse
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, kioresse a dit :

Pas fan du la nouvelle version. Je préfère la précédente.
Ici, le personnage est le stéréotype de la victime. Il est orphelin... il vit dans les rues... jeune et innocent, il se fait embrigader dans une milice.... et il fuit pour sauver sa vie...

Ok, enfin je vais tenter de limiter les futures rééditions au minimum compte tenu du 'taf qui reste à faire. L'important est d'avoir un point de départ sans trop de contradictions gênantes.

Pour toutes les critiques incluant le passage en bleu, c'est mineur. Ce n'est pas déterminant pour le déroulement de l'histoire. Bref, je garde en tête de modifier éventuellement mais ce ne sera pas à court terme.

il y a 38 minutes, kioresse a dit :

Pour le coup du poignard... ... pas sur, encore une fois... peut être un aiguille... mais tracer un dessin avec une grosse lame... Prend un couteau à pain et fait l'essai. Deux choses de plus : 
1) ils sont jeunes, donc de petits poignets
2) il y a eut combien de victimes.? Utiliser un couteau pour couper le poignet... cela ressemble a un suicide ou un meurtre déguisé en suicide.
^^, Sauf s'il s'agit d'une lame magique qui ne coupe pas réellement la peau, la chair et les veines. 
D'où la suggestion d'un autre outils. Une aiguille, une plume à encre... ... ou simplement tracer ailleurs... sur le bras par exemple. Ou encore la poitrine, la cuisse ou la fesse gauche, sur lesquels il y a plus de place. 

L'avantage du poignard c'est que c'est un objet qui est plus intéressant qu'une aiguille. Aussi, c'est le contour d'un œil, ça se trace relativement bien je pense. Je pensais aussi à tracer le signe en surface du poignet, pas à l'intérieur avec les veines. Enfin, les commentaires sont justifiés mais rien de majeur pour l'instant.

il y a 40 minutes, kioresse a dit :

 Une remarque... plus au sujet du prologue, mais de l'histoire... il faut vraiment un événement a chaque coin de rue.? ^^, 
J'avance, je tombe sur un cadavre, un peu plus loin une grotte suspecte, on continu et un type cornu de petite taille s'approche...  
L'histoire ne vas jamais avancer s'il faut s’arrêter tout les 30m. Trois événements, 4 si l'on compte les chiens, avant même d'atteindre le poste de Relais... 

Oui, ça peut faire beaucoup mais de mémoire c'est la structure des LDVELH. Il existe une minorité de paragraphes où il ne se passe pas grand chose mais ce n'est pas la majorité. J'ai cependant eu la même réflexion. On a présentement beaucoup d'événements mais je respecte le choix de chacun. Je pense que ça peut être important de garder en tête par contre.

il y a 42 minutes, kioresse a dit :

D'ailleurs, les choix pour le 256 sont a revoir. Revenir en arrière, signifie qu'en 70 le personnage devra soit entrer dans la grotte, soit revenir voir le bonhomme... qui biensur, n'aura pas bougé d'un pouce en attendant. ^^,  Déjà, je ne suis pas fan, mais en plus, le personnage devrait tranquillement tourner le dos a une personne pour le moins suspecte... : /

Je l'ai mentionné à Gari mais il ne voit pas le problème alors on va respecter son choix. 

(le fait de tourner le dos à la personne ne me gêne pas personnellement). 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avant le paragraphe 333, j'aurai quelques questions:

 

64. Le texte fait mention d’une expédition naine, en provenance du village de Pont-de-Pierre et identifie cette excavation comme étant la leur. 

Où ce trouve Pont-de-Pierre.?

187. Le personnage lit une plaque avant de s'enfoncer dans la grotte...  L’intérieur est parsemé de braseros, disposés sur les murs à intervalles réguliers...
 
Question: Les braseros sont déjà allumés ? Ils restent allumé 24h/24 tout les jours ou on arrive juste au bon moment.? D'ailleurs, deux lignes plus tard, l'endroit est décrit comme "abandonné".
Pas logique.

Je ne peux pas modifier le texte, moi même. Respect des auteurs, mais trouver une caisse avec des outils et des briquets d'amadou pour allumer les torches.... ? Simple suggestion. ^^,
Plus loin, le passage est tellement bas, qu'il faut ramper. Pas sur qu'il y ait encore des torches au mur. Le plus simple serai d'en prendre une a la main dès le début. Un peu comme dans Rambo 1. (il faudrait que je le regarde à nouveau pour vérifier la scène... ^^, )

 
Une dernière question... mais Codanovitch devrait s'abstenir d'y répondre. Je ne voudrait pas que tu implique trop ton point de vu dans la ligne directrice de la création. ^^

Donc, il a été admis que le personnage apprendrait la vérité sur sa marque au Point Relais. C'est également a ce moment qu'il devrait se rendre compte que sa tête est mise à prix... Si je me plante, n'hésitez pas à me corriger. 
Du coup, es-ce qu'il ne serai pas possible de voir le cornu du paragraphe 256, comme un chasseur de prime.? Le renseignement serai donné plus tôt que prévue mais... selon la manière de tourner le message... ... Quoi qu'il en soit, ils 'agirait d'un événement en lien avec l'intrigue principale... 

 

Modifié par kioresse
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)
Il y a 2 heures, kioresse a dit :

Où ce trouve Pont-de-Pierre.?

Pont-de-pierre c'est un village de nains mentionné dans le livre La Forêt de la Malédiction. Suffit de vérifier sous Google👌 (clique pour voir la taille originale):

(j'ai ajouté la flèche rouge pour te montrer)

image.thumb.png.cbd79046aac5fa6b474f32ec2d9e58c5.png

Il y a 2 heures, kioresse a dit :

Les braseros sont déjà allumés ? Ils restent allumé 24h/24 tout les jours ou on arrive juste au bon moment.? D'ailleurs, deux lignes plus tard, l'endroit est décrit comme "abandonné".
Pas logique.

Je pense qu'il est préférable d'interpréter la situation comme il te convient. Si tu n'es pas à l'aise avec le paragraphe, je te suggère de prendre un autre des paragraphes disponibles. 

 

Il y a 2 heures, kioresse a dit :

Je ne peux pas modifier le texte, moi même. Respect des auteurs, mais trouver une caisse avec des outils et des briquets d'amadou pour allumer les torches.... ? Simple suggestion. ^^,
Plus loin, le passage est tellement bas, qu'il faut ramper. Pas sur qu'il y ait encore des torches au mur. Le plus simple serai d'en prendre une a la main dès le début. Un peu comme dans Rambo 1. (il faudrait que je le regarde à nouveau pour vérifier la scène... ^^, )

Ok, je prends ta suggestion, je modifierai demain au sujet de la lumière.

Pour le reste, je ne m'avancerai donc pas. Il est possible que tu ne reçoives pas de réponse par contre. De toute façon, tu as le droit d'orienter l'histoire comme tu veux. Rien ne laisse à penser que c'est ou que ce n'est pas un chasseur de prime. C'est toi qui décide et on fera avec. Si quelqu'un n'est pas d'accord avec tes choix, il fera comme tu as fait et il te fera des suggestions que tu pourras alors accepter ou refuser. 

Tout en bas du tabulateur j'ai ajouté un graph' du % de participations. Selon vous, quel est le maximum en % qu'un membre devrait avoir en tout temps pour que ça reste un projet collectif?

Modifié par Coda
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas fan du tableau. Le principe du collectif restera préservé, tant que personne ne tentera d'imposer de force son point de vue. Si quelqu'un écrit 90% de l'histoire... ... tant qu'il écoute le retour des autres contributeurs... ...

On pourrai se comparer a une armée... une armée ne dispose pas uniquement de soldats. Les généraux qui donnent les consignes, les médecins et les brancardiers soignent, des pilotes pour les transport... Un cuisinier a peu de chance de tuer beaucoup de cuisinier ennemi... néanmoins, son rôle est indispensable pour le reste des troupes. 
 Certaines personnes peuvent participer en donnant uniquement leur avis, sans jamais réellement écrire une ligne, ni tuer d'adversaires. 
Je ne pense pas que le nombre de paragraphe soit l'élément essentiel pour constituer un projet collectif, mais plutôt l'esprit de groupe. 

333.
 Après plusieurs centaines de mètres, durant lesquels il fallut lutter pour éviter de finir coincé  dans ce boyau de roches et de boue, le passage s'ouvre enfin. À la lumière de votre torche, vous distinguez un vaste espace creusé dans la pierre, avec le sol à 3 ou 4 mètres, sous la sortie de la galerie dans laquelle vous vous trouvez. Faire demi tour semble impossible, il faut donc entrer dans cette nouvelle zone. (salle.? on ignore s'il s'agit d'une salle... nouveau.. Lieu.? Nouvel endroit.?) 
 

Lâchant votre torche, vous vous traînez pour sortir et tentez de chuter le plus adroitement possible près de votre feu. Vous ne pouviez tomber sans vous blesser -- Lancer un dé pour connaitre le montant des dommages subits -- mais le prix a payer ne compte pas, face à la capacité de pouvoir à nouveau bouger et respirer librement.
Reprenant votre torche en main, vous remarquez des flambeaux de pierres, taillés à même la roche et sous chacun d'eux, un vase dégageant une forte odeur de pétrole. Utilisant le combustible pour remplir les réservoirs avant de les enflammer, vous finissez, au bout de plusieurs minutes, par éclairer entièrement les lieux. 
Rendez-vous au 7.
 
J'aurai pu continuer la description de la salle mais... ... le paragraphe me semble déjà de bonne taille... même un peu long.
Pour le pétrole... et pas de l'essence... qui est un résultat moderne issus de techniques industriel... le pétrole donc, ne moisi pas... contrairement au bois ou au charbon. Une réserve de pétrole permet donc de rallumer les torches, même après des années d'absence dans un lieu humide. 
De plus, l'odeur faire fuir les nuisibles (rats par exemple).  
 Essayez chez vous.. un peu de pétrole devant le palier, près de la boite aux lettres et sur le trottoir, devrai suffire a faire fuir les voisins... les nuisibles.

Sinon... j'ai ajouté une torche au personnage. Élément a notifier dans les passages précédents.

J'ai fait une petite recherche... Brasero... c'est pas très pratique comme instrument. C'est large, ont peut facilement se prendre les pieds dedans... et, du moins dans notre monde moderne, c'est surtout utilisé pour les barbecue... ... 
De mémoire, il me semble en avoir vu dans les films de Conan le barbare... donc l'idée d'en trouver ici, n'est pas non plus totalement farfelue... 
 

Modifié par kioresse
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que la participation est intéressante. Je ne comprends pas pourquoi il est impossible de faire demi-tour. Si le héros tombait par inadvertance je trouverais plus logique qu’il ne puisse retourner sur ses pas. J’ai peut-être mal compris. 

Je ne prendrai pas la main, j’ai déjà un taux de participation élevé. Je reprendrai ensuite. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 06/06/2021 à 11:32, Coda a dit :

crane.thumb.png.c0a23694be05ffbec4971eb31e56c547.png

👏 wouaw, super le crâne! Pas trop prise de tête à faire j'espère! ^^

 

Il y a 4 heures, kioresse a dit :

Essayez chez vous.. un peu de pétrole devant le palier, près de la boite aux lettres et sur le trottoir, devrai suffire a faire fuir les voisins... les nuisibles.

Ah, non, j'ai déjà essayé le couteau à pain pour vérifier pour l'oeil pourpre et j'ai déjà fini aux urgences... cette fois, j'essaierai pas l'essence...quoique pour être vraiment sûr...🤔

 

Il y a 3 heures, Coda a dit :

Je pense que la participation est intéressante. Je ne comprends pas pourquoi il est impossible de faire demi-tour. Si le héros tombait par inadvertance je trouverais plus logique qu’il ne puisse retourner sur ses pas. J’ai peut-être mal compris. 

pourquoi pas un petit éboulis? Quand on y pense, le sentier notre malandrin "repentis" a dû déjà l'emprunter plusieurs fois pour aller au lieu de traite, pourquoi n'avait-il pas déjà vu l'entrée? ... merci qui? l'éboulis... "éboulis mon ami!"

J'arrête mes blagues douteuses et vais  jeter un oeil (pourpre) à vos belles avancées... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Restaurer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Quoi de neuf ?

    1. 98

      Digressions sur « Les jeux de rôle c'était mieux avant™ »

    2. 15

      Musiques d'Ambiance

    3. 15

      Musiques d'Ambiance

    4. 98

      Digressions sur « Les jeux de rôle c'était mieux avant™ »

    5. 18

      Et si on parlait bouquins de Fantasy ?

    6. 5

      Feuille de personnage simplifiée

    7. 18

      Et si on parlait bouquins de Fantasy ?

    8. 13

      [Aide de jeu] Df Tactique avec figurines

    9. 15

      Musiques d'Ambiance

    10. 15

      Musiques d'Ambiance

    11. 15

      Musiques d'Ambiance

    12. 15

      Musiques d'Ambiance

    13. 4

      Le Quart Livre – Encyclopédie pour Rêve de Dragon

    14. 4

      Le Quart Livre – Encyclopédie pour Rêve de Dragon

    15. 4

      Le Quart Livre – Encyclopédie pour Rêve de Dragon

    16. 5

      Version francaise

    17. 4

      Le Quart Livre – Encyclopédie pour Rêve de Dragon

    18. 15

      Musiques d'Ambiance

    19. 15

      Musiques d'Ambiance

×
×
  • Créer...

Information importante

Nous vous invitons à consulter nos Conditions générales, notre Politique de confidentialité et les Règles de notre site.
Nous avons également besoin de votre accord pour placer certains cookies sur votre appareil pour le bon fonctionnement de ce site.